Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ENGIE

ENGI - FR0010208488 SRD PEA PEA-PME
12.200 € +0.33 % Temps réel Euronext Paris

Engie : Malgré le nucléaire en Belgique, Engie voit ses revenus augmenter

mercredi 7 novembre 2018 à 12h52
ENGIE progresse de 2,5% après son point trimestriel

(BFM Bourse) - Le groupe a réitéré ses perspectives 2018 telles qu'ajustées en septembre du fait de l'arrêt prolongé des centrales d'Electrabel. Mais la plupart des réacteurs repartiront bien avant la fin de l'année, a assuré Engie. De quoi rassurer la Bourse.

L'action Engie se hisse parmi les plus forte hausses du SBF 120 mercredi, gagnant 2,5% à 12,32 euros vers 12h30, profitant de la confirmation des objectifs financiers 2018 du distributeur de gaz et d'électricité.

Croissance organique de 1%, rognée par les changes

Au trois quarts de son exercice, le groupe dirigé par Isabelle Kocher a enregistré 43 milliards d'euros de chiffre d'affaires, un montant supérieur de 0,4% à celui des neuf premiers mois de 2017. Cette progression a été freinée par l'impact défavorable des changes par rapport à la quasi-totalité des autres devises face à l'euro, la croissance organique s'élevant pour sa part à 1%, tirée par par la forte augmentation de la production d’électricité d’origine renouvelable, principalement hydraulique, en France et au Brésil, et par la mise en œuvre de la régulation du stockage de gaz en France.

A l'inverse la production d'électricité nucléaire a souffert à la fois d'une baisse des volumes, en raison d'arrêts de maintenance plus longs que prévus chez Electrabel et d'un recul des prix.

L’Ebitda (une mesure de résultat opérationnel avant dépréciations et amortissements) a atteint 6,5 milliards d’euros à fin septembre, en diminution de 0,3 % en brut mais en croissance de 5% en base organique, grâce aux bonnes performances du négoce.

Après quote-part du résultat net des entreprises mises en équivalence, le résultat opérationnel courant s'est élevé à 3,5 milliards d’euros, stable en brut et en croissance organique de 7,7%.

Objectifs révisés confirmés

S'agissant du bilan, la dette nette de 20,6 milliards d'euros affiche un recul de 1,9 milliard d'euros en neuf mois, conduisant à un radio dette nette sur Ebitda de 2,25 fois, pour un objectif de moins de 2,5 fois.

Dans ce contexte, Engie confirme miser cette année sur un résultat net récurrent part du groupe dans le bas d'une fourchette comprise entre 2,45 et 2,65 milliards d’euros, en assurant que les unités nucléaires belges en arrêt de maintenance redémarreraient à temps pour garantir l'approvisionnement électrique de la Belgique cet hiver. La plupart des réacteurs repartiront bien avant la fin de l'année.

Comme indiqué en septembre, l'Ebitda annuel devrait être "légèrement inférieur" à l’indication initiale de 9,3 à 9,7 milliards d’euros, le nucléaire devant générer une charge de l'ordre de 600 millions d'euros. Le ratio de dette nette devrait rester inférieur ou égal à 2,5 fois l'Ebitda.

Guillaume Bayre - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ENGIE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat