Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RENAULT

RNO - FR0000131906 SRD PEA PEA-PME
28.040 € +1.10 % Temps réel Euronext Paris

Renault : Avec des marges en hausse, Renault retrouve les faveurs de la Bourse

vendredi 29 juillet 2022 à 09h44
Renault en forte hausse vendredi après ses résultats semestriels

(BFM Bourse) - Renault gagne plus de 6% à la Bourse de Paris après avoir relevé ses objectifs annuels de marge opérationnelle et de free cash flow. Le groupe a annoncé des marges en hausse au premier semestre, avec la montée en gamme de la marque au losange.

Le groupe Renault a publié vendredi une perte nette d'1,6 milliard d'euros au premier semestre liée à la cession de ses activités en Russie. De meilleures marges sur ses ventes n'ont en effet pas compensé la charge de 2,3 milliards liée à la cession de ses activités industrielles en Russie, où le groupe dominait le marché avec la marque Lada. Hors Russie, le résultat net des activités poursuivies est de 657 millions d'euros sur le semestre.

À la Bourse de Paris, le titre montait de 6,58% vers 9H30, la valeur de l'action atteignant 29,15 euros. Le constructeur automobile a donc enregistré une perte nette d'1,6 milliard d'euros pour le premier semestre, contre 368 millions d'euros de bénéfice net sur la même période en 2021

Le chiffre d'affaires semestriel du groupe est resté stable (+0,3%) à 21,1 milliards d'euros, malgré des ventes en baisse de 12% (hors Russie), ralenties par les pénuries de puces électroniques.

Moins de ristournes

Le groupe a amélioré ses marges en vendant des véhicules plus chers et mieux équipés, avec moins de ristournes, affichant 4,7% de marge opérationnelle hors Russie.

Renault a ainsi légèrement relevé ses prévisions pour l'année 2022, visant une marge opérationnelle de 5%, conforme à ses objectifs de long terme.

Au deuxième semestre, le groupe va devoir lutter contre la hausse des prix de l'énergie et s'attend aussi à ce que la confiance des ménages "reste faible". "Mais on va pouvoir défendre nos prix. On ne va pas pousser de la tôle dans nos canaux", a souligné M. De Meo.

Le groupe a confirmé que la crise des semi-conducteurs aurait un impact estimé à 300.000 véhicules sur sa production de l'année 2022. Les véhicules électriques et hybrides représentent désormais 36% des immatriculations du groupe, contre 26% au premier semestre 2021.

La hausse du prix des matières premières a également pesé dans les comptes à hauteur de 797 millions d'euros, partiellement compensée par des économies sur les achats à hauteur de 167 millions.

Le groupe a remboursé par anticipation un milliard d'euros du prêt garanti par l'État français, versé au début de l'épidémie de Covid-19. Il compte désormais rembourser un autre milliard au second semestre, et un dernier milliard au plus tard fin 2023.

(Avec AFP)

S. S. - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RENAULT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.20 % vs +16.06 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat