Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LOREAL

OR - FR0000120321 SRD PEA PEA-PME
401.800 € -0.12 % Temps réel Euronext Paris

Loreal : Dopées par l'e-commerce et la Chine, les ventes de L'Oréal s'envolent encore

vendredi 22 octobre 2021 à 10h13
L'Oréal décolle en Bourse après un 3e trimestre très solide

(BFM Bourse) - Les comptes trimestriels du géant français du luxe et des cosmétiques confirment la reprise entrevue sur les six premiers mois de l'année, L'Oréal ayant même nettement accéléré entre juillet et septembre, affichant une croissance organique de ses ventes de 13,1% sur la période quand le consensus tablait sur +8%.

Il faut remonter à mars 2020 pour voir le titre du poids lourd français (et mondial) des cosmétiques à pareille fête. Peu avant 9h30, l'action l'Oréal engrange de fait 6,3% à 392,7 euros, au plus haut depuis près d'un mois, en réaction à une publication trimestrielle nettement meilleure qu'attendu.

Portés par sa division cosmétiques et plus particulièrement le pôle dédié aux soins de la peau, ainsi que par sa branche "luxe" (Lancôme, Cacharel, Ralph Lauren, Giorgio Armani, Guy Laroche, Kiehl's, etc.), les revenus du conglomérat ont crû de 13,1% en données comparables à près de 8 milliards d'euros au 3e trimestre, quand le consensus établi par Deutsche Bank prévoyait une hausse bien plus modeste, de l'ordre de 8%. Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires s'établit ainsi en hausse de 18% sur un an à 23,2 milliards d'euros.

Il ressort également "en hausse de +9,3 % en comparable par rapport aux neuf premiers mois de l’année 2019, avec une accélération remarquable au troisième trimestre" se félicite Nicolas Hieronimus, le directeur général du groupe cité dans le communiqué, qui souligne que "toutes les divisions ont accéléré leur croissance sur deux ans trimestre après trimestre.

Croissance toujours forte en Chine

Dans le détail, la croissance a deux chiffres enregistrée au 3e trimestre a été portée par le pôle "cosmétique active", dont les revenus ont atteint 950 millions sur la période, en hausse de 28% à données comparables sur un an. La division consacrée au luxe du groupe a également vu son chiffe d'affaires croître de 20,7% en organique entre juillet et septembre à 3,12 milliards d'euros, soit 39% des revenus totaux du groupe. La branche "produits grand public" -qui comprend l'Oréal Paris, Garnier, LaSCAD (Dop, Jacques Dessange, Jean Louis David, Mennen, Ushuaïa, Vittel, ...), Maybelline, etc.- a en revanche nettement marqué le pas (+3,2% en comparables à 2,97 milliards d'euros). "La division surperforme le marché mondial et retrouve au troisième trimestre un niveau supérieur à celui de 2019" relève toutefois le groupe.

Très exposé à la Chine, traditionnel moteur de sa croissance, L'Oréal explique avoir subi l’effet de restrictions sanitaires qui ont conduit à la fermeture de points de vente physique durant l’été et à la limitation des voyages, ce qui ne l'a pas empêché d'enregistrer une croissance à deux chiffres de ses ventes dans la région. Sur deux ans, L’Oréal Chine maintient un rythme de croissance très élevé avec un troisième trimestre à +42,8 % par rapport à 2019. "Nous avons été impressionnés par la croissance en comparable de 13,2% en Asie du Nord, étant donné la résurgence des cas de Covid-19 qui a conduit de nouveau à des fermetures de magasins et des restrictions de déplacements en Chine, au Japon et en Corée du Sud", observent pour leur part les analystes de Morningstar.

Par régions, c'est néanmoins l'Amérique du Nord (+22,6% en comparables sur un an au 3e trimestre à 2,21 milliards d'euros) et l'Amérique latine (+15,7% à près de 500 millions d'euros) qui affichent le rythme de croissance le plus élevé sur les trois derniers mois, devant l'Asie du Nord (+13,2% à 2,16 milliards).

Un quart des revenus via le e-commerce

"Alors que les ventes en magasin ont repris, le e-commerce progresse toujours à un rythme soutenu et représente 26,6 % du chiffre d’affaires" indique par ailleurs Nicolas Hierominus.

Le dirigeant se veut également confiant pour l'avenir, estimant que l'Oréal "n'a cessé de se renforcer depuis le début de la pandémie (...) et se trouve ainsi idéalement positionné pour continuer de croître à son rythme d’avant crise". "Nous sommes plus que jamais confiants dans la dynamique de croissance. Dans un contexte encore incertain, notre performance au troisième trimestre nous conforte dans notre ambition de surperformer le marché et réaliser une année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats" conclut-il.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LOREAL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.90 % vs +36.31 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat