Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Une configuration technique lourdement dégradée

vendredi 6 mars 2020 à 15h24

(BFM Bourse) - Les excellents chiffres publiés une heure avant l'ouverture des débats (créations d'emploi, balance commerciale) n'y changeront évidemment rien: la psychologie de marché reste guidée par la nervosité intense cette semaine, voire ce vendredi par la peur, sentiment qui a dominé sur l'ensemble de la semaine passée. La création de nouveaux points bas correctifs (à savoir sous les 8 264 points) sont plus que jamais envisagés, ce vendredi ou dès lundi.

L'indice Nasdaq Composite, indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine, a perdu jeudi 3,10%. Il devrait ouvrir en nette baisse ce jeudi, les investisseurs préférant prendre des décisions d'investissement particulièrement prudentes et tranchées, alors même que l'épidémie de coronavirus commence à s'étendre sur le territoire américain. Selon les derniers chiffres compilés par l'Université du Maryland Johns Hopkins, 233 cas ont été recensés, et 14 personne sont décédés. Le puissant Etat de Californie, où nombre de sociétés présentes au sein du Nasdaq Composite ont leur siège, a déclaré l'état d'urgence.

Un des signaux d'alarmes est également celui de la faiblesse des marchés obligataires, qui laissent clairement entrevoir une nouvelle baisse des taux fédéraux. La Fed, qui par surprise a déjà abaissé ses taux fédéraux mardi, en dehors du calendrier habituellement consacré, pourrait clairement poursuivre son processus d'assouplissement dès le 18 mars (issue du prochain comité de politique monétaire), puis au-delà, en avril, dans des proportions importantes. Une perspective qui intuitivement aurait de quoi soulager, mais qui pour nombre de gérants, rappelle des situations de crise majeures (2001, 2008...). Le rouge vif domine.

Bien que comme pour le Dollar, les excellents chiffres macroéconomiques qui viennent d'être publiés n'auront qu'un impact très minime, il convient pour la forme de préciser que dans son rapport mensuel, le Département américain du Travail a relevé des créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture) à 273 000, très largement au-delà de la cible. Par ailleurs, la balance commerciale pour le mois de janvier ressort avec un déficit qui se contracte également au-delà des attentes.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Rappel préliminaire:

Il est toujours intéressant, au-delà de la configuration de l'indice lui-même, de faire un screening (défilé des graphes) d'un certain nombre de valeurs identifiées sur une période donnée comme "faisant" l'indice, à savoir des capitalisations lourdes qui sont un moteur dans la création des oscillations de l'indice lui-même. Actuellement, quasiment tous les acteurs majeurs du secteur des semi-conducteurs sont des candidats idéaux pour l'exercice. Et le message envoyé est négatif.

Comme nous le rappelions hier, la juxtaposition des deux dernières bougies hebdomadaires complètes, (ce qui sera possible ce vendredi soir) sera riche d'enseignement. Et l'on s'achemine, sauf coup de théâtre vers une combinaison bien peu avenante.

Une observation de la bougie hebdomadaire de la semaine écoulée (qui regroupe graphiquement en une bougie panoptique l'ensemble des cotations de 5 séances), montre toute la rupture connue dans la psychologie de marché, apeurée depuis la rupture (breakaway) de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), courbe de tendance courte qui s'est vivement infléchie à la baisse.

La brutalité des arbitrages opérés la semaine passée, sans la moindre place offerte à une reprise de souffle, montre que les points bas correctifs ne sont probablement pas atteints. Cette vague corrective d'ampleur a du sens, et laissera des traces. L'observation des gaps est à ce titre parlante. Le Nasdaq Composite s'est vivement éloigné du gap baissier très ample de lundi 24 février, d'une part. Et d'autre part, en deux séances seulement (jeudi et vendredi), pas moins de 4 gaps de poursuite que l'indice avait minutieusement construit au mois de décembre 2019 ont été purement et simplement rayés de la carte !

Voilà pour l'expression au sens technique et graphique de la peur (et non pas de la panique) subie la semaine passée.

Le rebond technique, trop erratique, et aux volumes pas assez nourris cette semaine, ne donne aucune confiance dans une capacité de fédération rapide du camp acheteur.

Avis négatif à l'échelle de la séance à venir.

Sous les 8 264 points, à terme, et en cas de rupture sans hésitation, une seconde "jambe" corrective prendrait forme, avec possibilité le cas échéant, dès la semaine prochaine, d'un mouvement dit d'abdication. Nous y reviendrons.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 9088.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Une configuration technique lourdement dégradée (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.30 % vs -7.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat