Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TOTALENERGIES

TTE - FR0000120271 SRD PEA PEA-PME
58.440 € +1.07 % Temps réel Euronext Paris

Totalenergies : Pourquoi les valeurs pétrolières progressent toutes à la Bourse de Paris ce mardi

mardi 22 novembre 2022 à 11h17
TotalEnergies signe la plus forte hausse du CAC 40

(BFM Bourse) - TotalEnergies, Vallourec, Schlumberger ou encore Maurel & Prom enregistrent de fortes hausses à la Bourse de Paris ce mardi. Ces actions effacent en réalité leurs pertes enregistrées la veille sur des informations de hausse de la production de l’Arabie saoudite qui ont été ensuite démenties.

C’est un phénomène qui se produit régulièrement. La Bourse de Paris est ouverte de 9h à 17h30, avec un fixing de 17h30 à 17h35, alors que les contrats pétroliers, eux, cotent quasiment en continu.

Ainsi, il arrive parfois que les valeurs pétrolières cotées sur Paris et les autres places européennes "rattrapent" des informations qui ont affecté les cours de l’or noir avec un jour de "retard", lors de la séance du lendemain.

C’est ce qui s’est passé ces deux derniers jours. Lundi les titres des compagnies pétrolières et des groupes de services parapétroliers se sont retrouvés sous pression. TotalEnergies a cédé 3% à Paris et BP à Londres a perdu 3,5%, par exemple. CGG a reculé également de plus de 3% et Vallourec, par ailleurs plombé par ses résultats trimestriels, a abandonné 13%. Même cas de figure pour les valeurs américaines. À la clôture de Paris, Exxon et Chevron perdaient environ 4%.

Démenti saoudien

Le repli de l’ensemble de ces valeurs du secteur pétrolier s’expliquait par des craintes sur l’offre. Le Wall Street Journal a rapporté lundi qu’une hausse de la production de 500.000 barils par jour serait discutée lors de la prochaine réunion de l’Opep+, c’est-à-dire le cartel qui regroupe l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et les pays alliés, comme le Mexique. Cette information de presse a fait perdre plus de cinq dollars le baril au WTI.

Néanmoins, le ministre de l’Energie saoudien, le prince Abdulaziz ben Salman, a ensuite assuré que de telles discussions n’étaient pas prévues.

"Cette information n'avait aucun sens au moment de sa publication, car l'Arabie saoudite a récemment pris le contre-pied des États-Unis et a obligé le cartel à réduire sa production de pétrole, ce qui a provoqué une rupture dans les relations entre les États-Unis et l'Arabie saoudite. Le pays a clairement fait savoir aux États-Unis que l'Arabie saoudite ne permettra pas que les prix subissent le même sort qu'auparavant, et a déclaré que la décision est régie par la demande", juge Naeem Aslam, analyste de marché chez AvaTrade.

Le démenti de Riyad a eu pour effet de permettre aux cours du pétrole d’effacer leurs pertes. Après être descendu jusqu’à 75 dollars le baril, le WTI de New York pour livraison en janvier a terminé lundi proche de 80 dollars et évolue à 80,34 dollars ce mardi. A Wall Street, Exxon et Chevron ont finalement limité leurs replis à 1%.

Seulement, le démenti de l’Arabie saoudite est survenu juste après la clôture européenne vers 18h. En conséquence, les groupes pétroliers cotés à Milan, Paris ou Londres n’ont pu rebondir hier.

D’où le fait qu’elles évoluent en très forte hausse ce mardi. A Paris vers 10h30, Vallourec s’adjuge 7,3%, Schlumberger prend 5,1%, TotalEnergies s’adjuge 3,5%, CGG prend 2,6%, Maurel&Prom avance de 4,9%. A Milan Saipem prend 2%, tandis qu’à Londres, BP avance de 5%.

"Les valeurs pétrolières européennes récupèrent tout simplement ce qu’elles n’ont pu récupérer hier", abonde un analyste financier.

Julien Marion - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TOTALENERGIES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+315.90 % vs +35.03 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour