Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOCIETE GENERALE

GLE - FR0000130809 SRD PEA PEA-PME
18.294 € +1.39 % Temps réel Euronext Paris

Societe generale : Le trader de la socgen introuvable, questions sur la fraude

vendredi 25 janvier 2008 à 21h03
Le trader de la socgen introuvable, questions sur la fraude

PARIS (Reuters) - L'enquête policière a commencé pour élucider le scénario exact de la fraude massive imputée par la Société générale à l'un de ses traders, dont la seule responsabilité est mise en doute par sa famille mais aussi par nombre de professionnels au vu de l'importance de son coût.

Le Premier ministre, François Fillon, a indiqué vendredi que l'affaire, découverte durant le week-end par la banque, n'avait été portée à la connaissance des autorités françaises que mercredi.

Tout en notant qu'une banque privée n'a pas obligation de communiquer sur ses dysfonctionnements internes, l'exécutif a laissé percer sa réprobation face à l'ampleur de la fraude, des positions de trading accumulées illégalement dont le débouclage a coûté 4,9 milliards d'euros à la Société générale.

"C'est quand même une affaire d'une importance telle pour le système financier français que peut-être le gouvernement aurait pu être prévenu plus tôt", a dit François Fillon au cours d'un déplacement au Luxembourg.

Le chef du gouvernement a demandé à la ministre de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde, de lui remettre un rapport "sous huit jours". On soulignait toutefois de source gouvernementale que l'Etat n'avait pas "à intervenir".

Le Parti socialiste a toutefois réclamé la tenue d'un débat à l'Assemblée nationale la semaine prochaine pour comprendre "les causes réelles" des pertes de la Société générale et faire le point sur la situation des banques françaises.

La commission des Finances de l'Assemblée a annoncé pour sa part son intention d'auditionner prochainement les acteurs de la crise, n'excluant pas d'inviter le président de la Société générale, Daniel Bouton.

Les messages politiques restent rassurants, insistant sur la "solidité" de la Société générale, deuxième banque française par la capitalisation boursière, et l'absence de lien entre le préjudice et les turbulences financières actuelles.

"LE COUPABLE EST DEJA DESIGNE"

Cette affaire "ne touche pas à la solidité et à la fiabilité du système financier français", a déclaré le président Nicolas Sarkozy à New Delhi, où il effectue une visite d'Etat.

L'incident, qui fait vendredi la "Une" de la presse française et internationale, est le plus grave à mettre au compte d'un trader dans l'histoire bancaire et rappelle l'affaire Nick Leeson, l'homme qui avait chuter la banque britannique Barings en 1995.

L'ensemble des plaintes reprises vendredi par le parquet de Paris visent Jérôme Kerviel, 31 ans, mis à pied après la découverte de la fraude et aujourd'hui introuvable.

Il n'aurait pas quitté la France, selon son avocat, Me Elisabeth Meyer. Originaire de Pont-l'Abbé (Finistère), il était domicilié à Neuilly (Hauts-de-Seine). Sa photo est vendredi publiée dans la presse.

Le parquet invite à la prudence sur la culpabilité présumée du jeune homme, décrit comme "sans histoire", et qui était chargé au sein de l'établissement d'activités d'arbitrage sur indices boursiers européens. Selon son CV, il travaillait à la Société générale depuis 2000.

"Le coupable est déjà désigné. Il faut savoir raison garder. Il faudra voir ce qu'il y a dans le dossier de la Société générale", dit-on au cabinet de Jean-Claude Marin, procureur de Paris.

La police a perquisitionné vendredi soir au domicile du jeune trader, les enquêteurs quittant les lieux au bout de quelques minutes en portant chacun un grand attaché-case.

"UN GARCON COMME IL FAUT"

La banque a indiqué avoir découvert des positions cachées portant sur plusieurs dizaines de milliards d'euros accumulées par Jérôme Kerviel qui, fort d'une grande connaissance des mécanismes de contrôle de part ses fonctions passées, aurait fait exploser les limites d'investissements lui étant imparties.

"C'est un petit peu comme quelqu'un qui devient cambrioleur mais qui a un métier de serrurier", a déclaré sur France 2 André Tiran, doyen de la faculté des Sciences économiques et de gestion de Lyon-II.

"C'est un garçon comme il faut et qui n'est pas selon moi responsable de ce qu'on lui reproche. On lui fait porter un chapeau bien trop large pour lui et le coupable ce n'est pas lui. C'est ma conviction", a déclaré à Reuters un membre de la famille Kerviel.

De même, nombre de spécialistes ont du mal à croire qu'un homme seul aurait pu accumuler de telles positions.

"Je veux bien qu'on puisse frauduleusement prendre des positions de 100 à 200 millions et passer au travers des différents contrôles, mais 40 milliards!", s'étonne un responsable dérivés actions d'une banque américaine à Paris.

"On enterre l'affaire en nous disant qu'il s'agit d'un trader isolé sans attendre les résultats de l'enquête interne de la Société générale ni de la Commission bancaire. Que Société générale vende cette thèse c'est normal mais la Banque de France ?", ajoute-t-il.

Après une licence à Nantes, Jérôme Kerviel avait obtenu un DESS "Management des opérations de marché back et middle office" à l'Université Lyon-II en septembre 2000.

Des collègues de la Société générale parlent d'un homme solitaire, qui n'avait pas pris de vacances depuis longtemps et suivait assidûment ses positions sur les marchés boursiers. "C'était juste un type normal".

Suivant les accusations qui seront retenues, Jérôme Kerviel encourra de deux à cinq ans de prison.

En Bourse de Paris, l'action Société générale, en hausse l'essentiel de la séance, a fini en repli de 2,56% à 73,87 euros, entraînée avec les autres banques par des rumeurs de "profit warning" de la belgo-néerlandaise Fortis.

Sophie Louet et Yann Le Guernigou, avec l'ensemble du bureau de Paris FRAUDE À LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOCIETE GENERALE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +12.83 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat