Bourse > Saint gobain > Saint gobain : Saint-Gobain prolonge à nouveau son accord avec les Burkard
SAINT GOBAINSAINT GOBAIN SGO - FR0000125007 SGO - FR0000125007   SRD PEA PEA-PME
47.185 € -1.47 % Temps réel Euronext Paris
47.350 €Ouverture : -0.35 %Perf Ouverture : 47.450 €+ Haut : 46.460 €+ Bas :
47.890 €Clôture veille : 2 334 670Volume : +0.42 %Capi échangé : 26 115 M€Capi. :

Saint gobain : Saint-Gobain prolonge à nouveau son accord avec les Burkard

Sika: Saint-Gobain prolonge à nouveau son accord avec les BurkardSika: Saint-Gobain prolonge à nouveau son accord avec les Burkard

PARIS (Reuters) - Saint-Gobain a annoncé jeudi prolonger à nouveau son accord avec la famille Burkard pour lui racheter le contrôle de Sika malgré l'opposition du chimiste suisse à un projet annoncé près de trois ans plus tôt.

"Saint-Gobain a exercé son option qui permet d'étendre la validité de l'accord au 30 juin 2018", a indiqué le numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction dans son communiqué de chiffre d'affaires du troisième trimestre.

"Cette nouvelle extension de l'accord de cession manifeste à nouveau l'alignement entre la famille et Saint-Gobain et leur détermination inchangée. Cette opération présente un réel intérêt stratégique, industriel et financier pour Saint-Gobain et pour Sika", a-t-il ajouté.

Saint-Gobain précise qu'à la date du 30 juin prochain, il pourra encore prolonger l'accord jusqu'au 31 décembre 2018. Dans l'intervalle, pour tenir compte de la hausse récente de l'euro face au franc suisse, il a adapté sa stratégie de couverture de l'acquisition pour en figer le résultat à un gain net potentiel sur les devises d'environ 70 millions d'euros.

La famille Burkard a accepté fin 2014 de céder le contrôle de Sika moyennant 2,3 milliards d'euros. Depuis, la famille, la direction du groupe suisse, attachée à son indépendance, ainsi que des actionnaires de Sika, demandeurs d'une OPA aux mêmes conditions, se livrent une guerre de tranchée, qui se joue désormais devant les tribunaux.

En avril, Saint-Gobain avait déjà prolongé son accord avec la famille, cette fois jusqu'à la fin 2017, pour donner du temps à la justice. Le mois dernier, Paul Schuler, directeur général de Sika, a redit l'opposition du groupe à l'accord de cession des actions de la famille Burkard à Saint-Gobain, le qualifiant d'"impossible".

Depuis l'annonce du projet, Sika n'a cessé de s'apprécier en Bourse et présente désormais une capitalisation boursière de 13,3 milliards d'euros (15,5 milliards de francs suisses).

Au troisième trimestre, Saint-Gobain a réalisé un chiffre d'affaires de 10,16 milliards d'euros (+4,1% à structure réelle et +5,6% à structure et changes comparables), supérieur au consensus Inquiry Financial pour Reuters qui donnait 10,05 milliards.

Le trimestre a été marqué à la fois par des pertes additionnelles dans certaines activités liées à la cyberattaque de juin et des récupérations de chiffre d'affaires perdu ce mois-là à cause de l'attaque informatique.

Dans un environnement marqué par une poursuite de l'augmentation des coûts des matières premières et de l'énergie, Saint-Gobain a toutefois maintenu ses objectifs, notamment une hausse du résultat d'exploitation à structure et changes comparables.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...