Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RECYLEX S.A.

RX - FR0000120388 SRD PEA PEA-PME
1.848 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Recylex s.a. : La bouée Glencore pousse le bouchon Recylex 40% plus haut

lundi 8 juillet 2019 à 11h14
Lingots de plomb chez Recylex

(BFM Bourse) - Tombé fin juin au plus bas depuis plus de deux ans, le titre de l'ancienne société Metaleurop voit son rebond s'affirmer de jour en jour. Alors que les conditions d'exploitation sont loin de s'améliorer, le marché table surtout sur le soutien du géant Glencore. L'avance consentie à Recylex a récemment été portée à 27 millions d'euros.

L'action Recylex prend largement les commandes du peloton des valeurs éligibles au SRD lundi matin, prolongeant ainsi le rebond entamé depuis le 27 juin. Le titre grimpe de 13,18% à 4,81 euros vers 10h30, accumulant près de 40% de gains depuis l'annonce d'un nouveau report de la date d'exigibilité de sa dette.

Ce ne sont certes pas les conditions d'exploitation de l'entreprise qui expliquent ce rebond. En effet, les cours des deux principaux métaux que recycle le groupe, le plomb (à partir des batteries automobiles et industrielles usagées) et le zinc (à partir des poussières d’aciéries électriques notamment) restent à des niveaux déprimés.

Le plomb et le zinc à des prix planchers

Vendredi en clôture sur le London Metal Exchange, la tonne de zinc se traitait à 2.403 dollars, au plus bas depuis septembre 2018. Quant au cours du plomb, il évoluait à 1.862 dollars la tonne, un plus bas depuis un mois et encore encore non loin d'un plancher multiannuel de 1766 dollars la tonne atteint en mai dernier.

A plusieurs reprises, la direction a souligné que la baisse des cours du zinc et du plomb handicapait encore davantage les efforts de redressement de l'entreprise.

Soutien du géant Glencore

Dans un contexte particulièrement difficile pour Recylex, compliqué par les difficultés industrielles rencontrées par sa filiale sa filiale Weser-Metall GmbH dans la fonderie de Nordenham (la seule fonderie de plomb du groupe), le groupe n'a toujours pas publié ses résultats 2018, faute de pouvoir les établir selon le principe de continuité d’exploitation en l'absence d'un accord des créanciers sur un rééchelonnement.

Reste que pour l'heure Recylex peut se raccrocher à une bouée de taille: la ligne de financement que Glencore lui a consenti puis augmenté. Le géant anglo-helvète, qui détient 29,8% du capital de l'entreprise, a remis le 26 juin 5,7 millions d'euros au pot. Ce qui porte le montant avancé à 27 millions d'euros (plus de dix fois la consommation annuelle nette de trésorerie de Recylex en 2017). Ce soutien implicite, dans l'attente de la nouvelle échéance des discussions avec le reste des créanciers fixée à la fin du mois, a permis au titre de fortement rebondir, certains investisseurs pariant que Glencore est désormais trop impliqué pour retirer son soutien à l'entreprise.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RECYLEX S.A. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +34.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat