Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Le tableau de bord est surchargé cette semaine

mardi 28 juillet 2020 à 15h10

(BFM Bourse) - L'indice Nasdaq Composite, indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine, a regagné un peu de terrain lundi (+1,67% à 10 536 points), les valeurs "technos" sur-performant nettement le reste de la cote. A noter d'une part que les volumes qui ont accompagné ce rebond sont beaucoup plus timides que ceux enregistrés lors de la séance de reflux de jeudi dernier. Et les pertes n'ont été comblés que très partiellement. Ces observations invitent naturellement à la prudence à court terme. D'autant que la situation sanitaire aux Etats-Unis, et la tournure que prend la nouvelle "guerre froide" sino-américaine sont peu engageantes.

Sur la question sanitaire, les Etats-Unis restent pour leur part le pays le plus endeuillé de la planète, avec plus de 148 000 décès. Seul petit point "encourageant": le nombre de nouveau cas quotidien, qui connaissait il y a quelques jours un pic vers 80 000, reflue enfin aux Etats-Unis. La tendance reste à confirmer.

Sur la question diplomatique, la fermeture du Consulat chinois de Houston est le dernier épisode en date de cette nouvelle guerre froide. Cette représentation diplomatique est considérée par Washington comme "plaque tournante de l'espionnage" chinois et "du vol de propriété intellectuelle" américaine. Pékin a ordonné la fermeture du consulat des Etats-Unis dans la grande ville de Chengdu (sud-ouest). Déjà alimentées par les différends commerciaux et les accusations mutuelles sur l'origine du Covid-19, les tensions sino-américaines étaient (re)montées d'un cran ces dernières semaines avec l'imposition par Pékin d'une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong. Les mots fusent désormais, sans retenue. Mike Pompeo, en déplacement à Londres la semaine dernière, ne se privait pas de parler de "menace" en parlant de la Chine, réitérant des propos tenus en janvier : "principale menace de notre époque".

Au chapitre macro-économique hier, signaux contrastés sur les commandes de biens durables pour le mois de juin, avec une progression de 7.3%, au-dessus des attentes pour l'assiette la plus large, et de 3,3%, sous les attentes, pour l'assiette corrigée des équipements de transports. Ce mardi, à suivre attentivement l'indice de confiance des consommateurs (Conference Board) à 16h00 et l'indice manufacturier de la Fed de Richmond, à 16h00 également. Dans l'immédiat vient de paraitre l'indice S&P CS des prix de l'immobilier (20 agglomérations représentatives), en hausse 3.7% en rythme annualisé, manquant les attentes (+4.1%).

La prudence devrait être la norme, également en raison de l'actualité monétaire. La Fed achève demain d'une nouvelle réunion de politique monétaire de la Fed (FOMC). Si un statu quo sur les taux proprement dits est quasiment acté, les opérateurs sur devises vont prendre la température sur les dispositions et la capacité de la Reserve Fédérale à soutenir davantage l'économie en plein rebond économique, et alors qu'un nouveau plan d'aide à l'économie, d'environ 1 000 milliards de dollars est en discussion au Congrès.

"Nous nous attendons à une communication plus ‘dovish' (c'est-à-dire un biais accommodant)", anticipe Thomas Coster, économiste à Pictet Health Management. "La Fed est dans une attitude attentiste, mais se montrera certainement prêtre à ajouter des liquidités et/ou à signaler des taux pas pour encore plus longtemps. Cela est dû au ralentissement de l'économie américaine au mois de juillet (qui peut être vu dans les indicateurs haute fréquence tels que ventes hebdomadaires d'essence ou inscriptions hebdomadaires au chômage) en partie à cause du regain de l'épidémie notamment dans les Etats du Sud", poursuit l'économiste senior.

Côté valeurs, actualité très dense sur les poids lourds du numériques, les GAFA, avec pas moins de 4 copies semestriels jeudi. Facebook ayant décalé d'une journée la publication de ses comptes trimestriels, le quatuor des GAFA (Google via Alphabet, Apple, Facebook, Amazon) se reformera jeudi après la clôture US. Pesant 4.800 milliards de dollars, ces quatre-là qui représentent 39% de la capitalisation du Nasdaq 100 publieront donc simultanément.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

En trois séances la semaine dernière, l'indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine a parcouru à la baisse l'ampleur initiale du cadre de consolidation définie par la bougie du 13 juillet. Au point de venir tester sa moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), courbe de tendance de court terme qui fait office de support depuis le gap haussier ample du 06 avril. Une clôture en deçà ne viendrait pas remettre en question d'un seul coup la résilience dont a fait preuve l'indice depuis, mais constituerait un premier signal militant vers davantage de prudence. La vague d'achat deviendrait alors moins inconditionnelle.

Vendredi, l'indice a clôturé juste sur cette moyenne mobile à 20 jours après avoir passé une bonne partie de la séance en deçà. Et lundi, le mouvement acheteur a été peu convaincant (voir plus haut). Avis de prudence, dans ce qui pourrait devenir l'amorce d'une phase de consolidation élargie.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 11000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 10000.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Neutre
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Le tableau de bord est surchargé cette semaine (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+308.30 % vs +1.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat