Bourse > Kbc > Kbc : ING affiche de bonnes performances dans la banque
KBCKBC KBC - BE0003565737KBC - BE0003565737
62.040 € +2.70 %
60.950 €Ouverture : +1.79 %Perf Ouverture : 62.970 €+ Haut : 60.570 €+ Bas :
60.410 €Clôture veille : 1 777 370Volume : +0.43 %Capi échangé : 25 919 M€Capi. :

Kbc : ING affiche de bonnes performances dans la banque

ING affiche de bonnes performances dans la banqueING affiche de bonnes performances dans la banque

AMSTERDAM (Reuters) - Le groupe néerlandais ING a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu dans sa principale activité bancaire, tout en préparant la poursuite de la réduction de son bilan pour se remettre de la crise financière.

Vers 10h00 GMT, le titre du groupe de banque et d'assurance s'adjuge 5,08%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, à 8,133 euros, son plus haut niveau depuis juillet 2011.

L'indice des assurances en Europe gagne 0,41% et celui des banques perd 0,11% À ce stade.

ING, sauvé par l'Etat en 2008, a renoncé à son modèle de bancassurance et va se séparer de sa division assurance, de sa gestion d'actifs et d'autres activités via des cessions et des introductions en Bourse, et a annoncé des milliers de suppression de postes et des baisse de coûts.

La banque a confirmé que la scission de son activité d'assurance en Europe se produirait comme prévu en 2014. Son directeur général Jan Hommen a précisé qu'il fournirait des détails sur les diverses options qui se présentaient - introduction en Bourse, scissions, cession ou une combinaison de solutions - le 19 septembre.

ING a déjà dégagé environ 23 milliards d'euros de la cession d'opérations dans l'assurance, la gestion d'actifs et d'autres activités, en vue de rembourser les aides versées par l'Etat.

Globalement, ING a annoncé un bénéfice net inférieur aux attentes au deuxième trimestre en raison de pertes sur ses activités d'assurance et de gestion d'actifs en Asie.

Au deuxième trimestre, il a réalisé un bénéfice net en baisse de 39% à 788 millions d'euros, dont une perte de 98 millions sur ses activités asiatiques liée à opérations au Japon. Sur la base des estimations de trois analystes interrogés par Reuters, les attentes se situaient en moyenne à 944 millions d'euros, dans une fourchette de 882 millions à 1,047 milliard.

En revanche, le bénéfice courant avant impôt de ses opérations bancaires a été meilleur que prévu au deuxième trimestre, en progression de 13,5% à 1,147 milliard d'euros. Les analystes attendaient en moyenne un chiffre de 989 millions.

Le ratio coûts/revenus d'ING s'est légèrement amélioré, à 54,3% contre 55,2% au premier trimestre.

Toutefois, dans un contexte de conjoncture morose en Europe, la demande de prêts est restée limitée tandis que la proportion de créances douteuses a augmenté, à 2,8% de ses encours de crédits, contre 2,6% à la fin du premier trimestre, avec une augmentation sensible dans le secteur immobilier notamment.

"ING a publié des résultats mitigés, la détérioration de la qualité de ses actifs étant compensée par une bonne performance courante", écrit KBC Securities dans une note de recherche.

L'activité d'assurance en Europe a dégagé pour sa part un bénéfice courant avant impôt de 182 millions d'euros, en bas de la fourchette des estimations, après avoir accusé une perte de 110 millions d'euros un an auparavant.

Sara Webb, Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...