Bourse > Safran > Safran : Morgan Stanley vise maintenant 37 euros
SAFRANSAFRAN SAF - FR0000073272SAF - FR0000073272
75.580 € +2.51 % Temps réel Euronext Paris
75.530 €Ouverture : +0.07 %Perf Ouverture : 76.790 €+ Haut : 75.320 €+ Bas :
73.730 €Clôture veille : 328 881Volume : +0.08 %Capi échangé : 31 519 M€Capi. :

Safran : Morgan Stanley vise maintenant 37 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Selon les analystes du bureau d'études Morgan Stanley, l'année 2013 s'annonce bien pour le secteur aéronautique. Mais à la différence de 2012, il faudra se montrer plus sélectif. Parmi les principaux obstacles à la croissance, l'exécution des programmes en cours de développement, comme l'A350 XWB chez Airbus, sera à surveiller de près. Quoi qu'il en soit, l'équipementier Safran compte au nombre des valeurs préférées des analystes. Le conseil acheteur de 'surpondérer' est maintenu et l'objectif de cours est relevé de 34 à 37 euros.

En Bourse de Paris l'action Safran, déjà en hausse de 40% depuis le début de l'année, n'en profite guère et se tasse ce matin de 0,3% à 32,5 euros dans un marché sans direction.

Dans l'ensemble, les actions européennes du secteur de l'aéronautique sont en hausse de 20% depuis le début de l'année en raison de la croissance de la demande dans le secteur civil et d'une amélioration dans la branche militaire. L'année prochaine, la progression de la production devrait de nouveau entraîner celle des bénéfices. En outre, le trafic aérien mondial est en hausse de 5,3% depuis le début de l'année, et le ratio moyen commandes/chiffre d'affaires des équipementiers et des fabricants est de 1,7.

Certes, Morgan Stanley souligne que la hausse du trafic marque le pas dernièrement, et que les annulations de commandes d'avions ont été plus nombreuses. Cependant, ces évènements ne devraient pas remettre en cause la tendance précédente, d'autant que les carnets de commandes sont très remplis et que le besoin d'avions plus efficaces et donc plus économiques 'ne fait aucun doute'.

En attendant, il convient de rester attentif à l'état d'avancement des programmes en cours : du côté d'EADS, il s'agira par exemple du règlement du problème de voilure de l'A380, prévu au 1er trimestre 2013, et de l'A350 XWB, dernier grand appareil en cours de développement dont le premier vol est attendu en juin prochain. Enfin, l'appétit du groupe pour les fusions-acquisitions potentiellement destructrices de valeur semble retombé.

Les commandes des constructeurs aéronautiques aux équipementiers ne sont donc pas menacées. 'Nous distinguons toujours Safran pour sa base installée de réacteurs CFM et sa croissance embarquée, doublée de l'amélioration des marges à venir dans la division Equipements', indique la note de recherche.

Le bénéfice par action Safran devrait donc progresser en moyenne de 25% l'an d'ici 2014.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...