Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CREDIT AGRICOLE

ACA - FR0000045072 SRD PEA PEA-PME
10.295 € -0.87 % Temps réel Euronext Paris

Credit agricole : Malgré un plan de marche largement respecté, Crédit Agricole subit des prises de bénéfices

jeudi 14 février 2019 à 12h30
La banque verte dépasse les attentes mais peine à convaincre le marché

(BFM Bourse) - Crédit Agricole SA, le véhicule coté du groupe bancaire, a annoncé avoir atteint en 2018 la majorité des objectifs de son plan stratégique 2016-2019, porté par sa banque de détail à l'international et la baisse de son coût du risque. Après avoir ouvert en hausse, le titre redescend à l'équilibre à la mi-journée.

Crédit Agricole S.A (CASA), a annoncé jeudi après Bourse avoir dégagé un résultat net part du groupe multiplié par 2,6 sur le dernier trimestre 2018, à un peu plus d'un milliard d'euros, nettement au-dessus du consensus (Reuters donnait 795 millions d'euros, FactSet 859 millions d'euros). L'entité cotée du groupe bancaire français a par ailleurs indiqué avoir atteint, sur l'année écoulée, la plupart des objectifs de son plan stratégique 2016-2019. Ainsi, le bénéfice net part du groupe sous-jacent (hors éléments spécifiques) est ressorti à 4,4 milliards d'euros en 2018 (+21%), déjà supérieur de 200 millions d'euros à l'objectif que le groupe s'était fixé pour 2019 seulement.

L'envolée du résultat net enregistrée au quatrième trimestre tient à plusieurs éléments. Les comptes de CASA profitent d'une part d'une effet de base favorable car les trois derniers mois de l'année 2017 avait été pénalisés par la surtaxation des bénéfices en France (mise en place pour compenser l'annulation de la taxe sur les dividendes), qui avait entraîné une surcharge de 336 millions d'euros pour CASA. Mais même retraités de cet élément et de divers autres effets exceptionnels gommés, les résultats affichent une belle performance, avec une hausse du bénéfice net ajusté de 12,2% sur un an.

Cette hausse provient également d'une nouvelle réduction, de 26,6%, du coût du risque (c'est-à-dire des provisions passées pour faire face aux créances douteuses).

En matière de solidité financière, CASA affiche ainsi un ratio de fonds propres "durs" de 11,5%, au-delà du seuil de 11% visé dans son plan stratégique. "Ce sont des résultats solides, avec beaucoup de régularité (...) et surtout équilibrés car vous verrez que nos performances sont réelles dans l'ensemble des métiers", a déclaré Philippe Brassac, le directeur général de l'entité cotée lors d'une conférence de presse

Preuve du dynamisme évoqué par le dirigeant, le produit net bancaire du groupe -peu ou prou l'équivalent du chiffre d'affaires pour les établissement bancaires- a progressé de 6% à environ 19,7 milliards d'euros, porté par l'ensemble des métiers à l'exception de la banque dite de "grande clientèle" en charge des activités de marché et de financement. "La gestion d'actifs et la banque de marché et d'investissement sont les deux métiers qui ont été le plus touchés par l'environnement de marché", souligne l'établissement bancaire dans son communiqué. Entre octobre et décembre, les revenus des activités de marché ont chuté de 29,3% tandis que l'activité dans le financement a connu un léger repli (-0,7%), la banque verte ayant été pénalisée -à l'instar de ses concurrents- par un environnement très défavorable, sur fond d'incertitudes liées aux tensions commerciales sino-américaines ou aux conséquences potentiellement désastreuses du Brexit notamment.

Pour autant, le directeur financier Jérôme Grivet indique que l'évolution des revenus enregistrés par le groupe "liée à moins d'activité et à des marges plus tassées" mais "pas du tout à des difficultés que le groupe a rencontré sur tel ou tel marché, compte tenu de notre profil de risque extrêmement réduit". Et le dirigeant d'insister : "Nous n'avons pas connu de pertes sur les activités de marché. On a simplement subi une baisse des revenus, une baisse des volumes". Autrement dit, c'est le ralentissement de l'activité et non de mauvaises décisions d'investissement qui expliquent la baisse des recettes des activités de marché de CASA.

La banque a par ailleurs proposer un dividende de 69 centimes d'euros, en hausse de 9,5%, payable en numéraire, au titre de 2018. Ayant d'ores et déjà atteint les principaux objectifs qu'elle ciblait à horizon 2019, CASA a enfin annoncé qu'elle dévoilera ses nouvelles ambitions le 6 juin prochain, lors de la présentation d'un nouveau plan stratégique qui courra jusqu'en 2022.

Sur la Bourse de Paris, ces résultats peinent à convaincre les investisseurs puisque après une ouverture en hausse de 1,4%, l'action s'est retournée pour céder jusqu'à 1% avant de revenir, vers 12h30 à proximité de l'équilibre (-0,14% à 9,87 euros). Un léger recul qui intervient après trois séances consécutives de hausse pour l'action Crédit Agricole qui affiche encore près de 5% de hausse depuis le 1er janvier.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CREDIT AGRICOLE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.10 % vs +7.98 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat