Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
38.290 € -0.29 % Temps réel Euronext Paris

Renault : Renault et Nissan valident le calendrier d'un possible accord en décembre, selon des sources

mardi 29 novembre 2022 à 17h53
Renault et Nissan valident le calendrier d'un possible accord en décembre-sources

par Norihiko Shirouzu, Maki Shiraki et Gilles Guillaume

PEKIN/TOKYO/PARIS (Reuters) - Renault et Nissan ont élaboré des plans de bataille pour l'annonce d'un possible accord sur une restructuration de leur alliance dès le mois prochain, ont dit à Reuters trois sources proches des préparatifs, tout en précisant que les négociations n'étaient pas encore terminées.

Le président du groupe au losange, Jean-Dominique Senard, s'est déclaré mardi, en marge du Women's Forum à Paris, "confiant" en un accord avec le partenaire japonais à l'issue des discussions sur une restructuration du partenariat vieux de vingt ans et sur la participation de Nissan dans la future entité électrique de Renault, dénommée "Ampère".

Nissan souhaite de son côté un rééquilibrage de la structure actuelle de l'alliance, héritée du sauvetage du groupe japonais par le constructeur français, passant par la vente d'une partie des 43% que Renault détient dans Nissan pour ramener cette participation au même niveau que les 15% détenus par le groupe japonais dans son partenaire français, a rapporté Reuters auparavant.

Aucun accord final n'a encore été signé, mais les deux groupes ont commencé à élaborer un agenda avec deux fenêtres possibles pour une annonce officielle dans les prochaines semaines, avec un premier rendez-vous possible le 7 décembre à Londres, ont dit les sources.

Le 7 décembre tombe deux jours après une réunion programmée de longue date en France entre les dirigeants des trois partenaires de l'alliance, Renault, Nissan et Mitsubishi, ont-elles ajouté.

Selon les sources, si un peu plus de temps est requis pour boucler les négociations, les constructeurs pourraient opter pour de nouvelles réunions une semaine plus tard et ont aussi dans leurs cartons la possibilité d'une annonce la semaine suivante dans la capitale britannique.

Interrogé sur cet horizon de temps pour un accord, Jean-Dominique Senard a refusé de faire un commentaire. Nissan a dit de son côté qu'il ne commenterait pas les spéculations tandis que Mitsubishi, troisième partenaire de l'alliance dont des sources ont dit qu'il se positionnerait sur Ampère une fois la décision de Nissan prise, a refusé de faire un commentaire.

Plusieurs sources proches du dossier ont déjà dit que le partage des droits intellectuels sur ses apports technologiques constituait pour Nissan un des principaux sujets de préoccupation.

La position dominante de la France dans l'alliance a également constitué pendant longtemps un sujet de mécontentement pour une partie des dirigeants de Nissan, privés de droits de vote dans Renault.

En parallèle, ce dernier a conclu ce mois-ci un protocole d'accord avec le chinois Geely pour lancer une nouvelle entité détenue à parité, "projet Horse", appelée à devenir un équipementier en moteurs thermiques et hybrides pour les marques des deux groupes, et éventuellement pour des constructeurs automobiles tiers.

C'est le deuxième grand volet de la restructuration stratégique de Renault, qui doit l'aider à financer sa stratégie future et à conforter sa place dans la course effrénée à l'électrification.

Sur le projet "Ampère", Nissan et Renault tiennent quotidiennement des discussions sur tout un éventail de sujets complexes - juridiques, réglementaires - avec pour objectif d'aplanir l'essentiel des divergences, si possible, d'ici la mi-décembre, ont dit à Reuters deux des sources.

(Avec Kevin Krolicki, version française Gilles Guillaume, édité par Sophie Louet)

Copyright © 2022 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +43.42 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour