Bourse > Edf > Edf : L'ebitda semestriel grimpe à 8,6 mds€, objectifs 2011 confirmés
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
8.662 € +0.08 % Temps réel Euronext Paris
8.705 €Ouverture : -0.49 %Perf Ouverture : 8.778 €+ Haut : 8.635 €+ Bas :
8.655 €Clôture veille : 1 183 170Volume : +0.04 %Capi échangé : 25 010 M€Capi. :

Edf : L'ebitda semestriel grimpe à 8,6 mds€, objectifs 2011 confirmés

L'ebitda semestriel grimpe à 8,6 mds€, objectifs 2011 confirmésL'ebitda semestriel grimpe à 8,6 mds€, objectifs 2011 confirmés

(Tradingsat.com) - L'opérateur historique d'électricité EDF a dévoilé vendredi matin des résultats semestriels 2011 en amélioration, à l'image de la croissance organique de 6,2% de l'EBITDA, à 8,6 milliards d'euros, ou de celle de 12,5% à 2,6 milliards d'euros du résultat net courant.

Le résultat net part du groupe s'envole de 139% à périmètre et change constants, pour atteindre 2,6 milliards d'euros. Le premier semestre 2010 avait été marqué en effet par la provision pour risques de 1 060 millions d`euros au titre des activités du groupe aux Etats-Unis. Hors éléments nets non récurrents, le résultat net courant s'établit à 2 629 millions d`euros et progresse de 12,5% en organique par rapport au premier semestre 2010.

EDF mentionne le succès de son offre publique alternative simplifiée d`achat ou d'échange sur EDF Energies Nouvelles, avec 96,71% des actions détenues par EDF au 16 juin 2011, qui conforte le groupe sur son positionnement de leader dans les énergies décarbonées. Il rappelle aussi que la loi portant sur la Nouvelle Organisation du Marché de l`Electricité (NOME) a pris effet au 1er juillet 2011. Le niveau de l'ARENH (Accès régulé au nucléaire historique) sera de 42EUR/MWh au 1er janvier 2012.

"Ce premier semestre 2011 est marqué, dans un contexte troublé, par une excellente performance opérationnelle notamment liée à l'augmentation de la production nucléaire en France et au Royaume-Uni. Ces résultats permettent au Groupe de confirmer ses objectifs financiers pour 2011. EDF est déterminé à conduire une croissance organique rentable, grâce au chemin déjà parcouru", commente Henri Proglio, le PDG d'EDF.

Ainsi, pour 2012, EDF vise une croissance organique d'EBITDA comprise entre 4 et 6%, ainsi qu'un ratio d'endettement financier net / EBITDA compris entre 2,1 et 2,3x, y compris l'impact de 0,1x de l`opération sur EDF Energies Nouvelles. Par ailleurs, le groupe a pour objectif de verser au titre de 2011 un dividende au moins équivalent à celui versé au titre de 2010.

Enfin, l'objectif de production nucléaire est revu à la hausse pour 2011 entre 411 et 418 TWh.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI