Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

HERMES INTL

RMS - FR0000052292 SRD PEA PEA-PME
702.000 € -0.93 % Temps réel Euronext Paris

Hermes intl : Après une année record en 2018, Hermès va davantage augmenter ses prix

mercredi 20 mars 2019 à 13h17
Hermès signe un exercice record et avance en Bourse

(BFM Bourse) - Porté par une nouvelle accélération des ventes en Chine et la progression de sa division maroquinerie, Hermès a établi, en 2018, de nouveaux records en termes de chiffre d'affaires ainsi que de bénéfice net. Pour l'exercice 2019, le groupe de luxe n'observe "pas de recul de tendance" et se veut ambitieux. Son titre avance.

Vers 11h45, l'action Hermès -entrée au CAC 40 en juin dernier en lieu et place de LafargeHolcim- avance de 0,98% à 596 euros, malgré une ouverture en léger recul (-0,2%). Dans un marché proche de l'équilibre (-0,04% pour le CAC), le titre du groupe de luxe notamment célèbre pour ses carrés de soie signe l'une des meilleures performances de la matinée sur l'indice phare de la cote parisienne, dans un volume d'échanges toutefois très restreint (0,04% du tour de table). L'action Hermès poursuit ainsi son rebond entamé depuis le début de l'année, après un quatrième trimestre 2018 délicat (-19% entre le 1er octobre et le 24 décembre). Un rebond qui s'explique notamment par les espoirs d'avancées sur le front commercial sino-américain, les groupes de luxe étant très dépendants de la demande chinoise, le plus gros marché mondial.

À 41 fois ses bénéfices estimés pour 2020 avec une action cotée à 15,73 euros, les multiples de valorisation d'Hermès demeurent, de loin, les plus élevés du secteur, quand ceux de LVMH ressortent à 20,65. Un niveau très élevé qui s'explique, selon les analystes, par le modèle unique d'Hermès, sa résistance face à ses concurrents dans les moments difficiles et sa capacité à croître de façon plus régulière qu'eux.

Des résultats records et supérieurs aux consensus

Hermès a enregistré une nouvelle année exceptionnelle en 2018, grâce au succès de sa division phare "Maroquinerie et sellerie" ainsi qu'à une forte croissance des ventes en Chine. Le sellier-maroquinier avait déjà annoncé en février des ventes records, totalisant 5,96 milliards d'euros sur l'exercice écoulé, en hausse de 7,5% en données publiées et de 10,4% à taux de change constants. Mercredi matin avant Bourse, Hermès a dévoilé l'ensemble de ses résultats. Pour la première fois de l'histoire du groupe, le résultat opérationnel franchit le cap des 2 milliards d'euros, à 2,04 milliard, en progression de 6% par rapport à 2017. La marge opérationnelle, en revanche, s'affiche légèrement en-deçà du niveau atteint en 2017, à 34,3% contre 34,6% du chiffre d'affaires. "Chaque année, on ne se dit pas: on va battre notre marge opérationnelle. En 2018, il y a eu une fluctuation des taux de change, et on n'a augmenté nos prix que de 1% quand nos coûts augmentaient plus", a détaillé le patron du groupe de luxe Axel Dumas, lors d'une conférence téléphonique avec la presse.

Le résultat net, lui, a atteint 1,4 milliard d'euros en 2018, en hausse de 15% sur un an (1,22 milliard en 2017). Il est supérieur aux consensus établis par Bloomberg et Factset, qui tablaient respectivement sur 1,34 et 1,36 milliard d'euros. Le cash flow disponible et la trésorerie nette progressent également, respectivement de 8% à 1,45 milliard d'euros et de 19% à 3,46 milliards d'euros.

De bons résultats en France, malgré le mouvement des gilets jaunes

Dans le détail, la "Maroquinerie et sellerie", division phare et cœur de métier d'Hermès, a signé une croissance organique de 9,4% l'an dernier (+6,3% en données publiées), à 2,975 milliards d'euros, ce qui correspond à près de la moitié des revenus du groupe de luxe. Dans le même temps, les "Vêtements et accessoires" ont signé la meilleure performance de toutes les divisions avec une hausse de plus de 14,1%, à taux de changes constants (+10,9% en données publiées). À l'inverse, la division "Soie et textile", très ralentie, a grappillé seulement 3,2% en organique (+0,5% en données publiées).

Si Hermès a vu ses ventes progresser dans l'ensemble des zones géographiques, l'Asie hors Japon affiche une croissance de 10,1% du chiffre d'affaires en données publiées et de 13,7% à changes constants. Le groupe poursuit notamment sa "forte croissance en Chine" malgré les tensions commerciales avec les États-Unis qui engendrent des craintes de fléchissement de l'économie chinoise. "On a eu nos clients fidèles et aussi beaucoup de jeunes, c'est la spécificité de la clientèle chinoise, le niveau de vie de la jeunesse est très fort", a détaillé Axel Dumas, alors que le groupe compte 26 magasins en Chine, dont 3 ouverts en 2018.

En France, le gérant d'Hermès a indiqué que les manifestations liées aux "gilets jaunes" avaient eu "un impact fort sur la clientèle française" du groupe". "On a fermé des samedis, mais ouvert des dimanches, et on a quand même des bons résultats" avec des ventes en progression de 4,8% dans l'Hexagone au quatrième trimestre, a précisé le dirigeant. "Effectivement, ça pose une question sur le tourisme et les décisions de voyage des touristes étrangers" a-t-il néanmoins admis, alors que le groupe a relevé, en parallèle, "une augmentation du nombre de clients dans ses magasins situés dans les autres capitales européennes".

Des augmentations de prix plus rapides

Malgré cela, Axel Dumas se veut confiant pour l'exercice en cours puisqu'il n'observe "pas de rupture de tendance à ce stade, y compris sur les premiers mois de 2019", confirmant au passage le lancement d'une ligne de cosmétiques siglés Hermès, alors que la maison réalise déjà près de 300 millions d'euros de ventes dans les parfums. "C'est un nouveau métier, on va le déployer progressivement en commençant par nos magasins, on essaie de le faire humblement et prudemment car c'est un marché où il y a beaucoup d'acteurs, qui sont bons. Et on a pris l'option de le faire nous-mêmes" alors que "certains font des licences" de fabrication avec des partenaires extérieurs, a indiqué Axel Dumas, soulignant qu'il s'agissait d'une "prise de risque" mais que "si ça fonctionne, on aura l'intégralité de la marge et des résultats".

"À moyen terme, malgré le renforcement des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde, le groupe confirme un objectif de progression du chiffre d’affaires à taux constants ambitieux" conclut le communiqué publié mercredi.

Globalement, Axel Dumas a salué "une nouvelle année de très belles performances pour la maison". "Dans un environnement mondial qui reste incertain et instable, nous restons très prudents comme d'habitude, mais nous pensons que notre modèle est particulièrement solide", a-t-il ajouté. Pour 2019, Hermès prévoit "une augmentation des prix globale autour de 3% (contre 1 à 1,5% de hausse les années précédentes, NDLR) pour compenser les coûts de production", a-t-il précisé.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur HERMES INTL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.00 % vs -0.16 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat