Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Une volatilité extrême, des attentes fortes du marché face au Covid-19

vendredi 13 mars 2020 à 14h28

(BFM Bourse) - L'indice Nasdaq Composite devrait ouvrir en hausse sensible ce vendredi, au lendemain d'un krach (le deuxième de la semaine !). L'indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine a fondu jeudi, dans des volumes très étoffés, de 9,43% 7 201 points. Une capitulation, certes rarissime, mais finalement classique dans son déroulé: sur une période de temps très courte, la volonté de vendre à tous prix a envahi les esprits d'une large frange d'investisseurs, dans un contexte rendu pesant par l'épidémie de coronavirus. La peur accumulée depuis trois semaines sur les conséquences économiques de la pandémie, sur fond de psychose sur la maladie respiratoire elle-même, s'est une nouvelle fois muée en panique.

Au sein de l'indice, les très sensibles valeurs des semi-conducteurs (concepteurs, fabricants, équipementiers), déjà brutalisés au plus fort de la guerre commerciale sino-américaine, ont été mis au tapis, à l'image de Qualcomm (-10,18% à 67,02$), Intel (-11,85% à 45,54$), Texas Instruments (-8,42% à 97,53$), Broadcom (-11,05% à 218,78$), Micron Technology (-11,23% à 38,81$), AMD (-14,64% à 39,01$) ou Nvidia (-12,24% à 216,31$).

Alors que les attentes des marchés sont fortes, et que l'offensive monétaire de la Fed n'a pour l'instant pas eu l'effet escompté, les opérateurs de marché sont dans l'attente de mesures de relance (mesures budgétaires). Or Trump, qui tarde à annoncer le contenu de ses négociations avec le Congrès sur un programme d'allègement fiscal, propose une solution brutale, qui reste à prouver sur le plan médical: celle de l'isolationnisme sécuritaire !

"Une réponse monétaire semble inefficace actuellement (la baisse de 50 pdb d’urgence de la Fed il y a 2 semaines avait conduit à une baisse de 3% des indices boursiers) et les investisseurs attendent une annonce plus agressive pour soutenir l’économie et contenir le virus", a commenté Vincent Boy (IG France).

"L'Europe est devenue la nouvelle Chine" a froidement lancé plus tôt dans la semaine le locataire de la Maison Blanche, qui a sans doute voulu signifier par là que suite au développement incontrôlé de l'épidémie de coronavirus Covid-19 sur le Vieux Continent, la menace est identifiée... Avec effet pour demain (05h00 heure de Paris), les Etats-Unis vont refuser sur leur territoire tous les étrangers en provenance d'Europe. Et ce pendant 30 jours. Le tout en faisant une exception pour les ressortissants du Royaume-Uni !! En politisant de la sorte la menace sanitaire, Trump espère fédérer son socle électoral, alors qu'il joue son va-tout pour la présidentielle.

Si les réouvertures progressives d'usines en Chine se confirment, avec un palier, suivi d'une baisse du nombre de nouveaux cas quotidien détectés, la propagation à vitesse grand V du nombre de cas sur l'ensemble de la planète angoisse les salles des marchés.

Pour la seule Californie, qui concentre nombre de sièges de sociétés présente au sein de l'indice étudié, 4 morts sont à déplorer, pour 237 cas confirmés, auquel on peut ajouter les 21 cas détectés dans le paquebot Grand Princess dans la baie de San Francisco. A l'échelle des Etats-Unis dans leur ensemble, 40 morts sont comptabilisés pour plus de 1 700 cas détectés.

A suivre l'indice confiance du consommateur (Université du Michigan), en données préliminaires à 15h00. Les prix à l'import en février, publiés il y a quelques minutes, ont décru deux fois moins qu'anticipé. Publiées hier, mais délaissées dans un coin des écrans des salles des marchés, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine passée (211 000) n'ont révélé aucun début d'essoufflement du florissant marché de l'emploi aux Etats-Unis.

NB: la côte Est des Etats-Unis étant passée dimanche dernier en horaires d'été, et Paris n'y passant que le 29 mars, Wall Street ouvrira pendant encore 2 semaines à 14h30 (Heure Française), et tous les rendez-vous macroéconomiques traditionnellement publiés à 14h30 le seront par conséquent à 13h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Voici pour rappel et suivi les éléments que nous proposions hier avant l'ouverture des débats:

Nous nous acheminons vers un deuxième krach cette semaine, après celui subi lundi (-7,29%).

A ce stade du développement brutal de la jambe baissière amorcée le 24 février sur gap de rupture (breakaway), une nouvelle phase d'abdication, très ponctuelle, est à anticiper.

A l'issue de cette courte mais violente purge, un premier mouvement de réaction technique très volatile pourra se développer. Nous n'y sommes pas encore. Une zone proche des 7 340 / 7 350 peut servir de point d'appui.

Dans l'immédiat et après une phase de rebond de réaction technique, nous anticipons, sauf construction rapide d'une figure de retournement, la formation de nouveaux points bas.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote au dessus du support à 7064.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Positif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Une volatilité extrême, des attentes fortes du marché face au Covid-19 (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.60 % vs -9.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat