Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CARMAT

ALCAR - FR0010907956 SRD PEA PEA-PME
10.750 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Carmat : Pour produire plus de coeurs artificiels, Carmat réalise une levée de fonds éclair

jeudi 8 décembre 2022 à 09h54
Carmat lève plus de 30 millions d'euros

(BFM Bourse) - L’entreprise française a annoncé ce jeudi avoir réalisé une levée de fonds éclair d'un montant de 31,1 millions d'euros pour financer le développement de son cœur artificiel. Avec une visibilité financière prolongée jusqu'en juillet 2023, Carmat peut soutenir la capacité de production et la croissance des ventes de sa prothèse cardiaque.

Carmat se redonne un peu d'air financier pour poursuivre le développement de son cœur artificiel. A cours de cash d'ici le mois de mars 2023, la medtech française vient de procéder à une levée de fonds éclair dans la nuit de mercredi à jeudi pour répondre à ce besoin quasi imminent en trésorerie.

La société est parvenue à lever 31,1 millions d'euros, soit un montant légèrement supérieur aux 30 millions d'euros espérés par Carmat. Cette opération a été réalisée en deux volets distincts mais concomitants, ce qui la rend singulière. L'offre réservée à destination d’investisseurs spécialisés et stratégiques a été souscrite à hauteur de 27,2 millions d'euros quand l'offre au public "accessoire" destinée aux investisseurs particuliers par la plateforme PrimaryBid a atteint le plafond de 3,9 millions d'euros.

L’opération a été réalisée au prix de 10,50 euros par action, représentant ainsi une décote de près de 20% par rapport au cours de clôture de mercredi à 13,10 euros. La réaction du marché est somme toute logique, le titre perd 16% à 11 euros vers 09h40.

Ce n'est pas la première fois que Carmat a recours à ce financement singulier. En avril 2022, Carmat avait alors levé 41 millions d'euros par voie de placement privé combiné à une offre au public avec la même plateforme PrimaryBid. Le groupe Airbus et plusieurs autres actionnaires de référence de la medtech avaient participé à cette levée de fonds.

2023, première année commerciale complète pour Aeson

La levée de fonds réalisée dans la nuit offre une nouvelle visibilité financière à Carmat, jusqu'à juillet 2023. La medtech prévoit d’utiliser le produit de la levée de fonds pour soutenir le développement de ses activités et notamment, la montée en puissance de sa production, la reprise et la croissance des ventes d'Aeson, son cœur artificiel.

"2023 sera la première année commerciale complète pour Aeson,ce qui représente un réel espoir pour les patients souffrant d'insuffisance cardiaque biventriculaire terminale puisque, pour la première fois, un nombre conséquent d'entre eux aura accès à notre thérapie", se félicite Stéphane Piat, Directeur général de Carmat.

Le concepteur du coeur artificiel Aeson avait été contraint de suspendre pendant près d'un an ses implantations en raison d’un problème de qualité détecté sur certaines prothèses. La société a depuis mis en place des mesures correctrices et a été autorisée fin octobre à relancer les implantations dans les pays reconnaissant le marquage CE de l’Union européenne.

L’entreprise a annoncé fin novembre la reprise effective de ses implantations à titre commercial, une première implantation ayant été effectuée dans un hôpital en Allemagne mi-novembre.

Avant la suspension, Carmat avait une capacité de production annuelle de 250 unités par an, cadence que le groupe avait atteint fin de l’année dernière en rythme mensuel, soit environ 20 cœurs artificiels par mois. Stéphane Piat estime que le groupe reviendra sur cette cadence d’ici au deuxième trimestre 2023. "Comme nous pensons que la demande sera rapidement en hausse nous allons travailler dès l’année prochaine pour passer à 500 par an d’ici à fin 2023", avait indiqué le directeur général de Carmat à l'antenne de BFM Business.

Lancement de l'étude EFICAS

Les fonds levés cette nuit seront également dédiés au lancement de l'étude clinique "EFICAS" en France. Cette dernière vise à démontrer l’efficacité et la sécurité du cœur artificiel total Carmat chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire irréversible comme pont à la transplantation, et sa supériorité par rapport aux traitements existants pour la même population de patients cible en termes de coût et d’efficacité.

Carmat a obtenu l’accord de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) au mois d'octobre, ouvrant ainsi la voie aux premières implantations d’Aeson dans le cadre de cette étude portant sur 52 patients. Son objectif est de collecter des données médico-économiques et d'obtenir le remboursement du dispositif, notamment en France. A fin juin 2022, Carmat indiquait que 17 centres étaient formés (10 en Allemagne, 1 en Italie et 6 en France dans le cadre de la préparation de l’étude EFICAS), et d’autres le seront au deuxième semestre de cette année.

Collaboration avec la FDA

Enfin, les échanges avec la FDA (Food and drug administration, l'agence du médicament américaine) se poursuivent et permettent à la Carmat d’anticiper à ce stade le recrutement de la seconde cohorte de 7 patients en 2023. Enfin, Carmat a également pour objectif de réaliser, en 2023, 3 implantations supplémentaires dans le cadre de son étude PIVOT européenne, ce qui porterait à 20 le total d’implantations dans le cadre de cette étude

Degroof Petercam avait estimé en septembre que le cœur artificiel Aeson pourrait générer à terme un pic de chiffre d’affaires de 750 millions d’euros.

Sabrina Sadgui - ©2023 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CARMAT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +42.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour