Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SAFRAN

SAF - FR0000073272 SRD PEA PEA-PME
112.900 € -1.74 % Temps réel Euronext Paris

Safran : Safran confirme un accord en vue du rachat de l-1

lundi 20 septembre 2010 à 13h49
BFM Bourse

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Safran a confirmé lundi l'acquisition prochaine de la société américaine L-1 Identity Solutions pour 1,09 milliard de dollars en numéraire (834 millions d'euros), une opération qui lui permet de se renforcer dans le secteur stratégique de la sécurité.

En renforçant encore son empreinte sur cette "niche" en forte croissance, et a fortiori aux Etats-Unis, le spécialiste français de l'aéronautique et de la défense, maison mère du motoriste Snecma, espère réaliser une opération d'envergure qui fera date après les rachats, en 2009, de Printrak et de GE Homeland Protection.

La transaction, si elle aboutit comme prévu, place également Safran en meilleure position en Inde où le groupe nourrit l'espoir de remporter un jour un contrat géant dans l'émission et la sécurisation de cartes d'identité.

Depuis quelques mois, les sociétés de sécurité sont recherchées alors que les budgets de défense sont soumis à des cures drastiques, crise des finances publiques oblige. Les acteurs du secteur de la biométrie, de l'identité et de la cybersécurité constituent logiquement des cibles de choix pour les grands industriels en quête de relais de croissance.

Safran proposera 12 dollars par action aux actionnaires de L-1 pour ne conserver que trois de ses quatre grandes activités, conformément à ce qu'une source avait déclaré dimanche à Reuters. (voir )

L'offre affiche une prime de 31,2% par rapport au cours moyen sur 30 jours de l'action L-1. Celle-ci a clôturé à 9,70 dollars vendredi à New York, valorisant la société à quelque 900 millions de dollars.

Safran contrôlera les activités de solutions biométriques, de titres d'identité sécurisés et de services d'enrôlement de L-1 et les intégrera à Morpho, sa division de sécurité dédiée.

"En 2009, ces activités ont généré un chiffre d'affaires de 436 millions de dollars et disposaient, fin 2009, d'un carnet de commandes de 1,1 milliard de dollars. Nous achetons des technologies, du backlog et du potentiel, les bonnes choses ont un prix", a expliqué Ross McInnes, directeur financier de Safran, au cours d'une conférence téléphonique.

Le dirigeant a ajouté que les activités acquises devraient générer un chiffre d'affaires de plus de 530 millions de dollars et un résultat avant intérêt, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) de 100 millions de dollars en 2011.

A 13h30, l'action Safran signait une des plus fortes hausses du SRD et gagnait 3,97% à 20,155 euros à la Bourse de Paris.

"La complémentarité des activités entre les deux groupes est certaine. Et permettra de renforcer le leadership de Safran dans les solutions de sécurité biométrique. En revanche, le prix a priori élevé s'explique par la croissance organique élevée de ce type d'activité", écrivent les analystes de CM-CIC Securities dans une note de recherche.

Selon plusieurs experts, le marché de la sécurité devrait progresser de près de 15% par an d'ici à 2015.

SYNERGIES

En préalable à l'opération, l'activité de conseil aux agences gouvernementales de L-1 sera cédée au britannique BAE Systems pour près de 295 millions de dollars.

Safran note que les synergies opérationnelles annuelles devraient s'élever à 30 millions de dollars en année pleine et que l'opération, qui sera financée intégralement à partir de sa trésorerie, sera relutive dès la première année.

"Les conseils d'administration de L-1 et de Safran ont approuvé la transaction à l'unanimité. (Celle-ci) est soumise à l'approbation des actionnaires de L-1 et des autorités de tutelle, notamment à l'examen des autorités antitrust américaines, du comité des investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS)", a ajouté Ross McIness.

Selon lui, les actionnaires de L-1 devront se proposer au moins à 50% (plus une action) en faveur de l'offre.

L-1, née en 2006 du rapprochement des sociétés Viisage et Identix, a réalisé un chiffre d'affaires de 650,9 millions de dollars en 2009 et un résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement de 97,2 millions de dollars.

Le président du directoire de Safran, Jean-Paul Herteman, a de son côté fait valoir que son groupe restait toujours intéressé par un rapprochement avec l'équipementier Zodiac à l'avenir.

Zodiac, qui a déjà opposé une fin de non-recevoir aux démarches de Safran, a décidé vendredi de conclure un nouveau pacte d'actionnaires afin de se prémunir de toute OPA hostile.

Avec Soyoung Kim, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SAFRAN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.80 % vs +12.74 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat