Bourse > Vivendi > Vivendi : Rome discute ce vendredi de l'influence de Vivendi sur TIM
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771 VIV - FR0000127771   SRD PEA PEA-PME
22.610 € +4.39 % Temps réel Euronext Paris
21.200 €Ouverture : +6.65 %Perf Ouverture : 22.830 €+ Haut : 21.020 €+ Bas :
21.660 €Clôture veille : 11 434 500Volume : +0.88 %Capi échangé : 29 267 M€Capi. :

Vivendi : Rome discute ce vendredi de l'influence de Vivendi sur TIM

Rome discute ce vendredi de l'influence de Vivendi sur TIMRome discute ce vendredi de l'influence de Vivendi sur TIM

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien va se réunir ce vendredi pour discuter de l'influence de Vivendi sur Telecom Italia et voir si Rome peut exercer ses pouvoirs extraordinaires sur l'opérateur télécoms, a appris Reuters d'une source gouvernementale.

"La réunion d'aujourd'hui pourrait ne pas être décisive", a précisé la source.

Une seconde source a déclaré qu'un entretien bilatéral prévu fin septembre entre le président Emmanuel Macron et le président du conseil Paolo Gentiloni pourrait être un moment clé de la prise de décision dans ce dossier.

"La réunion d'aujourd'hui est une parmi d'autres", a dit cette source.

Vivendi, joint par Reuters, a renvoyé vers Telecom Italia qui s'est refusé à tout commentaire.

Rome veut savoir si Vivendi exerce un contrôle de fait sur Telecom Italia (TIM), ancien monopole dont il détient 24% du capital et qui est considéré en Italie comme une entreprise nationale stratégique, et si le groupe français de médias aurait dû informer les autorités du changement de tour de table de l'opérateur.

Le gouvernement italien vérifie aussi s'il peut user du "golden power", une loi qui, au nom de la préservation des secteurs stratégiques, lui permet de mettre son veto à certaines opérations, cession d'actifs, fusion ou encore prise de contrôle d'une entreprise.

Telecom Sparkle, la filiale de TIM qui fournit des services télécoms internationaux, est vue comme un actif particulièrement sensible en raison de son réseau de câbles sous-marins qui relie l'Italie à différents pays d'Europe, à la Méditerranée et aux Amériques.

Ces derniers jours, Vivendi a présenté à l'Italie ses propres documents. Le groupe français de médias considère qu'il n'exerce "aucun contrôle de fait" sur Telecom Italia. Il avait admis fin juillet une "activité de coordination et de direction" dans TIM.

Emmanuel Macron recevra Paolo Gentiloni lundi prochain dans le cadre d'un mini-sommet européen avec l'Allemande Angela Merkel et l'Espagnol Mariano Rajoy. Le dossier Vivendi/Telecom Italia ne figure pas, du moins officiellement, à l'ordre du jour des discussions franco-italiennes à l'Elysée.

(Massimiliano Di Giorgio, avec Stephen Jewkes et Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...