Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Effet janvier

A Paris comme à Wall Street, le mois de janvier est souvent favorable aux actions. Ce phénomène, connu sous le nom d’« effet janvier », tient d’abord aux opérations d’habillage de portefeuilles, réalisées en décembre par les « zinzins », les investisseurs institutionnels. Les gérants de fonds décident, en effet, à chaque fin d’année, de procéder à des arbitrages importants. Par exemple, ils peuvent « sortir » de leur portefeuille les valeurs sur lesquelles ils sont en perte sensible. Ce faisant, ils n’auront pas à justifier auprès des actionnaires, lors de l’assemblée générale, ces mauvais choix d’investissement, même si la valeur liquidative en tient compte in fine. Du côté des sociétés, les directeurs financiers n’hésitent pas non plus à vendre des titres sur lesquels ils sont en perte, de manière à faire apparaître des moins-values fiscales, déductibles des plus-values réalisées par ailleurs. Enfin, nombre de gestionnaires remanient leur portefeuille à cette époque, se débarrassant des valeurs dont les perspectives sont jugées peu intéressantes. Toutes ces opérations contribuent artificiellement à la baisse des cours, le rattrapage intervenant le mois suivant, en janvier.