Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SANOFI

SAN - FR0000120578 SRD PEA PEA-PME
88.200 € -0.01 % Temps réel Euronext Paris

Sanofi : Une nouvelle fois tiré par Genzyme, Sanofi signe un premier trimestre convaincant

vendredi 26 avril 2019 à 12h40
Premier trimestre convaincant pour Sanofi

(BFM Bourse) - Le géant pharmaceutique français démarre l'année en fanfare, porté par la forte hausse des ventes de sa filiale de médecine de spécialités Sanofi Genzyme, locomotive du groupe depuis son rachat en 2011, et qui compense un nouveau recul dans le diabète.

Dans un marché parisien qui n'affiche qu'une variation limitée globalement, le titre Sanofi avance de 3,3% à 76,05 euros, au lendemain d'un repli de 1% et en réaction à la publication trimestrielle solide dévoilée par le groupe vendredi matin avant Bourse. À noter que cette performance boursière permet à l'action Sanofi de revenir en territoire positif depuis le début de l'année 2019 (+0,7%).

La Chine et Genzyme soutiennent la croissance

Le géant pharmaceutique français signe un début d'exercice convaincant avec des résultats meilleurs que prévu sur les trois premiers de l'année, principalement portés par sa filiale Sanofi Genzyme - le pôle de biotechnologies issu du rachat en 2011 d'une biotech américaine spécialisée dans le traitement des maladies rares à l'issue d'une OPA de plus de 20 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires du premier laboratoire tricolore s’est élevé à 8,391 milliards d'euros, en progression de 6,2% à données publiées et de 4,2% à parités constantes, un chiffre légèrement supérieur au consensus Infront Data pour Reuters qui tablait sur 8,36 milliards d'euros. Le bénéfice net des activités du groupe a pour sa part augmenté de 10,5% à 1,765 milliard d'euros, contre un consensus à 1,67 milliard, pour un bénéfice net par action (BNPA) de 1,42 euro (+9,4% à taux de changes constants), quand les analystes anticipaient seulement 1,30 euro.

Le directeur général Olivier Brandicourt, cité dans le communiqué, s'est réjoui d'avoir "bien démarré l'année", soulignant notamment le démarrage "impressionnant" des ventes de Dupixent, son nouveau médicament d'immunologie, aujourd'hui administré contre la dermatite chronique aiguë et l'asthme sévère. De fait, celles-ci ont presque triplé (+184%) sur un an, à 326 millions d'euros, tout comme celles de Kevzara (+180% à 30 millions d'euros), un traitement contre l’arthrite lancé en mai 2017.

Autres performance notable, les nouveaux traitements du groupe dans les maladies hématologiques rares (Alrpolix, Eloctate et Cablivi, issus des acquisitions géantes des biotechs Bioverativ et Ablynx début 2018. Cette nouvelle division, intégrée à Sanofi Genzyme, a vu ses ventes bondir de 290% à taux de changes constants pour s'établir à 270 millions d'euros sur les trois premiers mois de l'année. Au total, la médecine de spécialités a enregistré une croissance de ses ventes de 30,8% à 2,019 milliards d'euros.

En parallèle, l'activité a également été robuste dans les vaccins (+20,1% à 873 millions d'euros), notamment grâce aux performances enregistrées par les vaccins pédiatriques (Pentaxim) du groupe en Chine et au Japon.

Ces locomotives ont permis à Sanofi de faire mieux que compenser le nouveau recul des ventes observées dans le diabète (-6,9% à parités constantes, à 1,29 milliards), qui reflètent la baisse des ventes ainsi que la baisse continue des prix nets moyens des insulines glargine (analogue de l'insuline humaine) Lantus et Toujeo. Les ventes de médicaments dans les "marchés matures" (ou "produits de prescriptions établis) ont également sensiblement reculé (-9,3% à 2,5 milliards d'euros) sur la période, notamment sous l'effet de la cession au second semestre 2018 de Zentiva, l'activité génériques de Sanofi en Europe. Hors cession de cette activité, le chiffre d'affaires de cette divisions n'a reculé que de 3,8% au premier trimestre.

Sanofi prévoit une décélération en Chine mais maintient ses objectifs annuels

Le groupe a profité de sa publication trimestrielle pour réaffirmer son objectif annuel d'une croissance du BNPA des activités comprise entre 3 et 5%, "sauf événements majeurs défavorables imprévus". Malgré son excellent début d'année, Sanofi préfère donc ne pas relever ses objectifs car, comme l'a expliqué le directeur financier Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon lors d'une audioconférence vendredi matin, les résultats convaincants du premier trimestre "sont très liés à l'excellente performance en Chine (22,3% à 800 millions d'euros au premier trimestre, ndlr), qui ne devrait pas être rééditée par la suite". Si Sanofi s'attend à une décélération, c'est en raison de la récente mise en place d'un vaste programme centralisé d'achats de médicaments dans les principales métropoles chinoises, destiné à faire baisser les prix.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SANOFI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.80 % vs -1.00 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat