Bourse > Schneider electric > Schneider electric : Rapprochement compliqué avec Aveva
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972 SU - FR0000121972   SRD PEA PEA-PME
70.800 € -0.56 % Temps réel Euronext Paris
71.180 €Ouverture : -0.53 %Perf Ouverture : 71.590 €+ Haut : 70.620 €+ Bas :
71.200 €Clôture veille : 1 220 300Volume : +0.20 %Capi échangé : 42 243 M€Capi. :

Schneider electric : Rapprochement compliqué avec Aveva

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après plusieurs tentatives avortées, cette fois semble devoir être la bonne : Schneider Electric et Aveva ont convenu de se rapprocher pour 'créer un leader mondial dans le domaine des logiciels industriels et d'ingénierie'. Les deux groupes vont associer leurs activités concernées dans une entreprise contrôlée par Schneider qui restera cotée à la Bourse de Londres.

Dans le détail, la société Aveva continuera d'exister sous une nouvelle forme et restera cotée à la Bourse de Londres. Mais auparavant, Schneider en aura pris le contrôle, à hauteur de 60% (soit une valeur de 1,7 milliard de livres), grâce à une augmentation de capital réservée. En outre, Schneider versera à Aveva 550 millions de livres en numéraire, et apportera ses activités concernées.

Après l'opération, l'actuel directeur général d'Aveva, James Kidd, sera remplacé.

Des synergies ont été évoquées, mais n'ont pas été quantifiées. Le rapprochement devrait être bouclé 'aux alentours de fin 2017'. 'L'opération finalisée, le nouveau groupe Aveva, dont la marge opérationnelle est relutive pour le groupe Schneider Electric, sera consolidé au sein de la division Industry de Schneider Electric', indique la société française.

Le nouveau périmètre d'Aveva aura généré, durant la période de 12 mois qui s'est terminée fin mars 2017, 657,5 millions de livres de CA et 145,8 millions de livres d'EBITA.

Schneider ne pourra augmenter sa participation au capital d'Aveva dans les deux ans qui suivront le bouclage de l'opération. Mais il pourra, après cette période, monter encore et lancer, sous conditions, une offre sur le solde du capital.

PDG de Schneider Eletric, Jean-Pascal Tricoire a déclaré : 'Nous pensons qu'avec une présence plus large et complémentaire, l'opération générera des synergies dont pourront bénéficier aussi bien les clients que les actionnaires.'


Copyright (c) 2017 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...