Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

RECYLEX S.A.

RX - FR0000120388 SRD PEA PEA-PME
1.848 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Recylex s.a. : La mansuétude des créanciers de Recylex revigore le titre

mardi 25 septembre 2018 à 10h34

(BFM Bourse) - L'action Recylex rebondit tandis que le spécialiste européen du recyclage du plomb a trouvé un terrain d'entente avec ses créanciers, éloignant l'épée de Damoclès d'un remboursement de plus de 60 millions d'euros auquel il ne pouvait faire face.

Soulagement pour Recylex après un premier semestre qui aurait pu être lourd de conséquences. Le groupe a vu sa situation financière "significativement" affectée depuis le début d'année par le ralentissement de la production de plomb de son usine allemande de Nordenham.

Située en Basse-Saxe, il s'agit de la seule fonderie du groupe pour ce métal qui représente les trois quarts de son activité. Recylex a éprouvé des difficultés à mettre en service un second four, dit de réduction, l'obligeant à renoncer cet été à atteindre les objectifs fixés en décembre 2016 dans le cadre du financement de cette nouvelle installation.

60,2 millions d'euros théoriquement exigibles

Or, le contrat de financement prévoyait que les prêteurs puissent, en cas de non-respect des objectifs financiers sur lesquels Recylex s'était engagé, non seulement de suspendre leur financement, mais d'exiger le remboursement des montants empruntés - soit à fin juillet 60,2 millions d’euros.

Le groupe avait donc entamé des discussions pour amender les modalités du plan de financement à sa situation "et lui permettre ainsi de faire face sereinement à cette phase-clé de sa transformation industrielle". La direction s'était montrée confiante quant à la possibilité d'aboutir à un nouvel accord avant la fin septembre.

Feu vert et rallonge de Glencore

Dès lors, les banques ont accepté d'ajuster les objectifs financiers prévisionnels du périmètre allemand de Recylex. Ces objectifs seront détaillés dans le rapport semestriel que Recylex prévoit de publier dès vendredi. Par ailleurs, Glencore International, le premier actionnaire de Recylex avec 31% des parts, a accordé un prêt de 12 millions d'euros pour couvrir le besoin spécifique en fonds de roulement résultant de la mise en production du nouveau four.

"Conformément à notre objectif, nous avons trouvé un accord avec nos partenaires financiers pour nous donner plus de temps afin de réaliser des améliorations et ajustements techniques au niveau de notre fonderie dans sa nouvelle configuration", s'est félicité le président-directeur général Sebastian Rudow. Le patron allemand, nommé en 2017, souligne que les équipes du groupe et les experts industriels missionnés en ce sens travaillent à de nouvelles améliorations sur les installations de Nordenham afin d'accroître la production.

Le titre accuse encore du retard

Malgré son rebond, le titre n'a pas retrouvé toute la confiance des investisseurs, puisque qu'il cotait 8,60 euros à la veille de l'avertissement sur ses résultats lancé fin août. Outre les difficultés ponctuelles liées à l'industrialisation du nouveau four, l'entreprise a subi sur les six premiers mois une légère baisse du cours du plomb en euros, l'augmentation du prix du métal observée en dollars ayant été presque entièrement compensée par l'appréciation de la devise européenne face au billet vert.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur RECYLEX S.A. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat