Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PERNOD RICARD

RI - FR0000120693 SRD PEA PEA-PME
139.600 € +0.98 % Temps réel Euronext Paris

Pernod ricard : Nouveau record en Bourse pour Pernod Ricard, malgré les critiques du fonds Elliott

mercredi 12 décembre 2018 à 18h20
Pernod au sommet tandis qu'Elliott déplore une sous-performance

(BFM Bourse) - Le champion français des spiritueux atteint un niveau historique en Bourse mercredi après que le fonds américain Elliott a publiquement révélé avoir acquis plus de 2,5% du capital. Le fonds milite pour de nouvelles mesures de réduction de coûts. Mais le sommet atteint par le titre relativise de facto ses critiques quant à une sous-performance de Pernod Ricard par rapport au leader mondial Diageo.

Le jour même où le fonds activiste américain Elliott stigmatise une sous-performance "significative" de Pernod Ricard, le titre a clôturé... à un plus haut historique de 148,80 euros en clôture, en hausse de 5,91% (son précédent record était de 147,75 euros mi-juin en séance). Une configuration inhabituelle, le fonds géré par Paul Singer s'attelant d'habitude à des dossiers mal en point, plombés par des questions de gouvernance ou d'endettement, en faisant campagne pour la mise en place rapide de mesures correctives après s'être invité au capital, et empocher des plus-values par la suite.

Activisme payant sur des proies mal en point

Une stratégie généralement perçue comme agressive par les sociétés concernées mais néanmoins globalement porteuse, puisque Elliott affiche effectivement des performances flatteuses avec 36 exercices positifs en 38 ans depuis sa création. S'agissant du groupe français de spiritueux, propriétaire du champagne Perrier-Jouët, du whisky Ballantine's et du Pastis 51, il est au mieux de sa forme en Bourse dans un contexte d'accélération de sa croissance (le groupe a d'ailleurs relevé ses objectifs en février dernier).

Une sous-performance... pas clairement établie

Dans un communiqué où le fonds a pris soin de souligner la transformation "impressionnante" de Pernod, passé "d'un acteur local de niche à une multinationale française emblématique" et de saluer "le rôle de la famille Ricard" (dont le directeur général représente la troisième génération à la tête de l'entreprise), Elliott a aussi jugé décevants les résultats des plans d’amélioration de la performance opérationnelle lancés en interne dans la mesure où Pernod Ricard affiche "une marge opérationnelle de cinq points inférieure à celle de Diageo". Le britannique est numéro 1 mondial devant le groupe français.

Elliott a aussi estimé que Pernod Ricard avait "au cours de la dernière décennie" sous-performé "de manière significative" ses plus proches comparables en termes de rendement total pour l'actionnaire. L'activiste reste toutefois vague sur le calcul de cette sous-performance. La comparaison directe entre Diageo et Pernod est d'autant plus difficile qu'il existe deux titres pour le britannique (un à New York en dollars et l'autre à Londres en livres).

De son côté le groupe français a pris note du communiqué du fonds activiste en assurant accorder "la plus haute importance aux propositions constructives ayant pour objectif commun la création de valeur sur le long terme". Sur les trois dernières années, l'entreprise a ainsi créé plus de 11 milliards d'euros de valeur et son action a augmenté de 37,7%, dépassant significativement le CAC 40 (+5,6%) ou l’Eurostoxx Food & Beverage (-13,4%), précise Pernod dans son communiqué. "Ceci dit, la création de valeur sur le long terme ne se mesure pas uniquement à l’aune du cours de l’action mais également en prenant en compte l’intérêt de toutes les parties prenantes de Pernod Ricard : nos actionnaires, nos 19.000 collaborateurs, nos consommateurs, nos partenaires et fournisseurs", a ajouté Alexandre Ricard.

Nouveau modèle axé sur la convivialité

Le groupe rappelle s'être depuis trois ans recentré sur un nouveau modèle plaçant le consommateur au centre de son organisation (plutôt qu'une organisation par type de produits) et avoir mis l'accent sur les marques premium, l'innovation et le digital. Des actions dont Pernod Ricard peut donner un bilan chiffré. ainsi la croissance interne du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel courant ont été portés à respectivement 6% et 6,3% en 2017-2018, contre 3,6% et 3,3% l’année précédente et au-delà de l'objectif d'une croissance de 4 à 5% du chiffre d’affaires communiqué en 2015.

L'objectif de 400 millions d'euros d'économies est déjà rempli au deux tiers. Enfin le free cash flow a atteint un niveau historique de 1,4 milliard d'euros tandis que la dette nette a été ramenée à 2,6 fois le montant de l'Ebitda.

La société familiale défend sa vision de long terme

"Notre stratégie est la bonne pour allier la rentabilité à court-terme avec une croissance responsable, durable et profitable en ligne avec une feuille de route long-terme et cohérente", a conclu le PDG de Pernod Ricard.

Mais au vu de la vigueur boursière du titre, était-il même besoin de défendre ce bilan?

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur PERNOD RICARD en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.00 % vs -1.91 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat