Bourse > Kbc > Kbc : Lourde perte au t3 sur des éléments exceptionnels
KBCKBC KBC - BE0003565737KBC - BE0003565737
67.660 € +1.59 %
66.690 €Ouverture : +1.45 %Perf Ouverture : 67.800 €+ Haut : 66.690 €+ Bas :
66.600 €Clôture veille : 202 814Volume : +0.05 %Capi échangé : 28 267 M€Capi. :

Kbc : Lourde perte au t3 sur des éléments exceptionnels

tradingsat

(CercleFinance.com) - KBC a subi, au 3ème trimestre, une perte nette attribuable à ses actionnaires de 1.579 millions d'euros (- 5,08 euros par action) après un bénéfice de 545 millions (1,17 euro par action) un an plus tôt. En cause : des éléments exceptionnels négatifs de 1,3 milliard passés sur la période. Hors exceptionnels, la banque belge table, au titre de 2011, sur un bénéfice net sous-jacent de 1,2 milliard à 1,4 milliard pour l'ensemble de l'année 2011.

En Bourse de Bruxelles, l'action KBC recule de 2,1% à 12,8 euros.

Sur les trois premiers trimestre de l'exercice 2011, les comptes de la banque belge basculent aussi dans le rouge à hauteur de 424 millions d'euros (- 2,56 euros par action), contre 1.136 millions de bénéfice un an plus tôt.

Son PDG, Jan Vanhevel, 'malheureusement, les résultats du troisième trimestre se ressentent gravement d'éléments exceptionnels liés au climat macroéconomique incertain et aux conditions du marché particulièrement mouvementées. Nous déplorons dès lors, au troisième trimestre, une perte largement imputable à ces facteurs déterminants du marché.'

Ces principaux éléments 'à caractère unique' sont de nouvelles dépréciations sur des portefeuilles d'obligations souveraines grecques (provision de 174 millions d'euros après impôts), sur des crédits hypothécaires hongrois (74 millions) et des actifs bulgares (96 millions d'euros). Sans oublier des éléments exceptionnels comme des dépréciations sur le portefeuille d'actions (87 millions, avant et après impôts) et de crédits irlandais (provision de 187 millions d'euros, avant impôts).

'Ces facteurs mis à part, le revenu sous-jacent du troisième trimestre s'est caractérisé par la bonne tenue des revenus nets d'intérêts, la stricte maîtrise des coûts, un excellent ratio combiné, de bons résultats en assurance vie et de solides positions en matière de liquidités et de solvabilité”, indique KBC.

Hors exceptionnels, au 3ème trimestre, la perte nette sous-jacente est de 248 millions d'euros. “Abstraction faite des éléments à caractère unique dus aux conditions exceptionnelles du marché, le résultat se serait inscrit à 222 millions d'euros', commente la banque belge.

“Cependant, KBC continue à développer son modèle de bancassurance robuste, axé sur ses clients et à en cueillir les fruits, comme en témoignent les bons résultats en octobre', indique Jan Vanhevel.

Du côté du bilan, le ratio de solidité financière 'Tier 1' pro forma (y compris désinvestissements actés par un accord) atteint 14,4%, et 12,6% pour le 'core' Tier 1.

De plus, la banque va aussi rembourser une 1ère tranche de 500 millions d'euros de l'aide d'Etat consentie par la Belgique, moyennant l'application d'une pénalité de 15%. “Nous continuerons à nous efforcer de rembourser 7 milliards d'euros à l'État d'ici fin 2013, conformément au plan européen”, ajoute-t-elle.

Enfin, en guise de perspectives, KBC estime que “les bons résultats observés en octobre nous permettent d'escompter un bénéfice net sous jacent de 1,2 milliard à 1,4 milliard pour l'ensemble de l'année” 2011.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI