Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SUEZ

SEV - FR0010613471 SRD PEA PEA-PME
19.830 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Suez : Le plan stratégique de Suez convainc difficilement la Bourse

mercredi 2 octobre 2019 à 11h00
Suez a dévoilé son plan stratégique à horizon 2030

(BFM Bourse) - Le plan stratégique de Suez à horizon 2030 qui prévoit notamment une accélération dans la rotation de son portefeuille est froidement accueilli en Bourse, tandis que le CAC 40 accentue sa correction. D'autant que la hausse du dividende n'apparaît pas comme une priorité dans l'immédiat.

Le spécialiste français de la gestion de l'eau et des déchets a présenté mercredi un plan stratégique baptisé "Shaping Suez 2030" et qui doit faire du groupe "le leader mondial des services à l'environnement". Celui-ci prévoit notamment un plan de cessions représentant 15 à 20% de ses capitaux employés, soit 3 à 4 milliards d'euros. Un montant calculé "sur une base de 20,6 milliards d'euros" a indiqué le directeur général de Suez Bertrand Camus lors d'une conférence téléphonique. Installé en mai dernier à la tête de la société, le dirigeant n'a en revanche pas précisé les sociétés potentiellement concernées.

Le géant français des services à l'environnement veut devenir plus "sélectif" en matière de croissance organique, améliorer la rentabilité et la "création de valeur pour toutes les parties prenantes", notamment sa "capacité de distribution de dividendes". Suez a également annoncé "un programme d'efficacité" de 1 milliard d'euros d'ici 2023, passant par "une amélioration des processus opérationnels" (numérisation des opérations, groupement des achats avec la réorganisation sur six régions, etc.). L'objectif affiché est de passer à un rythme d'économies d'environ 250 millions d'euros par an contre 170 millions aujourd'hui, a précisé Bertrand Camus.

"Le plan n'est pas un plan de suppression d'emplois, mais un plan de performance opérationnelle, pour repenser la façon dont nous fonctionnons. Il y aura bien entendu des ajustements au niveau local, mais il n'y a pas de plan de réduction de l'emploi", a-t-il ajouté.

Sur le milliard d'euros d'économies que le groupe ambitionne de réaliser dans les quatre ans à venir, entre 35 et 45% de ce montant sera consacré à l'amélioration de la rentabilité. Le communiqué publié mercredi matin précise qu'environ la moitié de ces économies seront matérialisées d'ici 2021.

"Mon ambition est de faire de Suez le leader mondial des services à l'environnement", avait déjà annoncé le directeur général du n°2 mondial du secteur en juillet dernier. Pour ce faire, l'ex Suez Environnement doit ravir la place de n°1 mondial du secteur à un autre groupe français, Veolia.

Volonté de doper le dividende... mais pas dans l'immédiat

Parallèlement aux détails de son plan stratégique, Suez a confirmé ses objectifs pour l'exercice en cours et détaillé sa guidance pour 2021. Il ambitionne notamment de porter son bénéfice récurrent à 0,8 euro par action d'ici deux ans, contre 0,47 euro en 2018. Cet objectif est assorti de celui d'un free-cash flow récurrent de 500 millions d'euros (contre 95 millions d'euros en 2018) pour une dette nette correspondant à 2,8 à 3 fois l'Ebitda (contre 3,23 en 2018).

Le groupe veut également faire passer la part de son chiffre d'affaires réalisé sur les marchés internationaux (hors Union Européenne) de 38%, son niveau en 2018, à 60%, a précisé son directeur général, Bertrand Camus, lors d'une conférence de presse téléphonique. Il espère par ailleurs réduire sa dépendance aux clients municipaux en se concentrant davantage sur les industriels, avec l'objectif de générer 50% de son chiffre d'affaires auprès de ces derniers, et non plus 41%.

Bertrand Camus n'a en revanche pas donné de précisions quant à une éventuelle augmentation du dividende, lequel est resté inchangé, à 0,65 euro par action, depuis l'introduction en Bourse de Suez Environnement, en 2008. "L'intention est très claire, c'est de maintenir le dividende au niveau de 0,65 euro dans les deux années qui viennent et de pouvoir ensuite le faire croître avec l'augmentation des résultats, à la fois en termes de bénéfice par action et de flux de trésorerie récurrent", a-t-il expliqué.

Pour rappel, le groupe est depuis quelques mois sous la pression du fonds activiste britannique Amber Capital, actionnaire à 1,9%, qui lui a demandé de "remettre à plat sa stratégie", qualifiant Suez de "belle endormie".

À 11h, le titre Suez lâche 3,58% à 13,75 euros, dans un marché parisien en net repli (-1,34% pour le CAC) en raison des nouvelles signes de ralentissement de l'économie américaine. Ce repli ramène le titre à son plus bas depuis fin août dernier. Celui-ci progresse s'adjuge néanmoins toujours près de 20% depuis le 1er janvier.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SUEZ en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.20 % vs +19.31 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat