Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Nouvelle phase de marché en cours de définition

mardi 9 juin 2020 à 15h23

(BFM Bourse) - La résilience, au sens physique, de la propriété d'un matériau à revenir à son état initial après choc ou déformation, ou psychologique, de la capacité à sortir encore plus fort d'un traumatisme, colle au Nasdaq Composite, qui, entre le 24 mars (gap immense) et le 05 juin a retracé intégralement, et à une vitesse inouïe, la purge subie entre le 21 février et le 23 mars.

Hier, toujours dans le sillage des chiffres rassurants sur l'emploi américain (oui, rassurants...), l'indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine parvenait même à inscrire, en données de clôture cette fois-ci, de nouveaux sommets historique à 9 924,75 points. Sous le tapis, donc, la pandémie de Covid-19, encore centrée sur les Etats-Unis et l'Amérique Centrale, et les tensions diplomatiques entre Washington et Pékin.

Il est vrai que le mot "résilience", que nous employions plus haut, colle également à l'emploi américain. Force est de la constater avec le dernier rapport mensuel fédéral (mai). Le fameux NFP (Non Farm Payroll) a dérouté, vendredi, en mettant en évidence une inversion de vapeur sur les créations de postes. Alors certes, la période de confinement, qui a provoqué une mise sous cloche de l'économie, s'est traduite par un bond historique du taux de chômage, à 13.7%, mais c'est à comparer avec un consensus médian bien plus pessimiste, à 19.4%. La dynamique des salaires moyens horaires, peu affectée en début de confinement, adopte une pente négative marquée, à -1.0% en rythme mensuel. Enfin, comble de la surprise, l'économie américaine aurait arrêté son processus de destruction de postes dans le secteur privé (hors agriculture) et aurait créé 2 509 000 postes !

Dans l'immédiat, et en l'absence de statistiques à fort impact potentiel, les opérateurs sont déjà dans l'attente (prudente) de l'issue demain d'une réunion du Comité de politique monétaire. Alors que C. Lagarde a pleinement rassuré la semaine dernière côté européen, J. Powell est une nouvelle fois attendu. L'occasion de voir confirmé le soutien sans faille de la puissante institution monétaire.

Franck Dixmier, Global CIO Fixed Income d'AllianzGI, s'avance: "Nous n'attendons pas d'annonces de mesures additionnelles de la part de la Fed au cours d'une réunion qui devrait être essentiellement un exercice de communication. Il sera particulièrement intéressant d'écouter les prévisions économiques des membres du Comité monétaire, ainsi que ses anticipations d'inflation et des taux d'intérêt Fed Funds (dots) jusqu'en 2022. Jerome Powell devrait également se livrer à un exercice d'équilibriste, soulignant l'ampleur de l'action de la Fed, tout en réitérant qu'elle conserve des marges de manœuvre dans un environnement encore incertain, notamment au niveau sanitaire. La confirmation par la Fed de sa volonté d'accompagner à tout prix la reprise de l'économie va conforter les investisseurs dans leur appétit pour le risque, notamment sur le crédit High Yield".

On notera la progression de l'indice NFIB des petites entreprises, à 94.4 ce mois-ci. Il plongeait à 90.9 le mois dernier. A noter que l'indicateur reste finalement à bonne distance de ses points bas historiques d'avril 2009, à

A suivre les données finales des stocks des grossistes (avril) et les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine, sur des niveaux historiquement hauts, et à l'approche du seuil hautement symbolique, car psychologique des 10 000 points, a non seulement retracé 100% de pertes de la crise boursière aiguë de mars, mais est parvenu à dépasser les points hauts du 19 février. Un potentiel correctif existe, dans un premier temps défini par la marge entre les cours et la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), support dynamique précis depuis le 06 avril et la validation d'un îlot de renversement (reversal island). Le cas échéant, le test sera riche d'enseignement.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 10000.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Nouvelle phase de marché en cours de définition (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.60 % vs -0.73 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat