Bourse > Schneider electric > Schneider electric : La BoJ maintiendra sa politique pour éradiquer la déflation
SCHNEIDER ELECTRICSCHNEIDER ELECTRIC SU - FR0000121972SU - FR0000121972
65.490 € -3.09 % Temps réel Euronext Paris
67.320 €Ouverture : -2.72 %Perf Ouverture : 67.580 €+ Haut : 64.880 €+ Bas :
67.580 €Clôture veille : 2 393 450Volume : +0.40 %Capi échangé : 39 075 M€Capi. :

Schneider electric : La BoJ maintiendra sa politique pour éradiquer la déflation

La BoJ maintiendra sa politique pour éradiquer la déflationLa BoJ maintiendra sa politique pour éradiquer la déflation

JACKSON HOLE, Wyoming (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) pourrait devoir maintenir sa politique accommodante un certain temps encore, pour éradiquer la déflation, a déclaré ce week-end son gouverneur, Haruhiko Kuroda.

S'exprimant au symposium de Jackson Hole, où se réunissent les principaux banquiers centraux de la planète, Haruhiko Kuroda a déclaré que les efforts déployés par la BoJ pour écarter la déflation en stimulant l'économie par de gigantesques rachats d'actifs montraient leur efficacité.

Il a toutefois admis qu'il n'était pas encore parvenu à démontrer que la BoJ serait capable de ramener l'inflation à 2%, qui marquerait le terme de son long combat pour effacer la déflation.

"Nous nous sommes engagés à garder la politique accommodante jusqu'à ce que le seuil de 2% soit atteint et durablement maintenu", a dit Haruhiko Kuroda. "Cela signifie que les anticipations d'inflation sont ancrées à 2% (...) et que cela pourrait prendre du temps."

La BoJ a déployé des efforts colossaux depuis avril 2013 en doublant sa base monétaire grâce à un programme d'assouplissement quantitatif. Haruhiko Kuroda s'est fixé pour objectif d'atteindre une inflation en à peu près deux ans.

Ce programme a vite commencé à porter ses fruits, l'inflation revenant récemment à 1,3% en excluant l'effet du relèvement de la TVA, mais la hausse des prix devrait ralentir dans les prochains mois.

Selon Haruhiko Kuroda, les taux d'intérêt à long terme ne remonteront pas tant que l'objectif de 2% ne sera pas atteint, ajoutant que ce seuil pourra alors servir de base aux négociations salariales.

Evoquant le marché du travail, au centre de la réflexion des participants à la réunion de Jackson Hole, Haruhiko Kuroda a déclaré qu'il montrait au Japon une "amélioration significative", même s'il reste soumis à de nombreux défis, notamment en raison du grand nombre de salariés à temps partiel dans le secteur des services.

(Howard Schneider, Nicolas Delame pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI