Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Les Spacs, traits d'union entre les pépites européennes et les capitaux de Wall Street

dimanche 28 mars 2021 à 07h00
Les Spacs de Wall Street à l'assaut des pépites européennes

(BFM Bourse) - De plus en plus de sociétés vouées uniquement à des acquisitions (Spacs) s'introduisent à Wall Street dans le but d'investir dans des entreprises en croissance non encore cotées. Plusieurs d'entre elles visent plus particulièrement à se rapprocher de pépites européennes, leur donnant de facto accès aux ressources sans équivalent du marché américain.

La souplesse des Spacs, ce (relativement) nouveau mode de financement des entreprises de croissance -visant à mettre la puissance de feu des marchés d'actions à la portée d'entreprises découragées par les contraintes d'une introduction en Bourse proprement dite- séduit de plus en plus d'investisseurs.

Rappelons que le montant des fonds levés au moyen d'une Spac (pour "Special-Purpose Acquisition Company") à Wall Street depuis le début de 2021 dépasse déjà, après tout juste un trimestre, le montant de plus de 83 milliards de dollars levés sur l'ensemble de 2020, qui constituait pourtant déjà un record historique.

Alors que les opérations menées jusqu'à présent restaient très souvent américano-américaines, plusieurs équipes associant financiers et dirigeants de différentes nationalités œuvrent désormais en direction de cibles situées en Europe. Aux yeux de ces nouveaux acteurs, le modèle Spac est en effet encore plus attrayant pour des sociétés de croissance européennes. N'ayant pas la proximité des start-up américaines avec les marchés de capitaux américains, il leur est plus difficile d'accéder au capitaux, les montants disponibles en Europe -et les valorisations- étant tout simplement moins importants (que ce soit dans le private equity ou le marché boursier).

Plusieurs centaines de millions de dollars levés

Parmi celles-ci, "Golden Falcon Acquisition Corp." (le nom d'une Spac étant destiné à disparaître au moment du rachat pour prendre celui de la cible, il est de coutume d'opter pour quelque chose qui marque les esprits) a levé à la toute fin 2020 pas moins de 345 millions de dollars sur le New York Stock Exchange.

Dirigée par Makram Azar (ancien cadre dirigeant de Barclays, KKR et Lehman) et Scott Freidheim (également passé par Lehman Brothers), Golden Falcon a été créée "dans le but de réaliser une fusion, un échange de capital, une acquisition d'actifs, un achat d'actions, une réorganisation ou un regroupement d'activités similaires avec une ou plusieurs sociétés ou entités". Bien qu'elle ne s'interdise pas en principe d'investir où que ce soit dans le monde, et dans quelques secteur, la Spac concentre selon nos informations ses recherches sur des entreprises des nouvelles technologies, des médias et des télécoms, plutôt situées en Europe y compris en France. À son conseil d'administration, la société compte notamment Xavier Rollet, l'ancien patron français du London Stock Exchange Group (lui aussi passé par Lehman).

Rappelons que si cette Spac rachète une pépite non cotée européenne, cette dernière sera alors cotée de facto sur le marché américain (le Nyse ici en l'occurrence).

Encore plus récemment, Levere Holding GG (majoritairement contrôlée par Goggo Network) s'est introduite cette semaine au Nasdaq, levant à cette occasion 250 millions de dollars. Le secteur visé est ici celui des nouvelles mobilités (avec comme axe le développement de la conduite autonome, des véhicules connectés, des services de mobilité et des véhicules électriques). Levere souhaite se rapprocher d'entreprises ayant une présence en Europe, ou qui bénéficieraient d'un déploiement sur le Vieux continent pour ensuite s'étendre à d’autres régions.

Des innovations intéressantes à racheter

Cette société est dirigée par Martín Varsavsky, fondateur de multiples entreprises à succès dans des domaines très divers, dont récemment Goggo Networks, qui promeut l'adoption d'un système de licences qu'accorderaient les Etats aux opérateurs de flottes de véhicules autonomes. Son équipe comprend Yasmine Fage (ex-McKinsey), directrice générale déléguée, et Stefan Krause en tant que directeur des investissements et directeur financier. Passé par Deutsche Bank et BMW, M. Krause a précédemment fondé Canoo, un constructeur de véhicules électriques qui a lui-même été racheté par une Spac l'an dernier.

Aux yeux de Levere, l'Europe héberge nombre d'innovations intéressantes, qui représentent une propriété intellectuelle susceptibles de répondre à d'importantes opportunités économiques.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.60 % vs +27.88 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat