Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CARREFOUR

CA - FR0000120172 SRD PEA PEA-PME
14.345 € +1.56 % Temps réel Euronext Paris

Carrefour : Carrefour revoit à la baisse son objectif de résultat

jeudi 26 juin 2008 à 21h00
BFM Bourse

par Noëlle Mennella et Julien Toyer

PARIS (Reuters) - Carrefour a revu à la baisse son objectif de résultat opérationnel en raison de la conjoncture économique qui pèse sur la consommation, alors que son titre a perdu près de 9% en Bourse sur la journée.

Le numéro deux mondial de la distribution a publié un communiqué à la clôture des marchés dans lequel il se dit "confiant" dans sa capacité à enregistrer une croissance "significative" de son résultat opérationnel à un rythme "globalement en ligne avec celui du chiffre d'affaires".

En mai, lors de la publication des ventes du premier trimestre, le groupe avait été plus optimiste en indiquant anticiper une augmentation de son résultat opérationnel "plus rapide" que celle du chiffre d'affaires.

Le groupe a précisé jeudi que ses nouvelles prévisions étaient basées sur l'hypothèse d'une consommation qui ne se "dégrade pas davantage".

Dans ce communiqué, il a par ailleurs déclaré être "confiant" dans son objectif d'une croissance du chiffre d'affaires 2008 à taux de changes constants en ligne avec la croissance de 7% de son C.A. 2007. Il avait annoncé en mai tabler sur une croissance du C.A. comprise entre 6% et 8%.

Interrogé sur la confirmation des objectifs annuels du groupe jeudi, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, José Luis Duran, le président du directoire de Carrefour, avait dans un premier temps indiqué qu'il s'exprimerait sur le sujet le 9 juillet, lors de la publication du chiffre d'affaires du deuxième trimestre.

Le groupe s'est ensuite ravisé, après avoir vu son titre décrocher en Bourse. Il a clôturé en baisse de 8,83% à 37,88 euros, sous-performant l'indice sectoriel européen (-4,37%) et le CAC 40 (-2,43%).

DURAN "SURPRIS" PAR LA RÉACTION DE LA BOURSE

Jeudi soir sur la chaîne LCI, José Luis Duran s'est déclaré "surpris par la réaction des marchés".

"Il ne faut pas confondre l'environnement économique, l'environnement de consommation actuel et les perspectives solides du groupe", a-t-il souligné.

Plusieurs analystes, déçus notamment par les retombées jugées lointaines de la conversion des supermarchés Champion à l'enseigne Carrefour, avaient dégradé le titre jeudi matin.

Carrefour a officialisé la veille le lancement du passage sous l'enseigne "Carrefour Market" de ses 1.021 supermarchés français connus sous le nom de Champion depuis 35 ans.

Les charges non récurrentes liées à l'opération absorberont la quasi-totalité des bénéfices prévus en 2008 et 2009, de sorte que ce changement n'entraînera de résultat opérationnel additionnel (200 millions d'euros prévus) qu'en 2011, a expliqué le groupe.

JP Morgan est passé de "surpondérer" à "neutre", abaissant son objectif de 54 à 42 euros, Merrill d'"acheter" à "neutre" avec un objectif de 51 à 43 euros.

Kepler a de son côté ramené sa recommandation de "conserver" à "réduire" tandis que Citigroup maintient son opinion "à conserver" mais ramène son objectif de 54 à 46,5 euros.

"Aujourd'hui, on se rend bien compte que la conversion des Champion prendra du temps et que l'on aura pas d'impact avant 2011. Cela ne change pas le profil de la croissance du groupe sur le court terme ce qui enlève un attrait de l'histoire", commente Ingrid Azoulay (Deutsche Bank).

Chez Natixis, Claudie Casimir juge que les données chiffrées communiquées par Carrefour "peuvent paraître prudentes" mais pense que le groupe a raison d'être "raisonnable" compte tenu "des risques d'exécution de cet énorme projet".

SYNERGIES JUGÉES TARDIVES

Nicolas Champs (Oddo Securities) souligne lui aussi "les risques potentiels d'exécution de ce chantier dont les retombées ne sont pleinement attendues que d'ici 3 ans". D'ici là, poursuit l'analyste, "Carrefour risque encore de pâtir du manque de visibilité sur la qualité de son momentum de résultat dans l'environnement actuel".

Sous couvert d'anonymat, un autre expert remarque que le marché "pouvait raisonnablement attendre un impact en 2009-2010". Il rappelle aussi "que des analystes avaient survendu le projet en terme de synergies".

L'opération, qui démarrera en septembre 2008 et s'étalera sur 24 mois au maximum, nécessitera un investissement total de 200 millions d'euros inclu dans l'enveloppe annuelle de 700 millions octroyée à la France sur les trois milliards programmés pour l'ensemble du groupe.

Carrefour prévoit que la transformation d'un peu plus d'une centaine de magasins français devrait être achevée d'ici la fin 2008. Il ajoute que 700 autres magasins devraient être transformés d'ici fin 2009 et l'intégralité d'ici mi-2010.

Le distributeur va lancer l'expérience après avoir expérimenté son projet dans 13 de ses magasins Champion et constaté qu'ils enregistraient une croissance moyenne de leur chiffre d'affaires de l'ordre de 10% et gagné chacun sur sa zone entre 0,5 et un point de part de marché.

Edité par Jean-Michel Bélot

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CARREFOUR en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +19.67 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat