Bourse > Schneider electric > Schneider electric : Schneider vise une hausse de sa marge, et de nouvelles économies
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
74.060 € +4.90 % Temps réel Euronext Paris
73.330 €Ouverture : +1.00 %Perf Ouverture : 74.450 €+ Haut : 72.350 €+ Bas :
70.600 €Clôture veille : 2 462 040Volume : +0.42 %Capi échangé : 43 880 M€Capi. :

Schneider electric : Schneider vise une hausse de sa marge, et de nouvelles économies

Schneider présente un nouveau plan d'économiesSchneider présente un nouveau plan d'économies

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Schneider Electric a présenté jeudi un nouveau plan stratégique donnant la priorité à l'amélioration de sa marge, à la croissance organique et aux économies, après une année 2014 marquée par une légère baisse de sa rentabilité imputable aux effets de changes.

Le numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension a affiché en 2014 une marge d'Ebita ajusté de 13,9%, en baisse de 40 points de base par rapport au comparatif retraité de 2013 (14,3%).

Par rapport au comparatif proforma (13,9%), la marge reste stable, et elle augmente de 40 points de base si l'on exclut les effets défavorables des devises. Schneider a dit viser pour 2015 une marge de 14% à 14,5%.

"En ligne avec notre nouveau programme d'entreprise, nous voulons faire croître notre marge, et 2015 est une première étape dans cette progression", a déclaré à Reuters le directeur financier, Emmanuel Babeau.

Le groupe vise aussi pour cette année une croissance organique modérée à un chiffre de son chiffre d'affaires, ressortie à 1,4% en 2014.

Il compte pour cela sur la poursuite de la croissance en Amérique du Nord, une stabilisation en Europe, une amélioration en Chine après son ralentissement du quatrième trimestre et sur une accélération en Inde, susceptibles d'éclipser un environnement de marché toujours difficile en Russie.

En 2014, l'Asie-Pacifique est devenue la première région d'activité du groupe, passant de justesse devant l'Europe de l'Ouest.

"La performance annuelle est globalement en ligne avec les prévisions", dit la Société générale dans une note de recherche. "Le point d'orgue de la présentation d'aujourd'hui, ce sont les engagements du management sur la croissance organique, et le ROCE."

GAINS ATTENDUS D'ICI 2017

Dans le cadre de son nouveau plan "Schneider is On", qui couvre la période 2015-2020, le groupe vise 3% à 6% de croissance organique sur l'ensemble du cycle et une amélioration de sa marge d'Ebita sur les trois premières années.

A plus long terme, Schneider estime que cette marge s'inscrira entre 13%, en cas de ralentissement économique, et 17%, quand les choses vont bien plusieurs années de suite.

Le plan stratégique prévoit un milliard d'euros de gains de productivité supplémentaires sur les trois premières années, un montant identique à celui du programme précédent "Connect", et 400-500 millions d'euros d'économies brutes sur les fonctions support à fin 2017.

Schneider vise en outre de un à 1,5 milliard d'euros de rachats d'actions dans les deux prochaines années. Il a proposé de verser un dividende de 1,92 euro par action (+3%), intégralement en numéraire, au titre de l'exercice écoulé.

S'il envisage toujours des acquisitions complémentaires dans ses activités coeur à fort effet relutif, le groupe entend désormais donner la priorité à la croissance organique, à l'intégration des sociétés acquises dernièrement - Invensys notamment - et à l'amélioration des retours sur capitaux engagés.

Schneider, qui clôture un cycle de croissance externe actif qui l'aura vu tripler de taille en dix ans, continuera en revanche d'optimiser son portefeuille en cédant des activités jugées non stratégiques.

Ces opérations pourraient générer jusqu'à plusieurs centaines de millions d'euros de moins-values ou de dépréciations d'actifs, a précisé le groupe.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...