Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SAFRAN

SAF - FR0000073272 SRD PEA PEA-PME
114.750 € -1.88 % Temps réel Euronext Paris

Safran : Safran relève ses prévisions, nouveaux contrats au 1er semestre

mercredi 28 juillet 2010 à 11h52
BFM Bourse

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Safran a relevé ses prévisions pour 2010, conforté par l'amélioration de l'environnement économique, et se veut confiant pour les prochains exercices.

L'équipementier spécialisé dans l'aéronautique, la défense et la sécurité a communiqué des résultats supérieurs aux attentes au premier semestre, période durant laquelle il a placé plusieurs grands contrats, et espère toujours convaincre son compatriote Zodiac de discuter d'un projet de rapprochement.

De fait, le secteur a opté pour une vision beaucoup plus optimiste de l'avenir et le salon aéronautique de Farnborough, qui s'est achevé dimanche dans la banlieue de Londres, a été rythmé par les commandes des compagnies aériennes et des sociétés de location d'avions, de retour sur le marché.

"Les perspectives pour l'exercice 2010 sont revues à la hausse: Safran prévoit un chiffre d'affaires proche de celui de 2009 et une marge opérationnelle courante tendant vers 8% (NDLR: contre 6,7% en 2009), en tenant compte d'un taux de couverture cible de 1,44 dollar pour un euro", explique la maison mère du motoriste Snecma, dans un communiqué.

Lors de la présentation de ses résultats annuels le 25 février, Safran avait déclaré viser une croissance modérée du résultat opérationnel courant.

Vers 11h35, l'action Safran progressait de 7,8% à 21,78 euros à la Bourse de Paris, non loin d'un plus haut de 21,99 atteint dans la matinée.

"Les perspectives du groupe s'améliorent et cela se reflète dans sa valorisation, en particulier comparée aux autres valeurs du secteur aéronautique. L'afflux de titres sur le marché demeure pour nous une inquiétude à court terme", écrivent dans une note de recherche les analystes de CM-CIC Securities, à "alléger" sur Safran.

INCERTITUDES SUR LA CONSOLIDATION

Safran a récemment approché l'équipementier Zodiac en vue d'examiner un éventuel rapprochement. Zodiac a fermement décliné la proposition à plusieurs reprises.

D'autres spécialistes continuent de spéculer sur des échanges d'actifs de défense entre Safran et Thales mais les deux groupes ont décidé en mai de mettre fin à leurs discussions. Leur grand client et actionnaire commun, l'Etat français, continue de plaider pour une rationalisation de leurs activités.

Le président du directoire de Safran, Jean-Paul Herteman, a souligné au cours d'une conférence téléphonique que son entreprise n'était pas "pressée" de nouer un accord avec Zodiac et qu'elle se donnait du temps pour convaincre la direction du bien-fondé d'une opération.

Un porte-parole de Zodiac s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat.

"Le modèle économique mondial évolue vers des équipementiers moins nombreux, plus forts et offrant une plus large gamme d'équipements comme l'ont démontré les grands leaders tels que General Electric, United Technologies, Honeywell, Goodrich ainsi que Zodiac", a dit Jean-Paul Herteman.

La priorité, a-t-il ajouté, ira à l'intégration des sociétés déjà acquises mais Safran continuera d'étudier des opportunités qui lui permettraient d'améliorer ses technologies.

De son côté, le directeur financier Ross McInnes a souligné que Safran, fort d'une trésorerie brute de 1,4 milliard d'euros au 30 juin, examinerait tout dossier d'acquisition sur la base d'un retour sur investissement de 10% à 12% et qu'une éventuelle opération devrait être relutive dès la première année, ou dans certains cas dès la deuxième année.

Safran note que le premier semestre a été marqué par la signature de nouveaux contrats dans la défense, notamment dans les équipements dit d'optronique nomade et la sécurité, segment au sein duquel il a notamment remporté la modernisation du système d'émission des cartes d'identité biométriques de Malaisie.

Le salon de Farnborough a été l'occasion pour le motoriste CFM International, contrôlé à parité par Safran et l'américain General Electric, d'annoncer plusieurs grands contrats de maintenance à long terme, estimés à plus de 7,3 milliards de dollars (5,6 milliards d'euros) sur la base des prix catalogue.

Au cours de la période janvier-juin, le résultat opérationnel courant ajusté de Safran a progressé de 23% à 428 millions d'euros, soit 8,2% du chiffre d'affaires. Le résultat net ajusté s'inscrit en hausse de 8% à 223 millions d'euros tandis que le chiffre d'affaires totalise 5,2 milliards, en croissance de 0,9%.

Les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipaient en moyenne un résultat opérationnel de 295 millions d'euros, un résultat net de 197 millions et un chiffre d'affaires de 5,25 milliards.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SAFRAN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat