Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

HERMES INTL

RMS - FR0000052292 SRD PEA PEA-PME
611.600 € -0.10 % Temps réel Euronext Paris

Hermes intl : Malgré la Chine et les gilets jaunes, les ventes d'Hermès atteignent un nouveau record

vendredi 8 février 2019 à 10h25
Hermès progresse en Bourse après l'annonce de ventes records

(BFM Bourse) - Le sellier-maroquinier français a fait état de ventes records en 2018, frôlant les 6 milliards d'euros. Les perturbations de fin d'année liées aux craintes de ralentissement de l'économie chinoise et au mouvement social des "gilets jaunes" n'ont pas affecté le dynamisme du groupe de luxe qui va d'ailleurs ouvrir un nouvel atelier en France pour répondre à la demande.

Hermès prend la tête du palmarès du CAC 40 vendredi matin, avec une hausse de 1,04% à 525,79 euros vers 10h30. Après avoir profité des excellents résultats publiés par le géant LVMH le 29 janvier dernier, Hermès poursuit ainsi son rebond en Bourse. L'action a repris 10% en un mois après avoir reculé de 15% au quatrième trimestre 2018 sur fond de craintes liées au ralentissement de l'économie chinoise.

Record de ventes

Sa progression du jour, le groupe à l'emblématique carré de soie la doit à la publication d'un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 10% à taux de change constants (+7,5% en données publiées), à 5,966 milliards d'euros, en ligne avec les consensus d'analystes compilés par Factset et Bloomberg - qui tablaient tout deux sur 5,96 milliards d'euros.

Dans son communiqué, Hermès juge cette croissance est "saine" en ce qu'elle repose "essentiellement sur une augmentation des volumes". Sur le seul quatrième trimestre, la croissance organique des ventes a atteint 9,6%, ce qui correspond à une évolution identique à celle du trimestre précédent.

Le gérant du groupe de luxe, Axel Dumas, s'est réjoui "du succès de la maison Hermès dans un contexte mondial incertain". Celui-ci témoigne, selon lui, "de l'attractivité" des collections et de "la maîtrise des savoir-faire d'excellence" du groupe, qui permettent de "renforcer un modèle de croissance durable et responsable".

Croissance à deux chiffres en Asie

À l'image de son concurrent LVMH, Hermès n'a pas été affecté par le ralentissement de l'économie chinoise ni par la guerre commerciale que se livrent Pékin et Washington. "Nous n'avons observé aucun changement de tendance dans les magasins en Chine ou auprès de la clientèle chinoise qui voyage", a ainsi indiqué Axel Dumas à la presse lors d'une conférence téléphonique. Le dirigeant a ajouté que le mouvement des "gilets jaunes" en France en décembre "a eu un impact, mais surtout sur la clientèle touristique étrangère qui a reporté ses achats au Royaume-Uni et en Italie".

L'Asie hors Japon -de loin le premier marché d'Hermès avec 35,9% des ventes- "poursuit sa forte croissance", tant en Chine que dans les pays d'Asie du sud-est, observe Hermès. "Nous ne constations aucun changement de rythme dans nos magasins en Chine" souligne Axel Dumas, cité dans le communiqué, en allusion aux craintes liées à un fléchissement de la croissance chinoise. Axel Dumas a par ailleurs jugé "très prometteurs" les premiers résultats du site de e-commerce lancé en Chine au quatrième trimestre et a déclaré que d'autres plateformes pourraient suivre en Asie.

Cette zone géographique progresse ainsi de 14% sur l'exercice 2018, tandis que le Japon enregistre une hausse de 8%, l'Amérique 12% et l'Europe, hors France, 8%. Dans l'Hexagone, la croissance est un peu moins robuste mais ont tout de même progressé (+6%) "malgré l'impact négatif des événements de fin d'année" lié au mouvement social des "gilets jaunes", précise le groupe.

La maroquinerie tient la cadence

Division phare d'Hermès avec près de la moitié (49,8%) des ventes totales du groupe, la maroquinerie-sellerie a maintenu la cadence au dernier trimestre, avec une hausse de 9,8% des ventes après avoir déjà progressé de 9,2% sur les trois premiers trimestres de 2018, à taux de change constants. Les ventes de cette division avoisinent désormais 3 milliards d'euros, à 2,975 milliards d'euros. Cette croissance soutenue ne permet toutefois pas au pole maroquinerie de signer la meilleure performance puisque les vêtements et accessoires bondissent de 11,7% sur l'exercice 2018, à 1,31 milliards d'euros. En revanche, la soie et textile affiche une croissance de ses ventes bien plus modeste (+3,4% sur l'année).

Compte tenu de la trésorerie disponible [au premier semestre 2018, la trésorerie nette retraitée du groupe s'élevait à 2,7 milliards d'euros, ndlr], la gérance a décidé le 7 février 2019 de procéder au versement d’un acompte sur dividende de 1,50 euro par action. Le coupon sera détaché le 20 février. Pour rappel, après avoir battu des records en 2017, Hermès avait versé un dividende exceptionnel de 5 euros, en sus du dividende ordinaire de 4,1 euros.

Vers une marge opérationnelle proche du record de 2017

En ce qui concerne ses objectifs de résultats annuels, qui seront publiés le 20 mars prochain, le groupe estime que sa rentabilité opérationnelle courante en 2018 "devrait être proche de 34%, après le niveau exceptionnel atteint en 2017", soit 34,6%. Sur ses perspectives à moyen terme, Hermès confirme un objectif de progression du chiffre d'affaires à taux constants "ambitieux", malgré le "renforcement des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires".

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur HERMES INTL en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.00 % vs +8.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat