Bourse > Metropole tv > Metropole tv : En repli de 2,5%, résultats déjà pris en compte
METROPOLE TVMETROPOLE TV MMT - FR0000053225MMT - FR0000053225
20.585 € +2.75 % Temps réel Euronext Paris
20.165 €Ouverture : +2.08 %Perf Ouverture : 20.625 €+ Haut : 20.110 €+ Bas :
20.035 €Clôture veille : 155 353Volume : +0.12 %Capi échangé : 2 602 M€Capi. :

Metropole tv : En repli de 2,5%, résultats déjà pris en compte

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le titre M6 est en repli de -2,5% après l'annonce de ses résultats au 1er semestre. HSBC estime que le premier semestre solide est déjà pris en compte dans le cours.

Barclays Capital qualifie les résultats de premier semestre du groupe de télévision de 'très bons' et relève en conséquence de 5% son estimation de BPA.

'Le groupe est à l'évidence très bien géré et devrait continuer de surperformer le marché publicitaire dans un avenir proche', estime l'analyste.

Pour Barclays Capital, M6 est un dossier à jouer sur le long terme et un acteur de choix pour profiter de la reprise naissante en Europe.

Les revenus publicitaires de la chaîne M6 sont en retrait de -0,6% au 2ème trimestre. Cette variation est meilleure que le chiffre attendu par oddo et par le consensus (-3%). ' Il marque une inflexion intéressante par rapport à la baisse de 4,1% observée au 1er trimestre 2013 ' indique le bureau d'analyses d'Oddo.

Le résultat opérationnel courant (EBITA) consolidé du Groupe M6 s'établit à 126,9 ME au premier semestre de l'exercice 2013, en progression de +1,3%. Ce résultat est 6% au-dessus de l'estimation d'Oddo (7% pour le consensus) en raison d'un contrôle rigoureux des coûts de grille.

' Si le management a tenu un discours de prudence concernant le 2ème semestre ('poursuite du recul du marché publicitaire de la télévision'), l'amélioration du marché publicitaire et la maîtrise des coûts nous conduit à augmenter notre prévision de BNA 2013 de 4% ' précisent les analystes d'Oddo.

'Les recettes publicitaires totales sont restées stables en comparaison annuelle au deuxième trimestre, en dépit d'une base de comparaison défavorable, d'un marché difficile et d'audiences concurrencées', notent les analystes de HSBC.

Néanmoins, HSBC estime que le marché tient déjà compte de la capacité du groupe de médias à gagner des parts de marché publicitaires et à contrôler strictement ses coûts.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI