Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOCIETE GENERALE

GLE - FR0000130809 SRD PEA PEA-PME
23.350 € +0.32 % Temps réel Euronext Paris

Societe generale : En jetant l'éponge en Russie, Société Générale rebondit en Bourse

lundi 11 avril 2022 à 10h41
Société Générale jette l'éponge en Russie

(BFM Bourse) - Pressée de se retirer de Russie face aux exactions commises en Ukraine, la banque rouge et noire cède Rosbank. Même si Société Générale fait une croix sur la valeur résiduelle de sa participation, le marché salue l'opération qui permet de supprimer cette exposition à des actifs problématiques.

Le nombre d'entreprises occidentales encore présentes en Russie va bientôt se compter sur les doigts de la main. Quarante-cinq jours après le début de l'invasion de l'Ukraine, et alors que l'ONU a décidé d'enquêter sur les accusations de crimes de guerre à l'encontre des forces russes, Société Générale a annoncé lundi matin cesser ses activités de banque et d'assurance en Russie. La banque se prépare à ne pas recouvrer la valeur résiduelle de sa participation dans Rosbank, récupérée par son précédent actionnaire. En revanche, l'opération éteint un foyer de pertes potentielles, ce que salue le marché. Vers 10h00, le titre grimpe de 5,85% à 23,145 euros, la plus forte hausse du CAC 40.

Lundi avant Bourse, la firme a annoncé avoir conclu un accord en vue de céder la totalité de sa participation dans Rosbank ainsi que ses filiales d’assurance en Russie à Interros, un des principaux fonds d'investissement russe et qui n'est autre que le précédent actionnaire de Rosbank. "Avec cet accord, conclu au terme de plusieurs semaines de travail intensif, le groupe se retirerait de manière effective et ordonnée de Russie" en assurant une continuité pour ses collaborateurs et ses clients", fait valoir Société Générale. La finalisation de la transaction, sous réserve de l'aval des autorités compétentes, est attendue dans les prochaines semaines.

Remboursement de la dette de la filiale

Concrètement, Société Générale ne retirera aucun profit, puisque la banque va déprécier la valeur nette comptable des actifs cédés. L’impact de la cession de Rosbank et des activités d’assurance sera négative d'environ 20 points de base (0,20 point de pourcentage) sur le ratio de fonds propres "Core Tier 1" du groupe, la mise à zéro de la valeur comptable étant "très largement compensée" par, d’une part, la déconsolidation de l’exposition locale à la Russie (environ 15,4 milliards d’exposition en cas de défaut [EAD] soit 10,7 milliards d’euros d’encours pondérés des risques [RWA]) et d’autre part, un versement en faveur du groupe tricolore incluant notamment le remboursement par l’acquéreur de la dette accordée par Société Générale à sa filiale.

"Pro-forma de cette transaction, le ratio CET1 du groupe resterait confortablement au-dessus de la cible financière du groupe", assure Société Générale. Pour mémoire, le ratio CET1 du Groupe au 31 décembre 2021 s’élevait à 13,7%, soit 470 points de base (4,70 point) au-dessus de l’exigence minimale réglementaire.

Par ailleurs, la banque confirme l’ensemble de sa politique de distribution au titre de l’exercice 2021, à savoir le dividende de 1,65 euro par action, soumis à l’accord de l’assemblée générale du 17 mai prochain, et le programme de rachat d’actions annoncé pour un montant d’environ 915 millions d’euros.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOCIETE GENERALE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +31.65 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat