Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 344.93 -0.08 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Une résistance spectaculaires aux tentations de prises de profits

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 est parvenu mercredi à terminer quasiment à l'équilibre (-0,08% à 5 363 points), son élan ayant été momentanément freiné par le secteur bancaire, affecté par ricochets par la Bourse de Madrid, pénalisée par les tensions suscitées par le referendum d'autodétermination de dimanche en Catalogne.

Emaillé de violences policières, et déclaré illégal par Madrid, ce referendum questionnait les Catalans sur l'autodétermination, c'est-à-dire le choix de choisir librement et sans influence le choix de son régime politique. Autrement dit, la question portait in fine sur une réponse affirmative ou négative à la voie de l'indépendance. Le Président de l'autonomie de Catalogne se dit prêt à proclamer de façon unilatérale l'indépendance. La participation a toutefois été faible, autour de 40%. Le Roi d'Espagne, dont la parole est rare, s'est exprimé pour appeler à l'unité.

Au chapitre macroéconomique, après de bons indicateurs d'activités concernant l'industrie, lundi, c'est au tour d'une batterie d'indicateurs d'activités dans les services (PMI Services) de venir rassurer les marchés mercredi matin. Ces chiffres, réalisés mensuellement à partir d'enquêtes auprès de directeurs d'achats, sont bons dans l'ensemble. Pour les données synthétiques englobant l'ensemble de la Zone Euro, l'indicateur avancé a même dépassé très légèrement la cible, à 55,8 en données finales.

Déception très nette en revanche sur les chiffres des ventes au détail pour le mois d'août (-0,5% en rythme mensuel pour la Zone Euro) alors qu'en moyenne, les économistes tablaient sur une progression de 0,3%.

L'indice PMI (hors secteur manufacturier) est ressorti aux Etats-Unis à 59,8 points, très largement au-dessus du consensus, et au plus haut depuis plus de deux ans. Des chiffres d'activité qui militent pour une nouvelle hausse des taux directeurs américains d'ici la fin de l'année, et qui confirme l'orientation choisie par la Fed.

Le reste de la semaine sera dense sur le front statistique avec en point d'orgue demain les chiffres du rapport mensuel officiel sur l'emploi américain (Département du Travail). Les opérateurs viennent d'avoir un avant-goût avec la traditionnelle enquête sur l'emploi au sens du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing). Sur le seul secteur privé non agricole, l'économie américaine a créé sur le mois 135 000 postes, un peu plus que ne l'envisageaient en moyenne les économistes et analystes interrogés (131 000).

Côté valeurs, le secteur bancaire était affecté en ricochets par les déboires des représentants du secteur à la Bourse de Madrid. Société Générale a perdu 1,10% à 49,01 euros, BNP-Paribas 1,77% à 67,30 euros, Crédit Agricole 0,42% à 15,43 euros, et Natixis 0,65% à 6,91 euros.

Les représentants de la grande distribution de la cote parisienne ont reflué mercredi, à l'image de Carrefour (-1,78% à 17,14 euros), Rallye (-2,06% à 16,14 euros), et Casino-Guichard (-3,12% à 50,38 euros), après la forte hausse enregistrée la veille en réaction à de nouvelles informations de presse sur l'intérêt du géant américain Amazon pour un distributeur français. Le quotidien Le Monde rapporte en effet dans son édition du 4 octobre qu'Amazon a contacté Casino, concernant notamment Monoprix. Le groupe américain aurait aussi discuté avec Intermarché et Système U. De quoi relancer aussi la spéculation sur Carrefour, objet la semaine dernière de rumeurs d'un possible rachat par Amazon.

Publicis a bondi de 3,09% à 60,41 euros, après une interview du PDG de Capgemini, Paul Hermelin, au journal Le Figaro. Le dirigeant assure que "si Accenture rachetait un grand groupe mondial de publicité, la pression du marché et des actionnaires deviendrait forte. Il faudrait alors réfléchir à la manière d'aller dans le secteur de la publicité."

Enfin, Haulotte Group (+7,50% à 17,20 euros) était chaleureusement entouré. Le fabricant de nacelles élévatrices vient d'être intégré à la liste de valeurs préférées de Portzamparc pour le mois d'octobre. Le courtier, qui vise un objectif de cours de 17,4 euros sur la valeur, affiche sa confiance avant la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre du groupe, prévue le 18 octobre prochain.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions continuent de voler de records en records. Hier l'indice Dow Jones est parvenu à grappiller 0,09% à 22 661 points et l'indice Nasdaq Composite 0,04% à 6 534 points. C'est-à-dire dire que même quand ces indices phares "consolident", ils s'adjugent le luxe de terminer symboliquement dans le vert. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,12% à 2 537 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1750$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 49,95$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre le compte-rendu de la dernière réunion de la Banque Centrale Européenne (BCE) à 13h30, la balance commerciale au Canada à 14h30, et pour les Etats-Unis: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, la balance commerciale à 14h30, ainsi que les commandes à l'industrie à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français effectue une pause sereine, sous un niveau graphique à 5 370 points, soit un niveau de résistance fragile.

Depuis le 11 septembre, le marché parisien continue d'amplifier sa hausse, sous l'effet de l'impatience des acheteurs, qui ne veulent pas attendre de pullbacks hypothétiques, et de l'abdication des derniers vendeurs.

Pour rappel du cadre technique général de l'indice phare français: il s'est extirpé le 11 septembre de l'emprise de la borne haute d'un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d'un gap de rupture (breakaway gap). L'extension haussière de sortie montrent que l'énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé, et le mouvement a pris corps.

L'indice fait pour l'heure preuve d'une spectaculaire résistance. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d'entrée judicieux.

L'indice phare français a ouvert en gap jeudi 21/09, "trou de cotation" non recouvert depuis. Il est de nature différente de celui dont nous parlions plus haut, il milite pour sa part pour une continuation du mouvement, il marque un emballement du camp acheteur en cours de construction de mouvement.

Ce moment de réajustement technique viendra, mais le marché ne montre pas encore du signe de son imminence. Alors que le l'indice laissait quelques mèches hautes du 21 au 27 septembre, force est de constater qu'il a clôturé exactement sur ses sommets de séance vendredi et hier.

Par ailleurs, aucune divergence cours / volumes n'est à ce stade à signaler. Dès les prémices d'une telle divergence entrevues, nous mettrons naturellement en garde nos lecteurs le plus tôt possible, et ce en vue de réaliser des arbitrages progressifs.

Avis neutre proposé à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5370.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5257.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale H163S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5370.00 / 5442.00 / 5665.00
Support(s) :
5257.00 / 5145.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Une résistance spectaculaires aux tentations de prises de profits (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Une résistance spectaculaires aux tentations de prises de profits (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+275.50 % vs +7.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat