Bourse > Vivendi > Vivendi : CanalSat a perdu un demi-million d'abonnés en trois ans
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
18.585 € -1.74 % Temps réel Euronext Paris
18.900 €Ouverture : -1.67 %Perf Ouverture : 18.900 €+ Haut : 18.585 €+ Bas :
18.915 €Clôture veille : 4 208 140Volume : +0.33 %Capi échangé : 23 925 M€Capi. :

Vivendi : CanalSat a perdu un demi-million d'abonnés en trois ans

(Tradingsat.com) - Le bouquet payant reste une vache à lait, mais perd des abonnés à un rythme bien plus élevé que Canal Plus.

"Hormis les chaînes Canal, le reste du Groupe Canal Plus marche très bien. [...] CanalSat gagne pas mal d'argent, réalise 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires et 250 millions de profits..."

Tel est le discours tenu le 21 avril par le président du conseil de surveillance de Vivendi et Canal Plus Vincent Bolloré à l'assemblée générale de Vivendi. Un discours qui a surpris en interne, car il est contredit par les chiffres.

Une hémorragie qui s'accélère

Ces chiffres confidentiels montrent que CanalSat subit une hémorragie de son portefeuille d'abonnés encore plus forte que les chaînes Canal Plus. Précisément, le bouquet a perdu 508.000 abonnements entre 2012 et 2015, là où la chaîne premium perdait "seulement" 390.000 abonnements.

Surtout, cette hémorragie s'accélère: elle est deux fois plus rapide que celle constatée sur les trois années précédentes, où CanalSat avait perdu "seulement" 260.000 abonnements.

Moins de contenu pour un prix plus élevé

Première explication: le prix de CanalSat n'a cessé d'augmenter. Le bouquet de base a vu son tarif grimper de 19% depuis 2007, pour atteindre actuellement 24,9 euros par mois.

Problème: tandis que le prix augmentait, l'offre s'appauvrissait, en particulier concernant les chaînes exclusives, c'est-à-dire disponibles uniquement pour les abonnés de CanalSat. Depuis 2010, le bouquet a perdu l'exclusivité sur 20 chaînes: Ciné+, Ushuaia TV, TV Breizh, Histoire, Disney Channel, National Geographic, Voyage, Vivolta, LCI... Il ne compte aujourd'hui plus que 40 chaînes exclusives. CanalSat met cela sur le dos de l'Autorité de la concurrence qui, depuis deux ans, régule les relations d'exclusivité entre le bouquet et les chaînes.

Troisième explication: le mini-bouquet proposé par CanalSat sur la TNT payante s'est appauvri. En effet, plusieurs chaînes (TF6, Eurosport...) ont arrêté leur diffusion en hertzien. Résultat: la version TNT de CanalSat a donc perdu 200.000 abonnés depuis 2011.

Enfin, et non des moindres, l'offre de télévision gratuite ne cesse de s'enrichir, avec de nouvelles chaînes TNT (six chaînes supplémentaires en 2012) et les bouquets de base des fournisseurs d'accès internet.

L'empire contre-attaque

Face à cette hémorragie, CanalSat tente de contre-attaquer. Le bouquet a réussi à étendre ses exclusivités au réseau de Numéricable (opérateur qui détient 49% de ce site web). Surtout, il a reconquis l'exclusivité d'Eurosport, mais au prix fort: 50 millions d'euros par an. Il aurait aussi aimé distribuer en exclusivité beIN Sports, mais s'est heurté à l'opposition de l'Autorité de la concurrence, qui est très attachée à ce que l'on puisse continuer à s'abonner en solo à la chaîne qatarie.

Rappelons que, depuis 2009, la filiale de Vivendi publie seulement des chiffres d'abonnés globaux portant à la fois sur Canal Plus et CanalSat, mais ne publie plus la répartition entre les deux.

Interrogé, Canal Plus n'a pas répondu.

Par la rédaction de BFM Business


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...