Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

MCPHY ENERGY

MCPHY - FR0011742329 SRD PEA PEA-PME
15.320 € -0.39 % Temps réel Euronext Paris

Mcphy energy : Malgré le boom de l'hydrogène, McPhy est en panne de croissance et chute en Bourse

mercredi 16 juin 2021 à 11h04
McPhy Energy anticipe une croissance faible en 2021

(BFM Bourse) - L'action McPhy s'essaie au saut à l'élastique mercredi, alors que le groupe a prévenu qu'il risquait de ne connaître qu'une croissance "limitée" de son chiffre d'affaires cette année, après un premier semestre a priori en repli.

Certes, McPhy avait émis en mai dernier un signal avant-coureur. Mais il fallait se référer à la toute fin du communiqué annonçant le choix de Belfort pour l'implantation de la future "gigafactory" du groupe pour débusquer une mention relativement préoccupante.

Il fallait d'abord lire la description détaillée de l'enjeu de ce site de production d’électrolyseurs à l’échelle du gigawatt -essentiel au renforcement et à la pérennisation de la position de leader de McPhy sur le marché des électrolyseurs alcalins via la matérialisation d’économies d’échelle permettant de diminuer le coût de l’hydrogène "vert" produit par électrolyse par rapport aux énergies carbonées- puis prendre connaissance des déclarations de Bruno Le Maire et d'Agnès Pannier-Runacher saluant ce choix avant d'en arriver à la précision suivante.

"Les prises de commandes fermes et l’exécution des projets tardent à se matérialiser compte tenu notamment du contexte sanitaire mondial et des restrictions y afférentes, et de l’attentisme de certains acteurs économiques dépendant de mécanismes de financement publics". En conséquence, McPhy prévenait qu'il s'attendait à "une croissance limitée du chiffre d’affaires au 1er semestre".

Un marché important raté

Selon les chiffres publiés jeudi soir par McPhy, c'est même en repli que pourrait s'inscrire le chiffre d'affaires du premier semestre par rapport aux 5,4 millions d'euros des six premiers mois de 2020, puisqu'il devrait s'établir "au-dessus de 5,0 millions d'euros" pour la période close fin juin.

"Comme annoncé lors de la dernière communication du groupe le 21 mai dernier [en fait le 20 mai, NDLR], et en dépit d’un marché qui reste très porteur, McPhy constate des retards dans l’exécution de ses projets, ainsi que dans les prises de commandes fermes, ces dernières tardant à se matérialiser compte-tenu notamment du contexte sanitaire mondial, des restrictions y afférentes, et de l’attentisme de certains acteurs économiques dépendant de mécanismes de financement publics", répète l'entreprise originaire de La Motte-Fanjas, sur le versant occidental du Vercors.

Outre les retards, McPhy a vu aussi lui échapper un marché important en début d'année, celui de la fourniture des électrolyseurs de la première usine d’hydrogène "vert" française que la société H2V alliée à Air Liquide vont édifier à Port-Jérôme-sur-Seine. C'est en effet l'allemand Siemens Energy qui a été retenu pour l'équipement de ce site d'une puissance totale de 200 mégawatts en Seine-Maritime, susceptible d'entrer en service d'ici 2023.

Les investisseurs déçus

Désormais, c'est l'ensemble de l’exercice 2021 qui risque d'afficher une croissance du chiffre d’affaires "limitée", reconnaît McPhy Energy.

Nonobstant, l'entreprise entend poursuivre le déploiement de son modèle économique fondé sur l’amélioration continue de sa technologie dans l’hydrogène vert - qui ne peut se concevoir que sur des cycles longs, souligne McPhy. Et de réitérer "sa confiance dans les perspectives de croissance à moyen et long terme de ses marchés" tout en promettant de rester focalisé sur "l’industrialisation de ses capacités de production et l’accélération de ses développements technologiques dans l’hydrogène zéro-carbone".

Du côté des investisseurs, la déception se traduit par une chute de 12,16% du titre mercredi vers 10h30. A 23,98 euros, le cours inscrit un plus-bas depuis novembre 2020. Il reste légèrement supérieur au prix (23,50 euros) de l'augmentation de capital de 180 millions d'euros menée en octobre 2020. Et la capitalisation représente encore près de 50 fois les ventes de 2020.

En revanche, les dirigeants (dont le fondateur Philippe Mauberger) et administrateurs de McPhy qui se sont placés à la vente à plusieurs reprises depuis fin 2020 ont été plutôt bien inspirés, la plupart de ces opérations s'étant effectuées au-delà de 30 euros l'action.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur MCPHY ENERGY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +35.71 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat