Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 035.09 +0.20 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un peu d'air à court terme, mais la situation reste tendue

vendredi 13 avril 2018 à 08h32

(BFM Bourse) - Mettant momentanément de côté les tensions commerciales et géopolitiques, le marché parisien a regagné un peu de terrain jeudi, bien aidé il est vrai par Wall Street. Le CAC 40 a gagné 0,59% à 5 309 points. Le marché joue le scénario de la voie de la négociation sur le premier dossier, et celui de la temporisation sur le second.

Au chapitre macroéconomique,déception à signaler jeudi avec les chiffres de la production industrielle en Zone Euro, qui s'est contractée en données finales pour le mois de février, de 0,8% en rythme mensuel, là où en moyenne, les économistes et analystes interrogés tablaient sur une stagnation.

Côté américain, les salles des marchés ont pris connaissance, une heure avant l'ouverture de Wall Street, des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine du 02 au 08 avril, qui sont ressorties conformes aux attentes moyennes des analystes, et des prix à l'import qui ont stagné au mois de mars en rythme mensuel, à mettre en perspective avec une progression de 0,3% le mois précédent.

Côté valeurs, Carrefour (-3,40% à 15,29 euros) était pénalisé après un premier trimestre décevant. Le distributeur français a vu ses ventes reculer de 2,4% à 20,8 milliards d'euros, impactées "par des dynamiques de marché moins favorables en Europe, la poursuite de la déflation alimentaire au Brésil, une forte pression concurrentielle sur les principaux marchés du Groupe, mais aussi par des perturbations opérationnelles en France et en Belgique". À magasins comparables, le chiffre d'affaires progresse tout de même de 0,4% (+0,8% en organique).

Recylex (+9,95% à 11,60 euros) a repris sa cotation en forte hausse jeudi après une décision de justice favorable. En effet, le Tribunal de Commerce d'Arras a donné gain de cause à Recylex en déboutant les liquidateurs de Metaleurop Nord de leur action en responsabilité initiée en octobre 2014 à hauteur d'environ 22 millions d'euros, correspondant aux indemnités légales de licenciement versées aux anciens salariés de Metaleurop Nord en 2003 par le régime de garantie des salaires.

TechnipFMC a gagné 2,38% à 26,20 euros, porté par une recommandation de Goldman Sachs. La banque d'affaires américaine a en effet relevé son opinion à "acheter", contre "neutre" auparavant, avec un objectif de cours à 32 euros.

Imerys a perdu 4,28% à 76,00 euros. Une filiale du groupe français et le laboratoire américain Johnson& Johnson ont été condamné à verser 117 millions de dollars (95 millions d'euros environ) après la plainte d'un homme affirmant avoir développé un cancer dû à son exposition à l'amiante contenue dans des produits à base de talc (fourni par Imerys à Johnson & Johnson).

Ekinops a perdu 5,88% à 3,925 euros, après ses résultats annuels.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont progressé jeudi, à l'image du Dow Jones (+1,21% à 24 483 points) ou du Nasdaq Composite (+1,01% à 7 140 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,83% à 2 663 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2320$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 66,90$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre la balance commerciale en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis: les données préliminaires de l'indice de sentiment économique (Université du Michigan), les données préliminaires des prévisions de l'inflation (Université du Michigan), ainsi que les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français est de nouveau de retour sur des zones de résistance, et se situe à court terme en tous cas à la croisée des chemins: sur accélération de la prise de hauteur, et validation par les volumes, l'indice pourrait construire un mouvement haussier plus vaste. Si à l'inverse il végète trop sous ces niveaux, le camp vendeur finira par prendre le dessus rapidement. Dans tous les cas, il convient de réaliser qu'aucun signal acheteur n'a été validé à ce stade, et qu'un retour massif sur les actions n'est pas justifié. Avis neutre proposé à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5311.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5081.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F924S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5311.00 / 5363.00 / 5426.00
Support(s) :
5081.00 / 5038.00 / 4930.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un peu d'air à court terme, mais la situation reste tendue (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un peu d'air à court terme, mais la situation reste tendue (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat