Bourse > General electric > General electric : Electrolux rachète l'électroménager de General Electric
GENERAL ELECTRICGENERAL ELECTRIC GNE - US3696041033GNE - US3696041033
21.850 € -0.68 % Temps réel Euronext Paris
21.800 €Ouverture : +0.23 %Perf Ouverture : 21.980 €+ Haut : 21.800 €+ Bas :
22.000 €Clôture veille : 5 843Volume : +0.00 %Capi échangé : 230 368 M€Capi. :

General electric : Electrolux rachète l'électroménager de General Electric

GE cède sa division électro-ménager à ElectroluxGE cède sa division électro-ménager à Electrolux

par Simon Johnson et Sven Nordenstam

STOCKHOLM (Reuters) - Electrolux a annoncé lundi le rachat de la division électroménager de General Electric pour 3,3 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) en numéraire, le groupe suédois se lançant ainsi dans la plus importante acquisition de son histoire avec pour objectif de doubler ses ventes en Amérique du Nord.

Les investisseurs ont réservé un très bon accueil à cette annonce puisque, vers 15h30, le titre Electrolux avançait de 4,43% à 195,80 couronnes à la Bourse de Stockholm, affichant de loin la meilleure performance de l'indice paneuropéen Stoxx 600. L'action General Electric progressait de 0,3% dans les premiers échanges à Wall Street.

"Je pense que c'est un événement historique pour Electrolux", a déclaré à Reuters le directeur général du groupe suédois, Keith McLoughlin. "Je suis très enthousiaste. Cette union est très séduisante d'un point de vue stratégique et industriel."

La branche électroménager de General Electric, GE Appliances, qui a réalisé en 2013 5,7 milliards de dollars de chiffres d'affaires, permettra à Electrolux d'améliorer son offre sur le marché américain, notamment sur le haut de gamme.

La transaction, qui englobe la participation de 48,4% de GE dans le mexicain Mabe, dépasse l'estimation de 2,5 milliards de dollars qui avait été suggérée la semaine dernière à Reuters par des sources au fait du dossier.

Le prix proposé, qui représente, selon Electrolux, environ sept fois le bénéfice net estimé de GE Appliances sur l'année 2014, n'est pour autant pas excessif, selon des analystes.

"Si les synergies sont bien réalisées, c'est clairement un bon prix", estime ainsi Johan Eliason, analyste à Kepler Chevreux. "C'est un bon moyen de s'offrir un accès aux marchés nord-américain et latino-américain et de devenir très fort sur les Amériques."

ELECTROLUX RÉPOND À WHIRLPOOL

Electrolux, numéro deux mondial de l'électroménager derrière Whirlpool, propose ses produits sous sa propre marque ainsi que sous les marques Frigidaire, AEG et Zanussi. La branche électroménager de General Electric regroupe les marques GE Monogram, GE Cafe et Hotpoint.

Le conglomérat industriel américain vend sa division d'électroménager dans le cadre de la stratégie définie par Jeffrey Immelt, son directeur général, consistant à allouer les ressources disponibles aux activités offrant les meilleures perspectives de croissance.

Electrolux a souffert de la crise économique en Europe, où le groupe réalise environ un tiers de ses ventes, même si, il y a deux mois, il s'est dit optimiste au sujet de la reprise sur son marché historique.

Avec cette acquisition, Electrolux répond à la stratégie de Whirlpool, qui a notamment racheté l'an dernier l'italien Indesit.

Electrolux souligne que le rachat de GE Appliances sera financé par un crédit-relais. Le groupe suédois ajoute qu'il procèdera à une augmentation de capital correspondant à quelque 25% de l'opération dans la foulée de sa finalisation.

Le groupe précise que la transaction devrait avoir un effet relutif sur le bénéfice par action à partir de la première année suivant sa conclusion.

Ce rachat devrait générer des synergies de coûts annuelles de quelque 300 millions de dollars, ajoute Electrolux.

(Benoit Van Overstraeten et Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI