Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TESLA INC.

TSLA - US88160R1014 SRD PEA PEA-PME
- -

Tesla inc. : Volte-face d'Elon Musk, Tesla restera en Bourse

lundi 27 août 2018 à 13h18
ELon Muske, TESLA

(BFM Bourse) - Le constructeur de voitures électriques Tesla restera finalement coté en Bourse, a annoncé son PDG Elon Musk, qui fait toujours face à une série d'actions en justice et à une enquête de l'autorité boursière américaine.

Les vendeurs à découvert de l’action Tesla seront heureux de l’apprendre. Trois semaines après avoir stupéfait les marchés en annonçant sur Twitter sa volonté de retirer Tesla de la cote, le patron du constructeur américain de voitures électriques de luxe Elon Musk a opéré un revirement spectaculaire en décidant de le maintenir en Bourse.

Dans la nuit de vendredi à samedi, il a posté un message sur le site du groupe disant qu'il abandonnait son idée de retrait et qu'il avait informé l'équipe dirigeante "que la voie la meilleure pour Tesla était de demeurer en Bourse". "La direction a donné son accord", a-t-il écrit.

Le milliardaire très médiatique avait surpris le 7 août en tweetant qu'il voulait retirer son groupe de la Bourse, et qu'il avait "sécurisé" son financement en fixant un cours de 420 dollars par action pour l'opération. Ce montant valorisait Tesla à plus de 71 milliards de dollars et aurait requis au moins 50 milliards de financements si Elon Musk gardait sa participation de 20%.

L’annonce avait brièvement dopé le cours de l’action, mais celle-ci s’est depuis effondrée de plus de 20%, passant de près de 380 dollars le jour du tweet à 322,82 dollars vendredi.

"Ne faites pas ça"

Elon Musk a admis vendredi que, sur la base de discussions avec des actionnaires et d'expertises financières des banques Goldman Sachs et Morgan Stanley et de la société d'investissement Silver Lake, "il est évident que la plupart des actionnaires pensent qu'il est préférable que nous restions une société cotée" en Bourse.

Même si la majorité des actionnaires "ont affirmé qu'ils resteraient avec Tesla si nous sortions de la Bourse, le sentiment, en un mot, était +s'il vous plaît, ne faites pas ça+", a-t-il écrit.

Le Comité spécial du groupe --une émanation du Conseil d'administration, chargée d'étudier la faisabilité du projet d'Elon Musk-- a pris acte de ce revirement samedi dans un communiqué, et a prononcé sa propre dissolution.

"Elon a informé le conseil qu'après avoir considéré tous les facteurs, il pensait que la meilleure voie était de ne plus poursuivre cette transaction", ont expliqué ces membres du conseil d'administration.

Risque pénal

S'il a changé d'avis, Elon Musk n'en a pour autant fini avec ce dossier. Pour rappel, Tesla et son directeur général Elon Musk sont en effet visés par deux plaintes déposées par Kalman Isaac et William Chamberlain, deux financiers ayant spéculé sur la chute boursière de Tesla, qui les accusent d'avoir gonflé "artificiellement" le cours de l'action.

Le patron du groupe n'a jamais caché son aversion pour les spéculateurs, moqués régulièrement sur son compte twitter. Mais il a pris cette fois-ci de gros risques.

Le gendarme américain de la Bourse (SEC) lui a d’ailleurs demandé des explications après son tweet du 7 août évoquant son intention de retirer Tesla de la cote au prix de 420 dollars et assurant avoir un "financement assuré" pour cette opération. La SEC voudrait savoir si ces informations étaient bien réelles et aurait envoyé une demande formelle en ce sens, signe de l'ouverture d'une enquête officielle.

S'il s'avère qu'une partie des éléments annoncés est inexacte, le message d'Elon Musk pourrait être considéré comme une information mensongère pouvant constituer une fraude boursière.

La règle 14e-8 de la SEC interdit en effet à des sociétés cotées d'annoncer des plans d'achat ou de vente de titres si les dirigeants n'entendent pas donner suite, n'ont pas les moyens de les finaliser, ou tentent de manipuler les cours.

Elon Musk a bien tenté de dissiper les doutes en affirmant qu'il menait des discussions avec le fonds souverain saoudien (PIF) et que celui-ci semblait disposé à financer l'opération. Il vaudrait mieux pour lui que ce soit bien le cas, sans quoi le milliardaire s’exposerait à des sanctions pénales et son burn out pourrait bien s’aggraver…

François Berthon, avec AFP

©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TESLA INC. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.40 % vs +33.54 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat