Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

THALES

HO - FR0000121329 SRD PEA PEA-PME
72.340 € -2.32 % Temps réel Euronext Paris

Thales : Visant une reprise de sa croissance après une rentabilité record en 2019, Thales échappe à la purge

mercredi 26 février 2020 à 10h30
Thales fait mieux que prévu en 2019

(BFM Bourse) - Malgré une faible croissance organique enregistrée sur l'exercice écoulé, les résultats annuels groupe français d'électronique spécialisé dans l'aérospatiale et la défense dépassent les attentes des analystes. Évoquant un "impact limité du coronavirus", Thales prévoit une nouvelle accélération de la croissance de ses ventes en 2021, et échappe ainsi à la purge sur le marché parisien.

Dans un marché parisien toujours sous pression en raison du coronavirus (-1,3% pour le CAC à 9h45), Thales fait partie des rares valeurs qui échappent à la nouvelle purge ce mercredi matin, affichant un gain de 1,43% à 92,44 euros. Cette timide hausse permet à l'action du leader européen de l'électronique de défense de revenir à l'équilibre depuis le 1er janvier, après avoir subi -comme la quasi-intégralité des valeurs du CAC- de lourdes pertes sur les deux dernières séances (-3,5% lundi puis -2,% mardi).

Le groupe doit ce timide rebond à ses résultats annuels meilleurs que prévu dévoilés mercredi avant Bourse. Portée par une "solide dynamique commerciale" et par "l'intégration réussie de Gemalto", Thales affiche une rentabilité record sur l'exercice écoulé et ce, malgré une faible croissance de son activité (+0,8% en organique, à 18,4 milliards d'euros mais +16,1% en prenant en compte le fabricant de cartes à puce Gemalto, racheté fin avril pour 4,8 milliards d'euros).

Le bénéfice d'exploitation (Ebit) franchit pour la première fois le seuil des 2 milliards d'euros, à 2,008 milliards d'euros, pour une marge d'exploitation de 10,9%, en hausse de 0,3% sur un an. Selon les données compilées par Refinitiv, les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice d'exploitation de 1,954 milliard d'euros et un chiffre d'affaires de 18,394 milliards, des chiffres légèrement en-deçà de ceux publiés par Thales.

Dans ce contexte, le conseil d’administration a décidé de proposer la distribution d'un dividende de 2,65 euros par action, en hausse de 27% par rapport à 2018, correspondant à un taux de distribution de 40% du résultat net ajusté par action.

Ils sont en revanche conformes aux prévisions révisées à la baisse par le groupe fin octobre dernier à l'occasion de sa publication trimestrielle. Dans son "profit warning", Thales indiquait alors qu'il révisait à la baisse sa prévision de croissance annuelle de son chiffre d'affaires 2019, du "bas de la fourchette de 3 à 4%" à "autour de 1%", à périmètre et changes constants. Un ajustement qui s'expliquait "essentiellement par la conjonction de deux facteurs: le ralentissement massif du marché spatial commercial et une base de comparaison défavorable après le chiffre d'affaires record enregistré par l'activité transport en 2018.

Les comptes annuels dévoilés mercredi ont donné raison à Thales puisque si le secteur "Défense et Sécurité", qui représente 45% de l'activité, a crû de 6,4% en organique à 8,26 milliards d'euros, les divisions "Aérospatial" et Transport" ont respectivement vu leurs ventes chuter de 4,2% et 5,8% à périmètre et change constants. "Après trois années de croissance supérieure à 5%, le chiffre d'affaires marque une pause, suite au ralentissement du marché spatial commercial et à une base de comparaison exceptionnellement élevée dans le transport", confirme Patrice Caine, le directeur général du groupe cité dans le communiqué.

À lui seul, le secteur spatial enregistre une contraction de 13% de son chiffre d'affaires en raison du "ralentissement du marché des satellites de télécommunications commerciaux combiné à la fin de certains projets militaires".

Sur l'ensemble de l'exercice écoulé, les prises de commandes se sont élevées à 19,1 milliards d'euros (+19% en publiées, +2% en organique), portées par "un quatrième trimestre commercialement très dynamique" avec l'obtention de 12 contrats d'un montant unitaire supérieur à 100 millions d'euros (sur les 21 "méga-contrats" signés par Thales en 2019). Elles permettent d'afficher un ratio "book-to-bill" (prises de commandes sur chiffre d'affaires, qui mesure le renouvellement du carnet de commandes) de 1,04 après 1,01 en 2018, "un bon indicateur de la croissance future du groupe", juge Patrice Caine.

Perspectives ambitieuses pour 2020

En dépit de "plusieurs facteurs d'incertitudes en 2020, notre feuille de route d'ici 2023 reste inchangée, focalisée sur la génération de croissance rentable dans la durée", affirme le dirigeant. Concernant l'épidémie de coronavirus qui préoccupe -le mot est faible- les marchés depuis quelques semaines et plus encore sur les dernières séances, Patrice Caine précise que "l'impact est limité à ce stade". Le groupe évoque en revanche d'autres facteurs d'incertitudes comme les "guerres commerciales entre blocs", l'évolution du "régime douanier dans l'aéronautique" ou l'impact de la crise du Boeing 737 MAX sur des compagnies aériennes clientes de Thales.

Pour cet ensemble de raisons, le groupe table sur une progression limitée de son chiffre d'affaires sur l'exercice en cours, compris dans une "fourchette plus large que les autres années", de 19 à 19,5 milliards d'euros, soit moins de 2% de croissance à périmètre constant. Patrice Caine dit compter sur une "reprise de la croissance à partir de 2021". Thales prévoit par ailleurs une nouvelle progression de sa marge opérationnelle "qui devrait se situer entre 10,8% et 11,0%" notamment grâce "à la montée en puissance des synergies de coûts liées à l’acquisition de Gemalto". À horizon 2023, Thales prévoit une marge d'Ebit "comprise entre 11,5% et 12%". Le groupe d'électronique spécialisé dans l'aérospatiale et la défense prévoit enfin "un ratio book-to-bill (encore) supérieur à 1 en 2020, soutenant l’accélération de la croissance en 2021".

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur THALES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.40 % vs -16.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat