Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TRANSGENE

TNG - FR0005175080 SRD PEA PEA-PME
2.320 € -0.85 % Temps réel Euronext Paris

Transgene : AstraZeneca lève une option sur un premier vaccin tueur de tumeurs conçu par Transgene

mercredi 15 décembre 2021 à 10h00

(BFM Bourse) - Le laboratoire britannique a exercé une option pour acquérir les droits exclusifs d'un virus oncolytique ("tueur de tumeurs") issu de la plateforme Invir.IO de Transgene, dans le cadre du partenariat conclu en 2019 entre les deux entreprises. La levée de cette première option (sur cinq possibles) entraîne un versement initial de 8 millions de dollars en faveur de la biotech strasbourgeoise.

Le partenariat conclu en 2019 entre Transgene et AstraZeneca pour le développement de thérapies contre le cancer fondée sur les propriétés des virus Vaccinia (VV) porte ses premiers fruits, et le titre de la biotech française en profite mercredi matin. Vers 9h30, l'action Transgene grimpe de 10,2% à 2,70 euros, alors que le groupe pharmaceutique britannique a exercé une option pour acquérir la licence exclusive d'un virus oncolytique issu de la plateforme propriétaire Invir.IO de la firme strasbourgeoise.

Invir.IO utilise une souche modifiée du virus Vaccinia (qui a donné son nom au principe de la vaccination). Contrairement aux adénovirus, qui pénètrent à l'intérieur du noyau de la cellule infectée pour en détourner le mécanisme afin de se dupliquer, VV se réplique à l’extérieur du noyau, dans une région de la cellule appelée le cytoplasme. Pour cela, Vaccinia se laisse capturer par la cellule en se faisant passer pour une autre cellule endommagée en attente d'être phagocytée. Une propriété qu'exploitent les chercheurs en armant le virus avec des anticorps spécifiques pour aller infecter des cellules tumorales à détruire.

L'expertise de pointe de Transgene en la matière a convaincu en 2019 AstraZeneca de conclure un accord prévoyant une option de licence exclusive pour développer jusqu'à 5 virus oncolytiques différents à partir de la plateforme Invir.IO. La signature de l'accord comprenait déjà un premier paiement de 10 millions de dollars. L'exercice d'une première option sur un virus oncolytique, intégrant un transgène confidentiel, déclenche un paiement de 8 millions de dollars d’AstraZeneca à Transgene, éligible ensuite à des paiements jalonnés à l’atteinte d'étapes cliniques, réglementaires et commerciales prédéterminées, ainsi que des redevances sur les ventes éventuelles.

"Nous sommes ravis qu’AstraZeneca ait décidé d’exercer sa première option de licence pour un virus oncolytique généré avec notre plateforme Invir.IO dans le cadre de notre collaboration. Nous avons développé une relation de travail très productive avec l’équipe d’AstraZeneca fondée sur notre expertise approfondie et de longue date dans le développement de virus basés sur la souche Vaccinia, et capables d’exprimer des transgènes qui améliorent les propriétés antitumorales des virus oncolytiques. Nous sommes impatients de voir ce virus oncolytique avancer vers le développement clinique", a commenté Hedi Ben Brahim, le PDG de Transgene.

Dans le cadre de cette collaboration, Transgene apporte donc son expertise des virus oncolytiques y compris la conception et l’ingénierie du virus. De plus, Transgene donne accès à son virus Vaccinia optimisé et double délété (TK-RR-) -, qui constitue le fondement de la plateforme Invir.IO et assure le développement préclinique in vitro des candidats générés par la collaboration. AstraZeneca sélectionne les transgènes qui seront intégrés dans le virus et a la charge du développement préclinique in vivo.

Grace à son unité de production pilote interne, Transgene est également en mesure de produire des lots cliniques conformes aux normes de production pharmaceutique.

Des données cliniques récentes présentées par Transgene en septembre 2021 lors du congrès virtuel de l’ESMO ont confirmé que les virus oncolytiques issus d'Invir.IO peuvent être administrés par voie intraveineuse. La biotech estime que les virus oncolytiques issus d’Invir.IO et administrés par voie intraveineuse pourraient traiter un éventail plus large de tumeurs solides, augmentant ainsi significativement le potentiel commercial des virus oncolytiques.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TRANSGENE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.40 % vs +27.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat