Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Une normalisation progressive de la politique monétaire américaine
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 409.43 +0.42 % Temps réel Euronext Paris
5 394.93Ouverture : 5 415.87+ Haut : 5 359.76+ Bas :
+0.27 %Perf Ouverture : 5 386.83Clôture veille : 1 375 630 KVolume :

CAC 40 : Une normalisation progressive de la politique monétaire américaine

(Tradingsat.com) - Comme largement anticipé par les marchés, la Fed (Federal Reserve) a maintenu son principal taux directeurs inchangé, hier à l'issue de sa réunion de Comité de politique monétaire (FOMC), à un niveau compris entre 1,25% et 1,50%, en maintenant la prévision d'une nouvelle hausse des taux directeurs (federal funds) d'ici à la fin de l'année, et ce en dépit d'un niveau d'inflation qui n'atteint pas encore la cible de 2%. En ce qui concerne la réduction de la taille du bilan (point chaud de la conférence de presse), la Fed va commencer la réduction de son programme de rachats d'actifs à partir d'octobre, à un rythme initial de 10 milliards de dollars par mois. Il s'agit de la masse monstrueuse d'obligations et de bons du Trésor accumulé depuis le début de la crise financière de 2009.

En conclusion, si J. Yellen prend des pincettes en y mettant les formes, il s'agit d'un vrai début d'inflexion stratégique de la part de la Fed, qui ouvre la voie à, sinon un durcissement, une normalisation de la politique monétaire américaine. Le Dollar en a profité, et mécaniquement, l'Euro a significativement reculé face au billet vert hier, sous les 1,19$ la parité, ce qui devrait profiter aux marchés d'actions en Zone Euro.

Mercredi, le CAC restait stable (+0,08% à 5 241 points), les investisseurs temporisant avant l'issue de cette réunion FOMC, bien après la clôture française. Il devrait ouvrir en hausse ce matin, porté en particulier par les groupes dépendant des exportations, soulagé par le reflux de la monnaie unique.

Au chapitre macroéconomique, quelques publications à signaler de l'autre côté de l'Atlantique, publications passées un peu à la trappe tant l'attente de la conférence de presse de la Fed gelait les initiatives en premières partie de séance. Sur le front immobilier, les ventes de logements anciens se sont légèrement tassées au mois d'août, alors que le consensus tablait sur une quasi stabilisation, et les stocks de brut aux Etats-Unis ont baissé largement moins qu'anticipé, sans réel impact immédiat sur le baril, qui reste accroché autour du seuil de prix psychologique des 50$ pour un baril WTI (brut léger américain).

Côté valeurs, Soitec (+4,69% à 53,10 euros) a conclu un accord de cinq ans avec GlobalFoundries portant sur la livraison en volume de plaques de silicium sur isolant totalement déplétées (FD-SOI) de dernière génération. Cet accord renforce le partenariat actuel entre les deux sociétés et permet de consolider la chaîne d'approvisionnement, assurant ainsi la production en volume de plaques de FD-SOI.

Ipsen a bondi de 5,56% à 119,60 euros, dans le sillage d'une note de Société Générale. La banque française a relevé sa recommandation sur la société pharmaceutique à "acheter" contre "conserver" auparavant.

A l'inverse, Suez a perdu 4,73% à 15,505 euros, après une note négative de Credit Suisse. La banque helvétique a en effet décidé de dégrader sa recommandation à "sous-performer", contre "neutre" précédemment, et a également abaissé son objectif de cours à 13,1 euros.

Dans le sillage de comptes semestriels que les investisseurs n'ont guère goûté, Alten a chuté de 6,80% à 72,82 euros, dans des volumes particulièrement puissants pour la valeur, de l'ordre de 225 000 pièces échangées.

De l'autre côté de l'Atlantique, si l'impact sur le Dollar, dans le sillage de la conférence de presse de la Fed est fort, la dynamique reste quasi inchangée sur le front des marchés d'actions. Le Dow Jones est parvenu à grappiller 0,19% à 22 412 points, tandis que le Nasdaq Composite a fini sur une note stable (-0,08% à 6 456 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a fini également sur une note étale, mais symboliquement dans le vert (+0,06% à 2 508 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1880$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 50,60$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre le bulletin économique de la BCE à 10h00, l'emprunt net total du secteur public au Royaume-Uni à 10h30, et pour les Etats-Unis: l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (Philly Fed) à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, ainsi que l'indice des indicateurs avancés, à 16h00.

A noter: pour les détenteurs de positions au RD, la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 26 septembre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Pour rappel du cadre technique général de l'indice phare français: il s'est extirpé le 11 septembre de l'emprise de la borne haute d'un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d'un gap de rupture (breakaway gap).

Il n'y a eu à ce stade ni correction, ni formation de mèche basse en séance, ni a fortiori pullback sur la borne haute de ce canal, que nous continuerons de représenté en noir, car elle constitue un repère. Les acheteurs et les vendeurs débattent à proximité de niveaux de résistance de court terme (5 230 points). Cette absence de correction à ce stade de l'extension haussière de sortie montrent que l'énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé.

Et donc que le mouvement prend corps. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d'entrée judicieux.

Avis positif à l'échelle de la séance à venir, avec un CAC qui pourrait être tiré vers le haut par les grands groupes dépendant majoritairement de leurs exportations, soulagé par le reflux de l'Euro. Prochains niveaux à signaler à ce stade, les 5 259 points, points hauts de la séance du 13/07, et les 5 323 points, borne haute du gap du 27/06, dont le pouvoir d'attraction va commencer à produire son effet.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5145.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale G649S est adapté.
Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5259.00 / 5320.00 / 5370.00
  • Support(s) : 5145.00 / 5081.00 / 4980.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -3 % / -2 % / -1 %
  • Ecart(s) support : -5 % / -6 % / -9 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Une normalisation progressive de la politique monétaire américaine (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Une normalisation progressive de la politique monétaire américaine (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...