Bourse > Societe generale > Societe generale : Les bancaires mal orientées, les ventes à découvert de nouveau autorisées
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
47.600 € -1.03 % Temps réel Euronext Paris
47.955 €Ouverture : -0.74 %Perf Ouverture : 48.120 €+ Haut : 47.310 €+ Bas :
48.095 €Clôture veille : 3 895 590Volume : +0.48 %Capi échangé : 38 447 M€Capi. :

Societe generale : Les bancaires mal orientées, les ventes à découvert de nouveau autorisées

Les bancaires mal orientées, les ventes à découvert de nouveau autoriséesLes bancaires mal orientées, les ventes à découvert de nouveau autorisées

(Tradingsat.com) - Après une première réaction positive au vote du parlement grec, la plupart des valeurs bancaires ont rapidement basculé lundi en territoire négatif. En début d'après-midi, Société Générale et Crédit Agricole cèdent chacune 1,7% à 22,9 euros et 5,25 euros respectivement, tandis que BNP Paribas abandonne 1% à 34,7 euros. Seule valeur bancaire non exposée aux dettes souveraines, Natixis grimpe en revanche de 2,4% à 2,35 euros.

Cette semaine marque le début des publications de résultats annuels des banques. BNP Paribas et Société Générale dévoileront leurs comptes les mercredi 15 février et jeudi 16 février respectivement. Elles seront suivies le 23 février par Crédit Agricole et Natixis.

Ces rendez-vous sont appréhendés avec prudence par les investisseurs. Les résultats de Société Générale et BNP PAribas seront marqués par « plusieurs éléments non récurrents qui affecteront les performances », « la poursuite de la faible activité en banque d'investissement dans le contexte de la crise de la dette souveraine », ainsi que « la probable remontée du coût du risque consécutive à la hausse du chômage et au ralentissement économique », ont récemment prévenu les analystes de BNP Paribas.

De son côté, Credit Suisse a abaissé ce matin de 80% à 139 millions d'euros son estimation du bénéfice net de Société Générale au quatrième trimestre 2011, contre 678 millions d'euros auparavant. Une nouvelle prévision prenant en compte l'environnement difficile de la BFI, la hausse du coût du risque en France, des charges de restructuration de 220 millions d'euros pour la BFI ainsi qu'une nouvelle dépréciation de 160 millions d'euros sur la Grèce.

A noter par ailleurs que l'Autorité des Marchés Financiers a mis fin samedi à l'interdiction des ventes à découvert sur une liste de valeurs financières cotées à Paris composée de : April Group, Axa, BNP Paribas, CIC, CNP Assurances, Crédit Agricole, Euler Hermès, Natixis, Scor, et Société Générale.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI