Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Une psychologie de marché bien moins offensive à court terme
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 127.70 +0.20 % Temps réel Euronext Paris
5 133.68Ouverture : 5 143.48+ Haut : 5 094.36+ Bas :
-0.12 %Perf Ouverture : 5 117.66Clôture veille : 2 795 090 KVolume :

CAC 40 : Une psychologie de marché bien moins offensive à court terme

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 a débuté la semaine sous le signe de la consolidation, dans des volumes particulièrement faibles lundi (férié), en abandonnant 0,66% à 5 307 points. Les opérateurs ont réalisé quelques prises de bénéfices ponctuelles, à l'approche, jeudi, de la réunion de la BCE (Conseil des Gouverneurs) qui devrait se solder par un statu quo sur les taux proprement dits. L'enjeu est toutefois important, car les investisseurs tenteront d'y déceler de nouveaux indices permettant d'entrevoir la fin progressive de son programme particulièrement accommodant. Un début d'inflexion dans la stratégie monétaire, qui aurait à coup sûr un impact fort sur les stratégies d'allocations d'actifs.

En attendant, les salles des marchés ont pris connaissance hier des chiffres des enquêtes PMI pour les services en Zone Euro. L'indice qui agglomère les différentes composantes, pour l'ensemble de la Zone Euro, ne n'est guère éloigné du consensus, à 56,3 points en données finales. Pour rappel, au mois de mai, l'indice touchait un plus haut de six ans. Pour rappel, au-dessus de 50, il signifie une expansion du secteur des services. En deçà, une contraction.

Les investisseurs continuaient de digérer le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de mai. Contrasté, ce rapport ne remet pas en question les fortes probabilités d'un nouveau relèvement du principal taux directeurs fédéral, mais milite pour un ralentissement du rythme de hausse pour le reste de l'année.

Le rapport a mis en évidence des créations de postes dans le secteur privé qui ont manqué les attentes. Sur le mois de mai, ces créations de postes se sont chiffrées à 138 000 seulement, contre un peu plus de 180 000 envisagés en moyenne par les économistes.

Quant au taux de chômage, il est tombé à 4,3% de la population active, rapprochant encore un peu plus les Etats-Unis du plein emploi. Le taux de chômage est désormais au plus bas depuis...mars 2001 ! Pour rappel, il était monté à un pic de 10,20% en novembre 2009, avant d'amorcer une décrue continue.

Côté valeurs, ArtPrice.com a flambé de 8,71% à 15,22 euros, sur des propos du Thierry Ehrmann, le fondateur et PDG de la société leader des banques de données sur la cotation et les indices de l'art, qui promet "un véritable "blast"" [une explosion, ndlr] dont "la plupart des gens ne vont même pas imaginer l'ampleur de l'onde de choc". Thierry Ehrmann évoque "une révolution", "quelque chose d'inimaginable"...

Nanobiotix (+0,10% à 20 euros) a annoncé lundi soir la présentation de données prometteuse de son essai clinique de phase I/II dans le cancers de la Tête et du cou avec son produit phare NBTXR3.

UBS a relevé lundi sa recommandation sur Safran (+0,36% à 80,07 euros) de "Vendre" à "Neutre", portant son objectif de cours à 85 euros, contre 69 euros auparavant. En particulier, le broker motive ces changements par la prise en compte des termes renégociés de l'acquisition de l'équipementier aéronautique Zodiac.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont également consolidé, à l'image du Dow Jones (-0,10% à 21 184 points) ou du Nasdaq Composite (-0,16% à 6 295 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a également oscillé dans des marges étroites avant de clôturer légèrement dans le rouge (-0,12% à 2 436 points). Un manque de carburant bien légitime au regard de l'avancée initiale.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1270$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 47,20$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre l'indice de confiance des investisseurs (Sentix) en Zone Euro à 10h30, ainsi que les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) aux Etats-Unis à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Répétons-le, nous demeurons particulièrement haussier sur la configuration graphique de fond du CAC, mais considérons que le pullback du 18 mai, sur borne haute du gap, n'est probablement pas suffisant pour assainir la situation graphique, comme nous le présentions en début de la présente analyse. La psychologie de marché reste encore sur la défensive, et c'est bien notable en particulier sur le secteur bancaire. Une psychologie qui se traduit sur le plan graphique par une fragilité de très court terme.

Ce besoin de consolidation pourrait perdurer sur la présente semaine, notamment au regard de la combinaison formé par les trois dernières bougies. Autre signe particulièrement parlant. Les "plus hauts" des 8 mai, 15 mai, 25 mai sont décroissants. Seule exception, le 2 juin, mais il y a justement eu retournement en cours de séance...

A ce stade, quel est la situation sur les niveaux graphiques ? Notre premier seuil d'intervention à l'achat est toujours identifié au-dessus des plus bas du 18 mai, vers 5 250 points, mais si la réaction n'est pas accompagnée de volumes suffisants, l'installation d'une dérive latérale, avec grignotage en partie du gap immense du 24 avril est possible. Ne nous laissons donc pas tenter par un retour à l'achat massif prématuré.

Le test, à l'issue de ce deuxième épisode de rejet graphique, sera déterminant. Nous situons donc notre niveau d'intervention à proximité des 5 250 points, et ce seuil sera affiné en fonction de la dynamique des cours à l'approche de ce niveau. Avis négatif à l'échelle de la séance à venir, tout en mettant en surveillance accrue les configurations graphiques des valeurs bancaires de la cote parisienne.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5442.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale O542S est adapté.
Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5442.00 / 5665.00
  • Support(s) : 5230.00 / 5135.00 / 4980.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 6 % / 9 %
  • Ecart(s) support : 2 % / 0 % / -3 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Une psychologie de marché bien moins offensive à court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Une psychologie de marché bien moins offensive à court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI