Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Wall Street euphorique, Paris ne veut pas rester à l'écart
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 302.17 +0.23 % Temps réel Euronext Paris
5 278.48Ouverture : 5 303.81+ Haut : 5 255.77+ Bas :
+0.45 %Perf Ouverture : 5 289.86Clôture veille : 2 840 720 KVolume :

CAC 40 : Wall Street euphorique, Paris ne veut pas rester à l'écart

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 a rebondi significativement, entrainé hier par les valeurs qui avait le plus mal commencé la semaine, à savoir les bancaires. L'indice phare français a grimpé de 1,25% à 4 826 points.

Au chapitre macroéconomique, encore un bon signal sur le front de l'emploi américain, avec une contraction des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (234 000) alors que le consensus tablait sur une hausse légère de 3 000, à 249 000.

Côté valeurs, SoLocal (-6,41% à 2,438 euros) a annoncé les termes de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription pour un montant d’environ 398,48 millions d’euros. Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan révisé de restructuration financière qui prévoit de réduire considérablement la dette du groupe d’environ 1 158 millions d’euros à environ 398 millions d’euros et de renforcer ses fonds propres.

Après avoir touché des plus bas de séance à 59,27 euros, Publicis n'a finalement clôturé en baisse que de 1,49% à 62,14 euros, après l'annonce par le groupe publicitaire d'une perte nette de 527 millions d'euros en 2016 due à une importante dépréciation de la valeur comptable de sa filiale américaine Publicis.Sapient. Les comptes du groupe ont basculé dans le rouge, alors qu'en 2015, il affichait un bénéfice net de 901 millions d'euros.

Société Générale a regagné 2,29% à 43,71 euros, dans le sillage de la publication de résultats certes en baisse, mais supérieurs aux attentes.

Enfin, Eutelsat a bondi de 8,17% à 17,745 euros, dans le sillage de la publication de ses comptes. L'opérateur de satellites de télécommunication a fait état d'un chiffre d’affaires de 755 millions d'euros sur la période considérée, en baisse de 0,9% sur une base comparable, en ligne avec les attentes, avec une forte rentabilité : la marge d'EBITDA atteint 77,9%, en hausse de 0,4 pt par rapport à la même période de 2015-2016, tandis que le résultat a progressé de +2,2% à 192 millions d'euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé en hausse significative, à l'image du Dow Jones (+0,59% à 20 172 points) et du Nasdaq Composite (+0,58% à 5 715 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,58% à 2 307 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0660$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 53,10$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre la production manufacturière au Royaume-Uni à 10h30, les prix à l'importation aux Etats-Unis à 14h30, ainsi que les données préliminaires du sentiment du consommateur (Université du Michigan) à 16h00. L'indice est attendu à 97,9, en moyenne par les économistes. La publication du rapport sur l'emploi canadien est prévu pour 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Dans l'immédiat, l'impatience d'une frange d'investisseurs qui refuse de rester à l'écart du mouvement haussier de fond s'opposent à des flux vendeurs importants, positionnés sous des niveaux de résistance. D'où cet enchaînement de bougies allongées, rouges ou vertes, avec des plus bas dans le premier cas, ou des plus hauts dans le second, proches des niveaux de clôture.

La structure en pendu, suivi d'un doji, les 7 et 8 février, avait annoncé un début de réaction technique, que nous n'imaginions pas aussi puissant. Dans l'immédiat, une poursuite de cette réaction est envisagée, sans que cela signifie pour autant que les plus bas de la vague de correction secondaire amorcé dès le 16 janvier ne soit encore atteint.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 4746.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale 6391S est adapté.
Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4847.00 / 4900.00 / 4929.00
  • Support(s) : 4746.00 / 4640.00 / 4293.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -9 % / -8 % / -8 %
  • Ecart(s) support : -12 % / -14 % / -24 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Wall Street euphorique, Paris ne veut pas rester à l'écart (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Wall Street euphorique, Paris ne veut pas rester à l'écart (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...