Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CARREFOUR

CA - FR0000120172 SRD PEA PEA-PME
13.640 € +2.25 % Temps réel Euronext Paris

Carrefour : En difficulté avec ses hypers en France, Carrefour se redresse grâce au Brésil et au bio

vendredi 24 janvier 2020 à 11h26
Carrefour prédit un bénéfice 2019 en nette hausse

(BFM Bourse) - Porté par sa dynamique commercial au Brésil, Carrefour a accéléré sur le dernier trimestre de son exercice 2019, malgré un léger recul des ventes en France, notamment en raison des grèves. Le distributeur prévoit un bénéfice d'exploitation annuel en nette hausse et confirme tous les objectifs de son plan sur 5 ans.

Dans un marché parisien en net rebond (+1,4% à 10h15 pour le CAC) après la décision de l'OMS de ne pas décréter de situation d'urgence vis-à-vis du coronavirus chinois, Carrefour domine le palmarès de l'indice phare de la cote avec un bond de 4,4% à 15,26 euros. Porté par la publication des comptes du 4e trimestre et de l'exercice 2019 du distributeur, le titre du distributeur revient ainsi à un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis fin novembre dernier.

Accélération de la croissance des ventes au 4e trimestre

Bien aidée par une dynamique commerciale toujours très forte au Brésil (croissance des ventes de 7,6% à magasins comparables au T4), Carrefour a fait état d'une progression de 3,1% de ses revenus sur les trois derniers mois de l'année 2019, à 21,74 milliards d'euros, un niveau globalement conforme aux attentes. Le chiffre d'affaires du n°1 européen de la distribution avait cru de 2,3% à 20,2 milliards lors du trimestre précédent. Cette progression contraste avec le deuxième recul trimestriel des ventes en France (-0,9% à 10,34 milliards à magasins comparables), avec notamment une contraction de 3,4% dans les hypermarchés, après une baisse de 3,6% sur les trois mois précédents. Cette performance des hypermarchés, dont la relance est une priorité d'Alexandre Bompard, a éclipsé en partie la bonne tenue des supermarchés (+2,2%) et des magasins de proximité (+3,2%).

Alors que les conditions de marché sont restées difficiles dans l'Hexagone au 4e trimestre -le marché des PGC (produits de grande consommation) a reculé sur la période selon les chiffres de Nielsen- l'activité a souffert en décembre du mouvement social contre le projet de réforme des retraites. À noter que le marché a enregistré un repli malgré une base de comparaison favorable, le 4e trimestre 2018 ayant été marqué par le début du mouvement des "gilets jaunes". L'impact financier du mouvement social en cours n'est toutefois pas chiffré par le distributeur.

Sur l'ensemble de l'année, les revenus du groupe s'élèvent à 80,7 milliards d'euros, un chiffre en hausse de 3,1% à magasins comparables et supérieur aux attentes des analystes, malgré un repli de 0,1% des ventes en France, à 38,8 milliards d'euros (48% des revenus de Carrefour).

Un bénéfice qui bondit

Si l'activité marque le pas sur le territoire national, certaines zones géographiques décollent, à l'instar de l'Amérique latine dont les ventes annuelles à changes courants progressent de 4,8% à plus de 16 milliards d'euros et de l'Asie, désormais limitée à Taïwan, qui bondit de 6,1%.

Fort de cette dynamique, Carrefour dit s'attendre à un bénéfice d'exploitation d'environ 2,09 milliards d'euros sur l'ensemble de 2019, soit une progression de 7,4% à changes et périmètre constants, avec une croissance "à deux chiffres" du résultat opérationnel courant en France. Le groupe dévoilera ses résultats annuels complets le 27 février prochain.

Boom des ventes bio

"Carrefour a réalisé une croissance solide et rentable. Notre plan de transformation porte ses fruits", se réjoui le PDG du distributeur Alexandre Bompard, cité dans le communiqué. "Le groupe aborde avec confiance la prochaine étape du plan, fort de fondamentaux plus robustes pour prolonger la dynamique vertueuse engagée" ajoute le dirigeant, qui réaffirme ses ambitions et confirme les objectifs financiers du plan Carrefour 2022. Ce plan stratégique vise notamment à réduire ses coûts avec un plan d'économies de 2,6 milliards d'euros en année pleine à horizon 2020 et à développer son offre en ligne (objectif de 4,2 milliards de revenus dans le e-commerce alimentaire en 2022) afin de mieux affronter la concurrence des géants de la tech, notamment celle d'Amazon.

"Grâce à la multiplication d'actions concrètes", Carrefour affirme en outre être devenu le "leader de la transition alimentaire avec de ventes de produits bio en croissance de plus de 25% à 2,3 milliards d'euros en 2019. Le distributeur semble donc bien parti pour atteindre son objectif de 4,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en produits bio à horizon 2022. En sus, le groupe précise avoir déjà atteint en octobre 2019 l’objectif de cession de 500 millions d'euros d’actifs immobiliers non stratégiques d’ici 2020.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CARREFOUR en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -3.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat