Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PrimaryBid arrive en France pour mettre les placements privés à la portée de tout investisseur

mardi 1 juin 2021 à 13h02
PrimaryBid veut donner accès aux particuliers aux placements privés

(BFM Bourse) - La fintech d'origine britannique a choisi de débarquer en France, tête de pont de son déploiement européen, pour déployer son offre permettant d'ouvrir toutes les levées de fonds des entreprises cotées à l'ensemble des investisseurs. Ce service est d'ores et déjà ouvert aux clients de Bourse Direct, Boursorama et EasyBourse.

Les augmentations de capital classiques, avec maintien du droit préférentiel de souscription, entraîne un certain nombre de contraintes -notamment en termes de calendrier et de souplesse pour en fixer le prix par rapport aux cours précédent l'opération. Aussi nombre d'entreprises, surtout parmi les sociétés qui n'auto-financent pas encore leur croissance, comme les biotechs, optent-elles souvent pour des placements privés. Autrement dit, des augmentations de capital réservées à des institutionnels capables de mettre un ticket de l'ordre de 100.000 euros au minimum, moyennant un prix négocié, ce qui permet de réunir en quelques heures les fonds visés.

Certes, il faut que l'assemblée générale ait autorisé chaque entreprise à lancer ce type d'opérations, dans une certaine limite du capital existant, au moment où la direction le jugera opportun. Donc, les actionnaires ne sont pas fondés à s'en plaindre puisqu'ils sont non seulement avertis de cette possibilité, mais qu'ils l'ont formellement autorisé (et ceux qui prennent des positions au petit bonheur la chance sans examiner ce qu'ils achètent ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes). Toutefois, cet arbitrage entre rapidité/efficacité et prise en compte de l'ensemble des actionnaires s'avère parfois frustrant pour ceux qui se voient mécaniquement dilués, alors qu'ils auraient éventuellement souhaité pouvoir investir.

Partenariat avec Euronext, Bourse Direct, Boursorama et Easybourse

L'offre de PrimaryBid permet justement de réconcilier ces impératifs, en ouvrant les placements privés à l'ensemble des investisseurs - sans ajouter aucune complication pour l'entreprise. La fintech britannique débarque aujourd'hui en France, à travers des partenariats avec trois des principaux courtiers du marché, Bourse Direct, Boursorama et Easybourse. Créée en 2016, la firme a déjà fourbi sa plate-forme en intervenant dans 140 transactions, y compris un certain nombre d'introductions (contrairement à la France où au moins 10% du montant des offres d'introductions sont typiquement réservés aux particuliers, certaines opérations au Royaume-Uni ne leur étaient jusqu'alors tout simplement pas ouvertes).

Pour cela, PrimaryBid a reçu l'agrément de l'ACPR (l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution de la Banque de France). L'entreprise a en outre signé un partenariat stratégique avec Euronext, sur le modèle de celui qu'elle a noué avec le LSE outre-Manche.

L'objectif est donc de démocratiser les marchés de capitaux au travers d'une plate-forme digitale qui va connecter les investisseurs aux levées de fonds des sociétés cotées dans les mêmes conditions que les institutionnels. Concrètement, lorsqu'une société cotée lance un placement privé, ce qui intervient en dehors des horaires de Bourse, les clients des courtiers partenaires sont informés qu'ils peuvent y prendre part. PrimaryBid centralise les ordres (à noter qu'ils sont irrévocables, compte tenu du délai très court) et supervise ensuite le règlement-livraison.

Surfer sur l'effet FDJ

"Nous nous lançons en France à un moment où les entreprises ont un besoin important de financement et où les Français veulent contribuer directement à la relance économique du pays après la crise du Covid-19. Notre ambition première est de démocratiser les marchés de capitaux, en les rendant accessibles aux investisseurs particuliers dans les mêmes conditions que les institutionnels. Nous sommes ravis de collaborer avec Euronext et trois grands courtiers en ligne pour y parvenir. Nous sommes très enthousiastes de l'accueil réservé à PrimaryBid en France et nous réjouissons de travailler avec des sociétés de premier plan pour offrir des opportunités d’investissement aux particuliers", s'est félicité Anand Sambasivan, CEO de PrimaryBid.

"Nous sommes ravis de contribuer au lancement du service de PrimaryBid en France. Nous sommes convaincus que la participation des particuliers aux marchés de capitaux est bénéfique à l'ensemble du système financier. L’introduction de la Française des Jeux sur Euronext Paris en novembre 2020 a suscité une participation record de 500 000 investisseurs particuliers, et entraîné un regain marqué de l’intérêt des particuliers pour l’investissement en actions. En permettant aux particuliers de souscrire aux augmentations de capital des sociétés cotées dans les mêmes conditions que les investisseurs institutionnels, PrimaryBid corrige une faille de marché qui excluait de fait cette classe d’investisseurs de certaines opérations. La solution technologique offerte par PrimaryBid facilite l’accès des particuliers à l’investissement en bourse, et soutient ainsi efficacement la mission d’Euronext de permettre le financement de l’économie réelle par les marchés", a ajouté Anthony Attia, Global Head of Primary Markets and Post Trade d'Euronext.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat