Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ORANGE

ORA - FR0000133308 SRD PEA PEA-PME
9.358 € -1.68 % Temps réel Euronext Paris

Orange : Le titre encore à la peine après une dégradation d'analyste

mercredi 23 janvier 2013 à 11h18
FRANCE TELECOM

(BFM Bourse) - Malmené hier suite à la nouvelle baisse des prix de SFR qui donne du fil à retordre à la concurrence et menace de peser sur l'emploi et les investissements, le secteur des télécommunications est toujours en difficulté ce mercredi. Une fois de plus, c'est France Télécom qui en fait les frais.

Lanterne rouge du CAC 40 pour la deuxième journée consécutive, l'opérateur historique chute de 3% à 8,4 euros. De source de marché, Bernstein a dégradé le titre de "Performance en ligne" à "Sous-performance" en abaissant son objectif de cours de 8,40 à 7,25 euros.

SFR a relancé la guerre des prix en dévoilant mardi sa nouvelle grille tarifaire. La filiale de Vivendi a annoncé une baisse de 10 euros sur la "Formule Carrée 2Go", son offre de référence, que l'on retrouve désormais à partir de 19,99 euros/mois, ainsi qu'un nouveau forfait Red 24h/24 qui inclut pour 11,99 euros/mois les appels et les SMS illimités avec 50 Mo d’Internet.

"Nous devenons l’opérateur le moins cher du marché", s'est vanté son PDG, Stéphane Roussel, dans une interview au Parisien, tout en déplorant que "les prix bas mettaient en danger la filière, l'emploi et l'investissement".

Face aux rumeurs récurrentes de consolidation sur le secteur, le dirigeant a également affirmé que son groupe n'était pas à vendre mais qu'il serait intéressé par un partage de réseau.

Consolidation ou pas, le marché s'interroge. Comment cette guerre des prix va-t-elle se finir, quelles seront les conséquences sur les résultats des entreprises ? Les analystes ont déjà leur petite idée.

"SFR continue à souffrir de la concurrence tarifaire des offres nues sans engagement. Nous attendons une nouvelle baisse d’ARPU mobile de 12% en 2013 et 10% en 2014 (contre -12% en 2012)", a commenté de son côté le CM-CIC.

Très attendus par les marchés, les résultats annuels des quatre opérateurs français seront l'occasion de faire le point sur les recrutements du quatrième trimestre et surtout l'évolution des marges.

Orange dévoilera ses comptes le 20 février, juste avant Vivendi (26/02) et Bouygues (27/02). Iliad (Free) publiera pour sa part le 8 mars.

J. M. - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ORANGE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -3.12 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat